Bienvenue !

L’enjeu de l’Ufologie, c’est :
– une refonte du discours officiel sur ce qu’est la réalité,
– l’ouverture de la rationalité,
– la conquête des divers niveaux de réalité révélés par la transdisciplinarité. 
L’Académie d’Ufologie regroupe les compétences nécessaires à l’étude du phénomène ovni dans une structure opérationnelle, fiable et faite pour durer. Chaque membre s’engage à contribuer à la progression de la recherche en ufologie, par l’apport de son savoir et par sa participation aux activités de l’Académie d’Ufologie, en fonction de ses moyens personnels.

Liens vers les diapos projetées par Jacky Kozan
à Chamrousse le 2 janvier 2018

 

Présentation CHAMROUSSE 2018

La DIVULGATION

Boucle Académie

Merci aux organisateurs de l’Office du Tourisme de Chamrousse
et aux Repas Ufologiques pour la qualité de leur soutien.

 


Traduction de l’article de Dan Barry, rédacteur senior

le 30 décembre 2017

Source

L’année qui s’achève maintenant a été si chargée de nouvelles tumultueuses qu’un étonnant rapport publié pendant les derniers jours chargés de 2017, semblait presque routinier: pendant des années, un agent de renseignement enfoui dans le Pentagone avait dirigé un programme secret pour enquêter sur des rapports d’objets volants non identifiés .

Je vous demande pardon?

Ce scoop, d’Helene Cooper, Ralph Blumenthal et Leslie Kean pour le New York Times, a été accompagné d’un article qui décrit comment en 2004 un objet oval a joué un jeu de cache-cache aéronautique au large de la Californie du Sud avec deux avions de chasse. affectés au porte-avions Nimitz. L’objet a ensuite zippé au loin à une vitesse si étrange qu’il a fait dire à l’un des pilotes de la Marine plus tard, qu’il se sentait « assez éberlué » – comme vous le feriez si vous regardez la vidéo de la rencontre, que le Ministère de la Défense a rendue publique.

En examinant ces rapports, mon esprit s’est tourné vers toutes ces personnes raisonnables qui ont été congédiées et ridiculisées au cours des années parce qu’elles croyaient que quelque chose était là. Je pensais en particulier aux croyants qui étaient morts sans savourer ces révélations officielles.

Les croyants comme mon défunt père.

Je peux entendre ce qu’il aurait dit, là, chez les anciens combattants, son corps brisé dans un fauteuil roulant, mais son esprit aussi rapide et brillant qu’une étoile filante. « Je le dis depuis des années », affirmait-il, suivi d’une épithète de choix qu’il réservait aux fonctionnaires du gouvernement, suivie de « Je le savais ».

Suite sur l’article complet


CONTACT TERRIEN – ETI
aspects juridiques et prospectifs
Par
Perrine BARTHOMEUF
Avocat, Docteur en droit

“L'homme-individu est essentiellement famille, tribu, nation. Tandis que 
l'humanité, elle, n'a pas encore trouvé autour de soi d'autres Humanités pour se pencher sur elle et lui expliquer où elle va. »

Le père Theilhard de Chardin oubliait certainement nos frères galactiques…

1 – Les recherches portant sur « l’hypothèse extraterrestre 1 » sont toujours abordées sur la pointe des pieds, de peur d’être « exclues du champs du savoir recommandable 2 ». A croire que pour pouvoir étudier les phénomènes OVNI, il faille obtenir un permis de bonne conduite scientifique, unique passeport jugé sérieux pour conduire des recherches dans ce domaine. C’est ainsi que l’hypothèse de l’existence d’intelligence extraterrestre est étudiée sous l’angle rassurant des systèmes probabilistes, telle que l’équation 3 par trop simpliste et totalement inopérante de Drake ou encore selon des « stratégies scientifiques 4 » dont aucune n’a jusqu’alors produit le moindre résultat.

Les stratégies scientifiques développées au service de l’ufologie consistent :
– soit, à sonder l’univers à la recherche de signes de vie. Concrètement, il s’agit d’envoyer des signaux dans l’espace et d’attendre patiemment la réponse des extraterrestres…(programme SETI) 5.
– soit, à « approfondir la compréhension que nous avons de notre planète et des conditions d’apparition de la vie 6 » afin de dégager des principes universels pour tous les êtres vivants. Ces études ont été appuyées par la découverte des exoplanètes, vers la fin des années 1990, relançant les spéculations sur l’existence de planètes abritant la vie.

2 – De telles méthodes fondées sur la science, la rationalité, la recherche de preuves matérielles échouent dans la démonstration de l’existence d’une vie biologique extraterrestre, puisque dans ce domaine, on sait par expérience ou ne sait pas.
La somme des témoignages recueillis depuis des siècles sur le phénomène OVNI, les ouvertures de conscience vécues par les expérienceurs, l’intérêt porté par les gouvernements à l’hypothèse E-T, nos intimes convictions en la matière, sont autant d’éléments qui appuient la réalité du phénomène OVNI et légitiment un positionnement de la société civile sur les implications politico-juridiques d’un contact Humain- Aliène.
A tout le moins, la communauté internationale dans son ensemble devrait considérer cette hypothèse comme un objet d’étude digne d’intérêt dans la mesure où les cas d’observations de PAN ou de contact avec des entités aliènes sont en augmentation croissante ces dernières décennies.

Suite sur l’article complet


L’actualité sur la divulgation en cours

Voir les articles:

Traduction de l’article du New York Times
« Papa croyait aux ovnis »

Le GEIPAN et la Divulgation du PENTAGONE

Nick Pope & MoD

Nick Pope sur le Pentagone

Comment une rock star a facilité la divulgation des secrets ovnis du DoD

LUIS ELIZONDO fait des révélations au New-York Times

GIMBAL première vidéo UFO militaire américaine déclassifiée

La conférence initiale du 10 octobre 2017

Équipe de TTS Academy of Arts & Sciences

 


Les DRONES au-dessus des sites nucléaires ou les DROVNIS

Article de Claude LAVAT et Christian COMTESSE
Avril 2017

Cet article est publié avec de nombreuses illustrations
dans le numéro spécial 01 de LDLN Lumières Dans La Nuit

Voir plus d’infos sur la disponibilité du magazine

1ère partie
Par Christian COMTESSE

Depuis 2014 et jusqu’à aujourd’hui, nous entendons sporadiquement que telle ou telle Centrale Nucléaire ou encore installation sensible liée au nucléaire a été survolé e par un ou des engins non identifiés et qui ont été nommés par facilité et pour rassurer la population, des drones. Rassurer la population ce n’est pas si sûr que ça.

En effet, comment ce terme de DRONE a été généralisé et imposé par les médias ?

En fait, alors qu’en général ils sont très avares en information, c’est l’un des responsables d’une centrale nucléaire qui, curieusement, va vers les journalistes pour déclarer, je cite : « un engin volant non identifié a survolé ma centrale ». Engin volant ! Objet volant ! le rapprochement est facile mais réel.
Quelques jours plus tard, c’est un second responsable de centrale qui, lui aussi, interpelle les médias pour déclarer, je cite : « un engin assimilé à un drone a survolé ma centrale » et c’est ainsi que l’ensemble des médias de tous bords ont ensuite désigné ces engins « drones » tout simplement parce qu’un drone on connait, un ovni c’est du farfelu.
C’est aussi un directeur d’EDF déclarant devant les télévisions : « que l’on me dise ce qui survole mes centrales », pratiquement un appel à l’aide lancé vers un État muet.
Muet mais pas longtemps : la réponse « rassurante » est rapidement assénée par les mêmes canaux : ce sont des drones manipulés par Greenpeace ou d’autres groupements anti-nucléaires : des affirmations démenties le jour même par le représentant de Greenpeace qui rappelle que son association n’aurait pas manqué une telle occasion de se faire de la publicité gratuite et mondiale si ces survols étaient de son fait !

Suite dans la rubrique « articles »


Un texte extrait du coin lecture de Sylvie Joubert

RESUME

Les libres chercheurs enquêtant sur les facettes du phénomène ovni sont nombreux, mais ils n’ont pas toujours la même façon de les aborder, de les vivre au plus profond d’eux ni de les interpréter. De sorte que des courants et des sensibilités intellectuelles émergent, donnant parfois le  sentiment de s’opposer. En raison de cet éclatement des visions, des disputes intestines envahissent le petit monde de l’ufologie. Face à cela, il y  a deux attitudes : soit on considère les différents points de vue comme inconciliables, soit on envisage cette disparité comme une richesse et un  bien à exploiter. Je fais mien le second positionnement, et m’en explique dans ces feuillets. A l’image d’une partition, je pense que les ufologues  forment un ensemble organisé de connaissances… ou à organiser… et que nous avons plus à gagner à comprendre ce que chaque approche amène sur le plan intellectuel, que de les rendre opposables les unes aux autres à renfort de batailles de mots et d’ego. Ce document est un état des lieux des compétences à disposition au sein de cette discipline. Il ne parle donc pas des apparitions d’ovni(s) ni des  témoignages ou des observations faites dans ce domaine, mais s’occupe de constituer de ce que Michel Foucault  appelait une  “Archéologie du  savoir”  dans le domaine spécifique qu’est l’ufologie. Quelle direction prend l’épistémè, c’est-à-dire l’ensemble des discours et problématiques  autour de la science et de la connaissance du phénomène ovni ? Quels sont les grands sillons cognitifs creusés par les ufologues ? Quel type de  savoir et de protocole produit cette discipline ? Quelles sensibilités et qualités d’attention s’y expriment ? Autant de questions auxquelles ce texte  tente d’amener un bref éclairage, afin de situer les forces en présence, c’est-à-dire celles sur lesquelles l’ufo-recherche  peut aujourd’hui compter.

La suite sur le site de Sylvie Joubert


Le manifeste pour la divulgation

Co-founded by Russell Calka and Dr. Lisa Galarneau

Source

Nous savons, sans aucun doute, que notre planète est contactée par des civilisations d’un autre monde, extraterrestres ou extradimensionnelles. En tant que groupe militant, nous nous sommes engagés à unir divers groupes et organisations de recherche afin de faire connaître cette affaire au grand public.

Nous défendons ce qui suit:

1. Nous ne soutenons ni un embargo sur la vérité imposé par les gouvernements, la presse et les médias, ni l’établissement scientifique. Nous savons que de vastes preuves sont systématiquement ignorées ou dissimulées par ces organisations.

2. Nous ne croyons pas qu’il y ait eu des efforts pour contacter les civilisations hors monde (le SETI) qui n’aient donné aucun résultat. Nous n’acceptons pas que nos agences spatiales, comme la NASA, ignorent ces rencontres avec les civilisations hors du monde.

3. Nous n’acceptons pas des arguments suggérant qu’il n’y a pas de preuve de cette activité, et nous n’acceptons pas le ridicule ou la stigmatisation lorsque nous abordons ces sujets sérieux.

4. Nous sommes convaincus que notre planète et nos civilisations ont été contactées par des civilisations hors-monde pendant des millénaires. Nous acceptons l’hypothèse extraterrestre comme étant valable dans de nombreux cas et lorsque nous prenons en considération les explications terrestres, nous ne privilégions pas uniquement les hypothèses terrestres.

5. Nous savons que divers gouvernements, militaires et autres organisations ont eu des expériences de contact qu’elles ont été voilées par le secret. Nous savons que les organismes gouvernementaux (comme la CIA), les lanceurs d’alertes et les fuites ont révélé des efforts récents pour divulguer la présence d’autres mondes, mais depuis toujours, aucune autorité mondiale n’a donné de confirmation. Cela doit changer.

6. Nous comprenons que nos visiteurs d’autres mondes proviennent de nombreux systèmes d’étoiles avec de nombreuses races et que nos expériences de contact avec ces « autres » ont été à la fois négatives et extrêmement positives. Nous savons que divulguer la présence d’intelligences extérieures à notre planète et à notre civilisation pourrait signifier un bond en avant pour l’humanité. Ceci est possible et souhaitable.

7. Nous sommes conscients qu’il existe de nombreuses technologies non reconnues et des technologies cachées qui ont été révélées par ces interactions avec les visiteurs d’autres mondes et nous savons que certaines (par exemple, l’énergie libre) pourraient fortement accélérer le progrès humain.
Nous proclamons que la vérité et la transparence des gouvernements sont essentielles au succès de toute démocratie et que nous avons le droit de connaître la vérité sur ces visiteurs d’autres mondes.

8. Nous croyons qu’un contact ouvert et positif avec nos voisins d’autres mondes est imminent et que l’humanité doit être préparée à apprendre que nous ne sommes pas seuls dans le cosmos.

9. Nous soutenons la divulgation de la vérité, sans désinformation ni agendas cachés du gouvernement, de la presse, des médias et de la science.

10. Nous savons que de vastes quantités d’informations et de preuves sont délibérément gardées en secret et prennent la forme d’un embargo sur la vérité en ce qui concerne la présence de civilisations d’autres mondes. Nous méritons de connaître la vérité et de comprendre ce qu’elle implique.


Actualité ufologique

Notre partenaire Ovnisdirect2  vous informe


Notre rapport d’activité annuel 2016 est visible ici

ou dans la rubrique « Article » .

Une version en .pdf peut être téléchargée

Une version rédigée en Anglais peut être téléchargée.

 


 


 Méthode de recherche d’article:

– en colonne de gauche de cette page, cherchez-le dans les listes,

– s’il n’y est plus, saisissez dans le moteur de recherche quelques mots consécutifs contenus dans l’article. Plusieurs articles peuvent être proposés.


 

CERO France

Nous souhaitons porter à votre connaissance l’existence du CERO-France, une association loi 1901 créée pour répondre aux interrogations des personnes ayant vécu une expérience d’enlèvement ou de contact avec des entités humanoïdes. Son but est d’accueillir, d’informer, de soutenir et de favoriser les rencontres et les échanges de ceux qui ont vécu ce type d’expérience.Si vous, ou une personne de votre connaissance, pensez avoir vécu une telle expérience, vous pouvez contacter l’association via leur site Internet: http://cero-france.com


Ce texte est publié sous licence Creative Commons
Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported


L’Académie d’Ufologie, dont vous pouvez consulter sur ce site les rapports annuels d’activité
et dont: la création a été publiée au Journal Officiel, le nom déposé à l’INPI, et le logo fait l’objet d’un copyight,
n’a aucun lien avec la page facebook « Académie Virtuelle d’Ufologie« .

Voyez notre Cyber-Ours (mentions légales)