Bienvenue !

To see this page in YOUR language,
click on the translator at the Top-Right of this page.

Logo

 

Site d'information sur la divulgation
L’enjeu de l’Ufologie, c'est:
– une refonte du discours officiel sur ce qu’est la réalité,
– l’ouverture de la rationalité,
– la conquête des divers niveaux de réalité révélés par la transdisciplinarité.

 

Pour rechercher une publication, voir dans la colonne de gauche.

 


La Divulgation


17 mai 2020

Il y a beaucoup de publications d’articles, de vidéos et d’images à propos de ce crash. Il y a aussi des informations dans la presse locale.

Un évènement d’importance majeure à eu lieu à Magé le 05 mai.

Attention, il se peut donc que ce crash ovni de Magé soit une mise en scène, peut être même avec la collaboration de certains ETs afin de préparer une « divulgation ».

Écoutez bien la vidéo.

 

Quelques images

 

Notez que le 17 mai Google avait déjà masqué la zone de crash





09 mai 2020

 

Le ministère japonais de la Défense
va rédiger des protocoles OVNI
en réaction à des images américaines.

 

 

Article de JIJI

02 Mai 2020

Le ministère de la Défense prévoit d’élaborer des protocoles pour les rencontres avec des ovnis à la lumière de la récente décision du département américain de la Défense de publier des vidéos des objets mystérieux.

Le ministère envisagera des procédures pour répondre, enregistrer et faire des rapports sur les rencontres avec des ovnis car leur nature inconnue pourrait créer de la confusion parmi les pilotes des Forces d’autodéfense.

Les vidéos publiées lundi par le département américain de la Défense ont été prises en 2004 et 2015. Certaines montrent un objet volant elliptique avec une vitesse et une maniabilité sans précédent.

Le ministre de la Défense Taro Kono a déclaré mardi que les pilotes des FDS n’ont jamais rencontré d’ovnis mais que le ministère élaborera des protocoles pour cette éventualité.


Ministre de la Défense TARO KONO

Selon le ministère, des avions de chasse de l’Air Self-Defense Force de sept bases allant de Hokkaido à Okinawa ont pour mission de surveiller et identifier les avions de nationalité inconnue.  …

Voir l’article complet

Traduction de Jacky Kozan le 09 mai 2020

 


08 mai 2020

Merci à Guy TARADE !


06 mai 2020

Le point sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés,
à la une d’un magazine sur la défense et la sécurité.
article du 03 mai 2020


Le bimestriel DSI, Défense & Sécurité internationale (1),
magazine national diffusé en kiosques de presse, affiche sur sa une du numéro 146 (mars avril 2020) une enquête sur les ovnis : « Phénomènes aérospatiaux non identifiés, le point ».

Une fois n’est pas coutume, ce titre de presse est plus habitué d’ordinaire à des papiers de géopolitique et de géostratégie, avec des thèmes aussi variés que l’intelligence artificielle ou encore la puissance militaire de l’Iran (photo de une du DSI 146, notamment), avec des rubriques régulières qui sont : armées, débats, concepts.

Le papier consacré aux PANs/ovnis se trouve référencé dans la rubrique concepts, avec ce titre (différent) sur l’ouverture du dossier : « Phénomènes aérospatiaux non identifiés, changement de paradigme ? » Le dossier se développe ensuite sur 8 pleines pages, avec diverses photos, dont des documents confidentiels défense, déclassifiés, par l’US Navy, tout à fait officiellement.

L’article revient en particulier sur le programme secret du Pentagone, révélé il y a peu et dénommé AATIP, Advanced Aerospace Threat Identification Program, en français, programme d’identification avancées des menaces aérospatiales (2).
L’auteur du papier, Alexandre Sheldon-Duplaix, publie la liste incroyable des 38 programmes d’études financés par le Pentagone, dans le cadre du programme AATIP, entre 2007 et 2012. Ces programmes ont été conduits soit par des laboratoires, soit par des universités et visaient des thèmes technologiques, pouvant être rattachés, en théorie, aux PANs/ovnis, comme «Trous de ver transversaux, porte des étoiles et énergie négative», dirigé ici, pour ce programme, par Eric W. Davis de EarthTech International Inc !

Le 26 mai 2019, le New York Times a révélé que des pilotes de l’US Navy avaient aperçu de nombreux objets inexpliqués entre l’été 2014 et mars 2015 alors qu’ils volaient à haute altitude, au large de la côte Est des États-Unis. Un appareil a failli même percuter un de ces objets. Plusieurs vidéos ont été rendues publiques, par les autorités militaires US.

Après les déclarations de Alain Juillet, en tant que l’un des anciens directeurs de la DGSE, (voir le papier publié il y a quelques jours sur le site de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, région lyonnaise (http://ihedn-rl.blogspot.com/2020/04/alain-juillet-affirme-au-sujets-des.html?m=1), on constate que le sujet des PANs/ovnis semble intéresser de plus en plus les sphères du renseignement et de l’armée. Ce n’est pas nouveau, mais ce qui change c’est que cela se fait maintenant au grand jour.

J.P.T.

(1)Défense et Sécurité Internationale est le principal magazine mensuel français spécialisé dans les questions de défense, de géostratégie et d’armements. Il a été créé et est dirigé par Alexis Bautzmann. C’est un bimestriel de près de 120 pages, sur papier glacé.

(2)Le programme d’identification avancée des menaces aérospatiales (en anglais : Advanced Aerospace Threat Identification Program ou AATIP)1 est une enquête secrète financée par le gouvernement des Etats-Unis et visant à étudier des objets volants non identifiés. Le programme a été rendu public le 16 décembre 2017. Le programme a débuté en 2007 avec un financement de 22 millions de dollars sur cinq ans jusqu’à la fin des crédits disponibles en 2012. Le programme a débuté à l’US Defense Intelligence Agency.
Bien que le programme officiel de l’AATIP soit terminé, un groupe de professionnels intéressés a poursuivi ses efforts et a créé un organisme à but non lucratif appelé «To The Stars Academy of Arts & Science».

 


03 mai 2020

L’ancien enquêteur de Ministère de la Défense britannique
« les ovnis sont maintenant dans le courant dominant des médias »

 

 

Nick Pope avait travaillé sur le Project Condign, l’étude du Ministère de la Défense britannique sur les phénomènes ovnis.

 

Nick Pope est un homme qui connaît les ovnis.

Il doit les connaître car il a travaillé sur le Projet Condign, l’étude du Ministère de la Défense britannique sur les phénomènes ovnis.

Selon lui, la décision américaine de publier des vidéos montrant des objets volants « non identifiés » est « une décision extrêmement importante ».

M. Pope a travaillé sur le projet Condign au début des années 90, même s’il ne faisait pas partie de l’équipe au moment de la publication du rapport en 2000.

Lui et un collègue du Renseignement de la Défense ont cherché à échapper au bagage de la culture pop du terme « ovni » en introduisant le terme « phénomènes aériens non identifiés » (PAN).

Mais le sigle PAN ne s’est pas imposé et M. Pope se retrouve une fois de plus à parler d’ovnis (d’UFOs) et plus important encore maintenant, il a été choqué par la façon dont le Département américain de la Défense a officiellement publié les vidéos qui n’avaient auparavant été publiées que suite à des « fuites ».

« Le fait que le Pentagone les rende officielles … donne simplement à tout ce sujet, je pense, un niveau de crédibilité qu’il n’a jamais eu auparavant », a-t-il déclaré.

« Il est sorti de la marginalité et arrive dans le courant dominant. »

Voir l’article complet

Traduction de Jacky Kozan, le 02 mai 2020

 


29 avril 2020

SAN DIEGO, 28 avril 2020 – Une autre étape a été atteinte cette semaine pour la start-up de technologie spatiale To The Stars Academy of Arts & Science (TTSA) lorsque le Pentagone a officiellement publié trois vidéos de phénomènes aériens non identifiés (PAN) prises par des avions de chasse de l’US Navy, pour confirmer qu’elles étaient authentiques. C’est la première fois dans l’histoire que le Ministère de la Défense reconnaît officiellement l’existence de phénomènes aériens non identifiés.

Les vidéos ont été initialement publiées par TTSA en 2017 avec le New York Times et confirmées par la suite par l’US Navy. Le Pentagone avait précédemment aussi reconnu l’existence d’un programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP) dirigé par Luis Elizondo. Elizondo est maintenant Directeur des Programmes et Services Gouvernementaux pour TTSA.

Il a fait la déclaration suivante concernant la publication des vidéos:

« En ces temps incertains, il est plus important que jamais que les gouvernements disent la vérité à leurs citoyens, car c’est le pilier le plus important d’une démocratie. Nous félicitons les dirigeants du Ministère de la Défense pour avoir partagé la vérité et TTSA est optimiste quant au fait qu’ils continueront à partager plus d’informations de manière transparente, au fur et à mesure qu’elles seront rendues publiques.

A To The Stars Academy, nous ne craignons pas le scepticisme et nous nous efforcerons continuellement de réduire les doutes sur le sujet de l’existence des PANs. Nous sommes alimentés par les actions importantes du Pentagone et espérons que cela l’encouragera à nous présenter une nouvelle vague d’informations crédibles. Nous reconnaissons et soutenons ceux qui ont le courage de toujours dire la vérité, quelle que soit la difficulté ou la complexité du problème. »

Elizondo est un acteur principal de la série à succès d’HISTORY « Unidentified: Inside America’s UFO Investigation », qui a atteint 19,1 millions de vues au cours de la première saison. Elizondo est apparu aux côtés du commandant David Fravor, de l’US Navy (en retraite), commandant du Strike Fighter Squadron 41, qui a rencontré le PAN dans les images déclassifiées de la Marine.

Tout au long de la série, Elizondo et ses collègues sont présentés pour leur travail à To the Stars Academy of Arts & Science en collaboration avec des entités publiques et privées du monde entier pour mettre en lumière la vérité et produire des preuves tangibles jamais assemblées pour construire le cas le plus incontestable de l’existence et de la menace des PANs .

La deuxième saison de la série devrait revenir cet été et continuera de suivre Elizondo et l’équipe TTSA alors qu’ils poursuivent leur travail avec des militaires, retraités et actifs, pour exposer des observations de phénomènes aériens non identifiés dans le monde entier.

Traduction de Jacky Kozan, le 29 avril 2020

Luis Elizondo dans « Unidentified » sur History Channel

 


 

28 avril 2020

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE.

Déclaration du Ministère de la Défense
sur la publication de vidéos historiques de la Marine.

27 avril 2020


Le Ministère de la Défense a autorisé la diffusion de trois vidéos non classifiées de la Marine, l’une prise en novembre 2004 et les deux autres en janvier 2015, qui ont circulé dans le domaine public après des diffusions non autorisées en 2007 et 2017. L’US Navy a précédemment reconnu que ces vidéos, circulant dans le domaine public, étaient en effet des vidéos de la Marine. Après un examen approfondi, le Ministère a déterminé que la publication autorisée de ces vidéos non classifiées ne révèle aucune capacité ou système sensible et n’empiète sur aucune enquête ultérieure sur des incursions aériennes dans l’espace aérien militaire par des phénomènes aériens non identifiés. Le DOD publie les vidéos afin de dissiper toute idée fausse du public quant à la réalité ou non des images qui ont circulé, ou s’il y a plus ou non dans les vidéos. Les phénomènes aériens observés dans les vidéos restent caractérisés comme « non identifiés » (mis en caractères gras par JK). Les vidéos publiées sont disponibles dans la salle de lecture FOIA du Naval Air Systems Command: https://www.navair.navy.mil/foia/documents.

 


 

Traduction de Jacky Kozan, le 28 avril 2020

Voir l’article complet


 

09 avril 2020

Voici une publication du Dr. Bruce Maccabee (membre d’honneur de l’Académie d’Ufologie). Je l’ai remarquée hier sur facebook et il me semble important de connaître son contenu.
Une nouvelle série TV intitulée: « The secret of Skinwalker Ranch » vient de sortir aux USA sur History.
Travis Taylor est l’un des acteurs principaux.
JK

 


Publication du Dr. Bruce Maccabee

sur facebook

publication originale du 08/04/2020

Suivez-vous l'enquête sur le Skinwalker?
Il y a plusieurs jours, j'ai posté sur le journal de Travis Taylor une suggestion intéressante qui expliquerait pourquoi les enquêteurs de Skinwalker Ranch ne sont pas "autorisés" à creuser ("les mauvaises choses arrivent à ceux qui creusent").
Comme tout le monde, je suppose, me suis demandé, quel rapport avec ça? Et puis j'ai réalisé que creuser provoquait un changement de forme de terre. Et le changement de forme pourrait affecter une antenne.
La suggestion, aussi "bizarre" que cela puisse paraître, est que "quelqu'un / entités / extraterrestres" a peut-être trouvé comment déguiser une énorme antenne souterraine (utilisée pour la transmission / réception) afin que, d'en haut (niveau du sol et plus) il semblerait que ce soit un terrain naturel (collines, vallées, rochers, etc...). Ils le feraient en compensant les distorsions du front d'onde causées par la forme du paysage (forme du terrain composé de terre et de rochers). Si cela était vrai, creuser ou faire quoi que ce soit pour changer la forme du terrain pourrait réduire l'efficacité du balayage. Un radar pénétrant le sol pourrait être utilisé pour sonder sous la surface et peut-être découvrir quelque chose sans creuser. (Mais alors les "souterrains" pourraient être ennuyés par le rayonnement électromagnétique... et exercer des représailles).

 

 

Et un commentaire:

Creuser et enlever la terre / les roches changerait la phase d'un front d'onde qui traverse le trou, cela entraînerait, je présume, une "inclinaison" et une "défocalisation" du front d'onde à l'emplacement du trou et cela pourrait le faire devenir moins qu'optimal. Cela peut également provoquer une focalisation locale entraînant un "point chaud" dans le front d'onde. Avec tous les rayonnements RF / micro-ondes qu'ils détectaient, je ne serais pas surpris si un "point chaud" local pouvait avoir causé une lésion cérébrale à cette personne. Ceci n'est que de la spéculation basée sur la radio-physique.

Traduction de Jacky Kozan, le 09 avril 2020


 

08 avril 2020

Interview de Nick Pope dans « Mom’s Favorite READS eMagazine »

par T.E. Hodden de « Mom’s Favorite READS eMagazine« .
Avril 2020

Source
(pages 31 à 34)

 

 

Il y a beaucoup d’auteurs de romans qui se sont inspirés de leurs expériences, travaillant dans le secteur de la défense, mais je pense qu’il est juste de dire que Nick Pope, auteur de thrillers à succès comme Blood Brothers et Operation Thunder Child, a des expériences qui sont quelque peu uniques. Aujourd’hui, c’est un visage familier, un grand spécialiste des théories du complot, il est apparu dans toutes sortes d’émissions de télévision, dans des articles de presse et lors de conventions, mais dans les années 1990, il a dirigé le projet du gouvernement britannique de recherche sur les ovnis et autres étrangetés.

 

Salut Nick, pouvons-nous poser des questions sur votre parcours? Comment vous êtes-vous impliqué dans le MOD?
Mon père était au Ministère de la Défense à un niveau supérieur et nous avons plaisanté en disant que c’était « l’entreprise familiale », il était donc naturel pour moi de le suivre dans la fonction publique. L’ironie, c’est que je savais très peu de choses sur le travail, car même en famille, mon père prenait son serment de confidentialité très au sérieux et parlait rarement de ce qu’il faisait. Je pense que cela a probablement ajouté à ma fascination!

Et comment avez-vous fini par vous impliquer dans l’enquête sur les ovnis?
Il y a des milliers d’emplois au MoD et beaucoup d’entre eux sont relativement peu passionnants, traitant de sujets qui vont de la politique de retraite des Forces Armées à l’introduction d’un nouveau design de bottes pour l’armée. Mais j’ai eu la chance d’être détaché au Joint Operations Center pendant la guerre du Golfe Persique (parce que j’avais une habilitation de sécurité très élevée) et pendant que j’y étais, j’ai attiré l’attention d’un gestionnaire qui allait ouvrir un nouveau poste – le travail sur les ovnis!

Voir l’article complet


 

06 avril 2020

Un nouveau livre de Daniel ROBIN
membre de l’Académie d’Ufologie

Mettons à profit le confinement.

A lire attentivement. C’est un manuel de base pour l’ufologie.

L’auteur, Daniel ROBIN, est membre titulaire de l’Académie d’Ufologie.

 

Mon commentaire sur amazon.fr:

« ADN – ‘Le Code Source’ et l’origine de la vie » est un livre majeur de base pour les ufologues et tous ceux qui s’intéressent aux civilisations autres que la nôtre. Pour moi qui vient de l’industrie, l’ADN était quelque chose comme une énorme spécification de fabrication des humains. Daniel Robin nous donne des indications sur son importance dans notre histoire et son rôle dans tout l’univers. On arrive vite à comprendre qu’il existe forcément une « Source » qui distribue dans tout le cosmos des types d’ADN adaptés aux conditions de vie locales sur des planètes.
Quand j’ai commencé à lire « ADN – ‘Le Code Source’ et l’origine de la vie » j’avais peur de passer beaucoup de temps à sa lecture et à sa compréhension, mais après une première lecture de quelques pages, j’ai compris que le texte était facile à assimiler. Bien que traitant des thèmes complexes comme l’ADN et son rôle connu et inconnu de nous, il comprend de nombreux détails et il est très informatif et attractif. Le travail de recherche fait sur la connaissance de l’ADN dans l’histoire nous indique des pistes à explorer et nous nous posons les questions: qui savait quoi et depuis quand?
Daniel Robin a choisi des mots simples que j’ai dans mon vocabulaire et j’ai ainsi pu le lire facilement. Pendant la progression de ma lecture, j’ai réalisé page après page qu’il avait fait un travail énorme et fastidieux ainsi qu’un gros investissement de son temps, de ses connaissances et de son expérience pour nous offrir un outil indispensable concernant l’ufologie et son histoire.
Dans quelques années ce sera un livre d’histoire.
Les ufologues le remercieront pour la création de cet outil. La divulgation officielle a été annoncée et elle est en route. Dans quelques mois les citoyens apprécieront d’avoir un tel ouvrage disponible. Il leur fera découvrir précisément et simplement une autre réalité.

Texte de Jacky Kozan

Texte de l'éditeur sur amazon.fr:

Dès que l’on cherche à comprendre ce qu’est l’ADN, on se trouve très vite confronté à des questions fondamentales qui n’ont pas encore trouvé de réponses définitives, loin s’en faut. Force est de constater que les propriétés de l’ADN dépassent largement l’approche réductrice et « mécaniste » habituelle. 

Cette façon d’appréhender l’ADN n'est possible que lorsqu’il est extrait de son milieu vivant, fluide, plastique, mobile et vibratoire. Il y a en effet deux façons très différentes d’étudier et de comprendre l’ADN : in vitro et in vivo. In vitro, l’ADN est un ADN mort, extrait de son contexte vibratoire et réduit à ses composants de base. In vivo, c’est un ADN vivant et dynamique qui révèle ses formidables propriétés et ses liens avec une réalité mystérieuse, le « code source », qui sous-tend toute forme de vie sur notre planète. 

Il semblerait en effet que l’ADN cache un « grand secret » dans sa structure si particulière qui est trop bien agencée et élaborée, avec tellement d’intelligence et de subtilité, pour n’être que l’improbable et hasardeux fruit d’une sélection naturelle aveugle. L’origine de ce formidable « ordinateur » biologique qu’est l’ADN cache un profond mystère sous la forme d’un code (le « code source ») ou d’un système d’informations, encore plus mystérieux que celui que nous connaissons déjà et qui reste à décrypter. 
 

 

02 avril 2020

Un scientifique a déclaré que des phénomènes mystérieux
saisis par History dans « The Secret of Skinwalker Ranch », vous épateraient.
Par Alejandro Rojas
(membre de l’Académie d’Ufologie)
30 mars 2020

 


Photo: History

Un ranch endormi dans le bassin Uinta dans l’Utah a été au centre de décennies de recherche scientifique paranormale secrète et maintenant il est au centre de la série de réalité History Channel « The Secret of Skinwalker Ranch« . Selon History, c’est la première fois que des caméras de télévision sont autorisées dans le ranch. L’équipe de scientifiques et d’experts de l’émission, dotée des « dernières technologies de pointe », a fait des découvertes choquantes qu’un scientifique décrit comme « des phénomènes qui ne peuvent être expliqués par la technologie humaine ».

« Je n’aime pas le mot paranormal », explique le Dr Travis Taylor, astrophysicien lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes, dont Den of Geek. « Je ne l’aime pas du tout parce que cela suggère que quelque chose que nous voyons dans l’univers, et qui existe dans l’univers, n’est pas censé être dans cet l’univers. Et ce que j’ai vu était dans notre univers. Donc pour moi, je dirais que c’est normal. Je dirais que c’est quelque chose que nous ne comprenons tout simplement pas et nous ne savons pas ce que c’est. »

Voir l’article complet

 


31 mars 2020

Interview de Brandon Fugal
nouveau propriétaire du Skinwalker Ranch

Skinwalker Ranch une nouvelle série TV d’History Channel

Source

30 mars 2020

Ceux qui ont suivi l’affaire du Ranch Skinwalker de près savent que Bigelow Aerospace Advanced Space Studies (BAASS) via le Advanced Aerospace Weapon System Applications Program (AAWSAP) a travaillé avec la Defense Intelligence Agency et éventuellement d’autres groupes du gouvernement.

(lire l’interview dans l’article complet)

Le gouvernement informé sur les ovnis, ce n’est pas une théorie du complot, c’est un fait. Plusieurs sénateurs et même le Président Trump ont déclaré officiellement avoir été informés. Le pilote Dave Fravor a participé à au moins certaines de ces séances d’information. Son implication a été soulignée lors de la série télévisée « Unidentified » deTo The Stars Academy.

La série Skinwalker Ranch, qui présentera bientôt sa première sur History Channel, concerne plus que les ovnis. Elle inclut d’autres aspects de ce que beaucoup appellent le monde paranormal, mais certains ont spéculé que l’intérêt du gouvernement pour ce spectre plus large du paranormal pourrait avoir cessé lorsque BAASS a été dissous, peut-être en partie à cause de la pression religieuse au sein du gouvernement.

Avec l’affirmation de Brandon Fugal selon laquelle lui et son équipe ont informé le gouvernement, Washington est-il toujours intéressé par une plus grande partie du spectre paranormal ou leur intérêt réside-t-il uniquement dans les ovnis? Quel que soit exactement leur intérêt, le fait que ces séances d’information aient eu lieu est un énorme pas en avant dans ce que certains appellent la « divulgation ».

Chaque fois qu’il y a des allégations, ou des preuves, de l’intérêt du gouvernement pour des sujets paranormaux, ou spécifiquement des ovnis, cela donne aux militants des exemples à citer lorsqu’ils font valoir leurs arguments auprès du monde entier.

Traduction de Jacky Kozan, le 31 mars 2020

Voir l’article complet

 


29 mars 2020

Un nouveau livre de Dan FARCAS
membre de l’Académie d’Ufologie

 

OVNIS en ROUMANIE, écrit par le Dr. Dan D. Farcas, l’un des plus éminents chercheurs en ufologie dans son pays, offre un aperçu fascinant sur l’énigme OVNI en Roumanie. Riche de plus de trente photographies et illustrations, ce livre est rempli d’informations ufologiques qui n’ont jamais été publiées hors de la Roumanie auparavant.
Dans son introduction, le livre évoque rapidement un certain nombre de peintures médiévales qui selon certains représentent des ovnis.
Depuis ce point de part, le livre vous entraîne pas à pas, décennie après décennie, dans les annales de la recherche ufologique en Roumanie. Le livre couvre aussi bien les observations d’ovnis, les photographies, les signalements d’atterrissages, les rapports de pilotes et jusqu’aux réflexions d’un astronaute roumain sur les questions ufologiques. On y explore également des cas troublants de rencontres d’humanoïdes, plusieurs cas d’enlèvements, ainsi que des expériences paranormales dont quelques-unes puisent au patrimoine folklorique de cette région ancestrale.

Le livre a été très bien accueilli par la critique anglophone, comme en témoigne cet extrait de Nick Pope, le fameux auteur britannique qui a dirigé le programme d’étude du phénomène ovni du Ministère de la Défense (MoD) britannique entre 1991 et 1994.

“Un livre extraordinaire, rempli de détails fascinants sur un nombre étendu de cas, depuis des observations de pilotes jusqu’à des rencontres d’entités. Cette abondance de détails en fait un livre de valeur pour toute personne qui s’intéresse sérieusement au sujet”.

 

23 février 2020

Chris Mellon,
sur la fourniture des vidéos d’OVNIs au New-York Times:
« Je suis la personne qui a fait ça. »
publié le 22 février 2020

 

L’un des mystères entourant l’article original du New-York Times qui a révélé le programme AATIP au monde,
« Glowing Auras and ‘Black Money’: The Pentagon’s Mysterious U.F.O. Program« ,
a été:
qui a fourni au New-York Times les deux vidéos d’OVNIs qu’ils ont publiées?
et au-delà, qui a informé le New-York Times de l’histoire de l’AATIP en général?

La première question semble maintenant avoir trouvé une réponse. Dans une interview sur le podcast de Yale « Take this Job and Love It », Chris Mellon déclare:

« … après la publication des vidéos dans le New York Times, dont j’ai été la personne qui a fait ça, plus d’informations à ce sujet sortiront en fait dans un documentaire cet été…« 

Le documentaire auquel Mellon fait référence est probablement la saison deux du programme OVNI de TTSA sur History Channel, « Unidentified ». Un autre candidat est un film où la présence de Mellon a également été confirmée, « The Phenomenon » de James Fox.


James Fox interviewe Chris Mellon pour «The Phenomenon».

 

Voir l’article complet

 


23 février 2020

Une menace encore jamais rencontrée

Par Christopher Mellon
18 févr.2020

 

Le 16 décembre 2017, le New York Times a publié en première page un article révélant l’existence d’un programme mandaté par le Congrès pour étudier les objets volants non identifiés (OVNI). L’article était accompagné de deux vidéos récemment déclassifiées du DoD (Département de la Défense), obtenues par des pilotes de chasseurs F-18. À ces deux occasions, les OVNIs ont été vus en plein jour par de nombreuses personnes de la Navy, les rapports ont été corroborés de manière indépendante par des systèmes de capteurs militaires sophistiqués et l’aéronef non identifié a démontré des capacités aéronautiques révolutionnaires. Par exemple, certains engins ont été observés descendant d’altitudes supérieures à 80 000 pieds, puis planant à 50 pieds au-dessus de l’océan avant d’accélérer à des vitesses hypersoniques à partir d’un arrêt complet.

Alors que de plus en plus d’informations émergeaient, y compris la publication d’une autre vidéo officielle du DoD sur les ovnis, une poignée de sénateurs et de représentants des comités de surveillance de la sécurité nationale ont demandé des informations. À ce stade, la Navy et le DoD ne pouvaient plus cacher la vérité.

Joseph Gradisher, porte-parole du chef adjoint des opérations navales, a admis que les véhicules des vidéos déclassifiées de la Navy ne sont ni un canular ni un avion d’essai secret américain: « La Navy désigne les objets contenus dans ces vidéos comme des phénomènes aériens non identifiés » ou PANs. En d’autres termes, il pourrait s’agir d’engins spatiaux russes, chinois ou même aliens. Quoi qu’ils soient, ils sont réels, ils ne sont pas de chez nous et ils continuent de violer l’espace aérien américain en toute impunité.

… …

Bien que le Congrès n’ait pas reçu de notification officielle concernant cet échec, et ne le fera peut-être jamais, il est certainement conscient que le DoD n’est pas en mesure d’identifier ces avions ou de les empêcher de violer l’espace aérien américain. La question est maintenant de savoir si nos dirigeants resteront passifs par souci de stigmates obsolètes ou agiront au nom de nos militaires et de notre nation.

Si nous ne parvenons pas à enquêter de manière approfondie, à la suite de rapports fiables des pilotes et de l’aveu de la Navy, cela ne peut être que parce que les décideurs politiques accordent la priorité à l’opportunisme politique sur la sécurité nationale, une situation qui rappelle l’empire romain en déclin, lorsque les besoins et les préoccupations de les troupes sur le terrain ont été courtisées par les politiciens en manœuvre à Rome.
Espérons que le soutien à nos troupes est une chose qui nous unit encore.

 

Traduction Jacky Kozan, le 22 février 2020

 

Voir l’article complet


 

21 février 2020

Le capitaine de l’USS Nimitz révèle que les pilotes de la Navy DOIVENT surveiller les ovnis, après que l’un des avions eut capturé une vidéo, secrète inédite des rencontres de 2004 avec un aéronef mystère en forme de Tic Tac

Le Capitaine Max Clark, commandant de l’USS Nimitz, dit à DailyMail.com qu’il est important que son navire et tout le monde à bord soient en sécurité par rapport aux ovnis après que le groupe de transporteurs Nimitz eut fait une rencontre avec un ovni en 2004.

 

– Le capitaine Max Clark, commandant de l’USS Nimitz, dit à DailyMail.com qu’il est important que son navire et tout le monde à bord soient en sécurité par rapport aux ovnis. – « De mon point de vue, nous avons l’obligation de nous assurer que l’espace aérien est dégagé, qu’il s’agisse de PAN (phénomène aérien non identifié) ou d’UAV (véhicule aérien sans pilote) », dit-il. – Cela survient quelques semaines seulement après que l’Office of Naval Intelligence ait révélé l’existence d’une vidéo non publiée et classifiée d’un ovni. – La vidéo est liée aux rencontres du groupe de transporteur USS Nimitz en 2004 avec un ovni en forme de « Tic Tac ». – Les rencontres restent un mystère et la vitesse et les mouvements incroyables de l’objet ont conduit à spéculer qu’il était extraterrestre.

Par Ryan Parry Le rédacteur en chef de la côte ouest à bord du Nimitz dans l’océan Pacifique. Publié: 20 février 2020

 

Le commandant du super porte-avions de l’US Navy, l’USS Nimitz, a révélé que son équipage avait une « obligation » de s’assurer que l’espace aérien est libre d’ovnis.Dans une interview exclusive avec DailyMail.com, le capitaine Max Clark a déclaré qu’il était important que son navire et tout le monde à bord soient à l’abri des phénomènes aériens non identifiés (PAN) – le terme pour les ovnis utilisés par la Navy. Cela vient quelques semaines seulement après que l’Office of Naval Intelligence ait révélé l’existence d’une vidéo non publiée et relative aux rencontres du groupe de transporteurs Nimitz en 2004 avec un ovni en forme de « Tic Tac ». L’existence de la vidéo a été révélée en réponse à une demande de Freedom of Information Act faite par le chercheur Christian Lambright et publiée par l’ami de Lambright, Paul Dean. La vidéo est probablement la version complète d’un clip vidéo de 76 secondes que le Ministère de la Défense a admis être authentique en 2017.

Voir l’article complet


15 novembre 2019

Sources d’information potentielles concernant les phénomènes aériens non identifiés

 

Christopher Mellon, 12 novembre 2019

 

Source

Dans l’article ci-dessous, Christopher Mellon, conseiller principal auprès de TTSA, identifie de nombreux systèmes de collecte de renseignements exploités par le gouvernement américain qui pourraient aider à résoudre le problème épineux des PANs. Malheureusement, à l’heure actuelle, ni le Ministère de la Défense, ni les services de renseignement américains n’utilisent ces systèmes à cette fin. La Marine a reconnu que le phénomène des UAP était bien réel et les pilotes de chasse américains plaident en faveur d’une action soucieuse de la sécurité des pilotes et de la sécurité nationale. L’Amérique possède, même à un niveau non classifié, un appareil de renseignement extrêmement puissant. Tout ce qui semble manquer, c’est le leadership disposé à l’utiliser.

Extraits: … Comme ce phénomène n’a été reconnu que récemment, peu d’efforts ont été déployés pour utiliser des « moyens techniques nationaux  » aux fins d’identification ou du suivi de ces objets. Cela est regrettable, car les systèmes de renseignement américains ont déjà rassemblé une quantité considérable de données de renseignement accessibles et corrélées à des événements tels que l’interaction du groupement tactique USS Nimitz Carrier avec plusieurs PANs en novembre 2004; … Certains anciens membres d’équipage de l’USS Princeton ont déclaré ouvertement que les données radar Aegis recueillies lors des incidents de novembre 2004 avaient été rapidement retirées du navire par des individus arrivés à bord du Princeton par hélicoptère, peu après la rencontre avec le « Tic Tac ». Ces données radar critiques semblent toujours manquantes. De plus, les journaux de pont de l’USS Princeton pour novembre 2004 manquent aussi étrangement et inexplicablement aux Archives Nationales, ce qui laisse supposer la possibilité extraordinaire que des éléments secrets du gouvernement américain s’emploient à dissimuler des incidents et des informations sur les PANs.Étant donné que des milliards ont déjà été dépensés pour collecter des informations, il semble que ce serait du gaspillage et qu’il serait inapproprié de ne pas allouer les sommes modestes nécessaires pour résoudre des questions cruciales concernant l’origine et les capacités des véhicules non identifiés qui continuent de violer l’espace aérien américain en toute impunité. … Ce problème de PAN est déjà un défi unique. Il manque de reconnaissance ou de compréhension; il manque d’acceptation; il faut surmonter une grave stigmatisation et il est encore plus difficile de relever le défi d’une importance trompeuse consistant à aider les fonctionnaires gouvernementaux et le public à traiter des informations aussi incongrues, désorientantes, perturbatrices et potentiellement dérangeantes. Enfin, s’il s’agit de véhicules créés par une autre espèce, le défi sans précédent consiste à étudier une intelligence plus grande que la nôtre qui, apparemment, ne souhaite ni communiquer ni se faire comprendre.

Voir l’article complet

 


15 novembre 2019

Le fardeau de la preuve a été transféré au gouvernement et à l’armée.
Michio Kaku, Barcelone, septembre 2019

 

 

Le fardeau de la preuve a été transféré au gouvernement et à l’armée. Ils doivent maintenant prouver que ces observations ne proviennent pas de l’espace extra-atmosphérique et d’une autre civilisation.
Plusieurs événements se sont produits. Nous avons tout d’abord des bandes vidéo prises par des pilotes de la marine américaine. Nous pouvons voir et calculer à quelle vitesse ils se déplacent, à quelle vitesse ils peuvent zigzaguer et déterminer leur altitude. Nous connaissons maintenant les paramètres de ces objets. Nous ne les avions pas auparavant, ce qui signifie que le fardeau de la preuve a changé. C’est maintenant aux militaires ou au gouvernement de prouver qu’ils ne sont pas d’une autre planète.
Dr Michio Kaku.

 


7 novembre 2019

L’US Navy reconnaît les ovnis, alors pourquoi ne sont-ils pas sur le radar de Washington?
Par Christopher Mellon, auteur d’opinions – le 02/11/19

Dans ce qui pourrait être un précurseur de développements étonnants, l’US Navy a reconnu publiquement que les appareils de pointe décrits dans plusieurs vidéos de caméras montées sur armes récemment déclassifiées, sont des OVNIS ou ce que la Navy préfère appeler « Phénomène aérien non identifié » (PAN). « L’US Navy a désigné les objets contenus dans ces vidéos comme des phénomènes aériens non identifiés », a reconnu Joseph Gradisher, porte-parole du chef adjoint des opérations navales, évoquant les véhicules étranges qui ont opéré de façon effrontée dans l’espace aérien militaire restreint des États-Unis.

 

Étrangement, cette annonce choquante semble avoir été à peine remarquée par le Congrès ou le gouvernement Trump. L’information est-elle trop choquante et trop radicale pour la traiter? Les représentants du gouvernement américain refusent-ils de le faire? On ne peut que s’étonner, étant donné l’écart criant entre l’annonce de la Navy et les mesures limitées prises par les gouvernements pour protéger le personnel militaire américain et la nation dans son ensemble. Les véhicules observés et enregistrés par les pilotes de chasse de la marine américaine semblent insensibles à l’altitude ou aux éléments; ils sont capables de manœuvrer au-dessus de 80 000 pieds; ils peuvent planer puis accélérer instantanément à des vitesses supersoniques et même hypersoniques; ils ont une empreinte radar très faible et utilisent un moyen de propulsion et de contrôle qui ne semble pas impliquer de combustion, d’échappement, de rotors, d’ailes ou de volets. Depuis que la marine affirme que ce ne sont pas des avions américains, nous sommes confrontés à la perspective décourageante qu’un adversaire potentiel des États-Unis ait réussi à rendre obsolètes nos avions et nos systèmes de défense aérienne les plus sophistiqués. Tout comme les Japonais réagissant à l’apparition de la flotte à vapeur de l’amiral Perry dans la baie de Tokyo dans les années 1850, il semblerait urgent de déterminer qui exploite ces vaisseaux, comment ils fonctionnent et les intentions de ceux qui les commandent.

Voir l’article complet

 


 

13 octobre 2019

Une masse sombre mystérieuse a émergé des profondeurs de l’océan et avalé une torpille

 

 

Le 5 octobre, le commandant David Fravor, pilote de la marine américaine à la retraite, a affirmé qu’une « masse sombre » mystérieuse a émergé des profondeurs de l’océan et avalé une torpille.

 

Fravor, a publiquement relaté son observation d’OANI et a déclaré sur le podcast populaire de Joe Rogan qu’un autre pilote avait vécu une expérience similaire à la fin des années 90 au large des côtes de Porto Rico. Fravor commence son récit vers 2mn30 dans la vidéo ci-dessous: « Les marins sont à 15 mètres au-dessus de l’eau, ils voient cette espèce de masse sombre remonter des profondeurs ». Alors qu’ils remontent le BQM (drone-cible), Fravor regarde cette chose: « Qu’est-ce que c’est, que diable? » Et là, la chose redescend sous l’eau.« Après qu’ils aient tiré le BQM hors de l’eau, cette chose est redescendu dans les profondeurs. »

BQM 34

La même chose s’est produite quelques mois plus tard, a déclaré Fravor. « Un marin remonte une torpille, il accroche le plongeur au treuil et lorsqu’il le descend, il voit cette grosse masse », a déclaré Fravor. Il continue, » Ce n’est pas un sous-marin, il (le témoin de l’observation) a déjà vu des sous-marins. Une fois que vous avez vu un sous-marin, vous ne pouvez pas le confondre avec autre chose. » « Ce gros objet, une sorte de forme circulaire, monte des profondeurs et il (le témoin) commence à crier dans le système d’interphone pour dire de remonter le plongeur, qui n’est qu’à quelques pieds de l’eau ». « Les marins inversent le treuil et le plongeur pense alors: ‘Que diable se passe-t-il?’ Et il dit que tout à coup la torpille a été aspirée sous l’eau et que l’objet venait de redescendre dans les profondeurs. »

Voir l’article complet

 


Notre rapport d’activité annuel 2019 est visible ici


Ces textes sont publiés sous licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported


L’Académie d’Ufologie, dont vous pouvez consulter sur ce site les rapports annuels d’activité et dont: la création a été publiée au Journal Officiel, le nom déposé à l’INPI, et le logo fait l’objet d’un copyight, n’a aucun lien avec la page facebook « Académie Virtuelle d’Ufologie« .

Voyez notre Cyber-Ours (mentions légales)