Bienvenue !

Disclosure of the presence of extraterrestrial civilizations on our planet.
To understand the news, click on the translator at the Top-Right of this page
and you will see the information in YOUR language.

披露地球上存在外星文明;
要了解新闻,请点击本页右上方的翻译器。
你会看到你的语言的信息。

الكشف عن وجود حضارات خارج كوكب الأرض على كوكبنا.
لفهم الأخبار ، انقر فوق المترجم في أعلى يمين هذه الصفحة
وسترى المعلومات بلغتك.

地球外文明が地球上に存在していることを公表。
ニュースを理解するには、このページの右上にある翻訳者をクリックしてください。
と表示され、あなたの言語での情報が表示されます。

Revelación de la presencia de civilizaciones extraterrestres en nuestro planeta.
Para entender las noticias, haz clic en el traductor de la parte superior derecha de esta página.
y verás la información en TU idioma.

Раскрытие присутствия внеземных цивилизаций на нашей планете.
Чтобы понять новость, нажмите на переводчика в правом верхнем углу этой страницы.
и вы увидите информацию на вашем языке.

גילוי נוכחותם של תרבויות מחוץ לכדור הארץ בכדור הארץ שלנו.
להבנת החדשות, לחץ על המתרגם בפינה השמאלית העליונה של דף זה
ואתה תראה את המידע בשפה שלך.

Logo

Site d'information sur la divulgation
L’enjeu de l’Ufologie, c'est:
– une refonte du discours officiel sur ce qu’est la réalité,
– l’ouverture de la rationalité,
– la conquête des divers niveaux de réalité révélés par la transdisciplinarité.

 

Pour rechercher une publication, voir dans la colonne de gauche.

 


La Divulgation


27 novembre 2020

Non, Trump n’essaie pas de bloquer
la divulgation OVNI!

Source

Jazz Shaw

Publié le 24 novembre 2020

Un curieux article est apparu hier dans Popular Mechanics qui a immédiatement attiré mon attention. Le titre était : « Trump peut empêcher le public d’apprendre la vérité sur les OVNI ». Cela semble être une accusation plutôt inquiétante, si l’on considère que Donald Trump a probablement passé plus de temps à parler d’OVNI que n’importe quel président avant lui. Je ne dis pas qu’il a en fait révélé quoi que ce soit d’intéressant au-delà de quelques allusions et suggestions pour qu’il « se penche sur la question ». Mais les révélations gouvernementales les plus stupéfiantes sur le sujet des PANs dans l’histoire de notre pays ont certainement eu lieu sous sa surveillance.

L’article est d’Andrew Daniels, et ce dont il parle est une préoccupation valable pour ceux qui s’intéressent à ce sujet, mais la réalité n’est pas aussi désastreuse que le titre le laisse entendre.

Voici une partie du discours de Daniels:

Le président Donald Trump a déclaré qu’il opposerait son veto à la loi de 2021 sur le National Defense Authorization Act (NDAA), le projet de loi annuel qui fixe le budget et les politiques de l’armée américaine, si les législateurs ne suppriment pas un amendement bipartite visant à renommer les bases militaires en l’honneur des dirigeants confédérés, selon un reportage de NBC News.

Le NDAA, qui doit être adopté et signé avant l’ajournement du Congrès le 3 janvier, couvre entre autres l’augmentation de la solde des troupes et le financement de nouveaux équipements. Mais elle comprend également des dispositions qui pourraient à terme changer de manière significative ce que le public américain sait sur les OVNI. Un veto de la NDAA pourrait freiner l’élan d’un mouvement qui a rapidement capté l’attention du grand public au cours des deux dernières années.

Il s’avère donc que Daniels fait référence au même sujet que celui dont nous avons discuté ici samedi. Le NDAA devrait (bien que ce ne soit pas encore sûr à 100%) contenir le langage concernant le Groupe de Travail sur les PANs du Pentagone généré par Marco Rubio et les autres membres de la Commission du Renseignement du Sénat. Mais le Président menace toujours d’opposer son veto au NDAA si les dispositions ordonnant le changement de nom de certaines bases militaires, portant le nom des dirigeants confédérés, ne sont pas supprimées.

Je parle de l’article de Popular Mechanics aujourd’hui seulement pour pinailler sur quelques points. Premièrement, il est un peu trompeur de dire que le Président pense « empêcher le public d’apprendre » à ce sujet. Ce qu’il essaie de bloquer, c’est l’ordre de changer les noms des bases militaires. Il a vraiment pris la protection des monuments Confédérés et des notations historiques connexes comme un de ses projets favoris parce qu’il est en accord avec sa base. C’est probablement un effort futile dans ces circonstances, mais il a clairement indiqué que c’est la raison pour laquelle il est opposé au projet de loi tel qu’il est actuellement rédigé. Honnêtement, je ne pourrais pas dire si le Président est même conscient de la mention des PANS et encore moins qu’il essaie activement de les bloquer.

L’autre problème que j’ai avec la façon dont ce sujet est formulé vient de l’hypothèse que le public a en fait une chance réaliste d’apprendre « la vérité sur les OVNI » même si le projet de loi est adopté. Le Sénat demande à la Task Force PAN de mieux définir la manière dont elle collecte et partage les informations en interne et de publier un rapport avec tout matériel non classifié qu’elle peut fournir. Cela semble très bien sur le papier, mais cela ne signifie pas que nous allons réellement apprendre quelque chose. Il n’y a pas de financement lié à ce sujet, donc le Congrès n’a rien à faire auprès des dirigeants du Pentagone. Et pour sa part, le Pentagone pourrait répondre à cet ordre en disant en gros « oui, peu importe » et continuer à traîner les pieds pendant les dix ou vingt prochaines années.

J’ai expliqué en septembre dernier pourquoi je pense qu’il est très peu probable qu’ils partagent de nouvelles informations sur les OVNI dans un avenir proche, quoi que dise le NDAA. La porte-parole des PANs du Pentagone, Susan Gough, a déjà fait savoir très clairement aux journalistes que le Ministère de la Défense n’a pas l’intention de discuter « des détails des observations ou de l’examen des incursions signalées ».

Malgré la promesse antérieure du président Trump de « vérifier » ces questions concernant les OVNIs, je n’ai encore vu aucune indication qu’il y ait donné suite, ni que cela soit vraiment une priorité pour lui. Et étant donné la façon dont se sont déroulées les récentes affaires devant les tribunaux électoraux, le Président n’a probablement plus beaucoup de temps pour le faire, même s’il le voulait.

 


31 octobre 2020

Trump peut-il secouer l’élection en révélant ENFIN ce que le Pentagone sait?

Source

Attention: les illustrations de ce texte ne sont pas celles de « The Sun »


 

RENCONTRES RAPPROCHÉES
Les observations d’ovnis prennent d’assaut les États-Unis
Trump peut-il secouer l’élection en révélant ENFIN ce que le Pentagone sait ?

Un article de Nick Pope, ancien chef du projet ovni du Ministère de la Défense du Royaume-Uni

30 octobre 2020


ILS l’appellent une surprise d’octobre, une révélation soudaine et inattendue qui peut changer le cours d’une élection présidentielle américaine.

Dans les derniers jours de l’ élection américaine la plus acharnée de l’histoire, certains pensent que le président Trump pourrait être sur le point de déclencher l’ultime surprise d’octobre: ​​les extraterrestres.

La spéculation croissante sur une divulgation imminente concernant les ovnis n’est pas motivée par des ragots sur Internet, mais par des indices laissés par le président Trump lui-même.


Plus tôt ce mois-ci, lors d’une émission de Fox News, le président a promis de jeter un « bon et fort regard » sur les ovnis, avant de se lancer dans une déclaration sur la formidable puissance de l’armée américaine, et des armes qu’il espérait ne jamais devoir être utilisées.

Compte tenu de la théorie du complot selon laquelle la Space Force a été mise en place pour contrer une menace extraterrestre, les commentaires optimistes du Président ne feront qu’alimenter les rumeurs sur une guerre des mondes réelle.

La vérité est juste là, dehors.

Le président est allé plus loin dans une interview sur l’émission de télévision de son fils Donald Trump Jr.

Interrogé sur Roswell – où les chasseurs d’ovnis croient qu’un vaisseau spatial extraterrestre s’est écrasé en 1947 – il a répondu de manière cryptique: « Je ne vous parlerai pas de ce que j’en sais, mais c’est très intéressant », ajoutant « Je vais devoir y réfléchir » lorsqu’on lui a demandé s’il envisagerait de déclassifier l’affaire Roswell.

Ce qui rend ces citations encore plus extraordinaires, c’est le fait qu’il y a moins de trois ans, la position officielle du gouvernement américain était que personne ne s’intéressait aux ovnis et que personne n’enquêtait.

Les amateurs d’ovni ne croyaient pas aux dénégations et cette fois ils avaient raison. Une série de révélations explosives a révélé la vérité choquante sur les secrets des ovnis américains.

Lire l’article complet


30 octobre 2020

Le Gouvernement américain prend officiellement en considération les ovnis

Le 11 mars 2020, la Commission des Services Armés de la Chambre des Représentants a été informée sur les phénomènes aériens non identifiés. (Voir en page 2 ci-dessous). Ce fait, montre que le sujet est pris au sérieux au sein du gouvernement des USA.



 

 


22 octobre 2020

Rapport Rojas

Le cinéaste James Fox

sur le nouveau documentaire « The Phenomenon »

 

Le Rapport Rojas est une émission d’Alejandro Rojas sur Open-Minds TV.
Alejandro est membre de l’Académie d’Ufologie depuis octobre 2009.
Voici la vidéo de son entretien avec le cinéaste James Fox et la traduction de la présentation du film.

Vidéo de l’entretien: https://youtu.be/GgFTwtQ7-7Y

Source



Posté par : Alejandro Rojas le 19 octobre 2020

 

James Fox est le producteur exécutif et le réalisateur de plusieurs documentaires sur les OVNI, acclamés par la critique, 50 Years of Denial, Out of the Blue, et I Know What I Saw. Out of the Blue a été diffusé sur la chaîne Sci-Fi, et I Know What I Saw a été diffusé sur la chaîne History. Il a récemment publié son quatrième documentaire sur les OVNI, The Phenomenon.

 

À propos du film

Le documentaire explosif du réalisateur James Fox est salué comme le film le plus crédible et le plus révélateur jamais réalisé sur la dissimulation mondiale et le mystère de longue date concernant un phénomène aérien non identifié. Incluant des témoignages choquants et inédits de hauts fonctionnaires et de militaires, d’astronautes de la NASA, et des images fascinantes, le film, qui arrive à point nommé, fait des révélations sur les incursions d’OVNI dans des installations d’armes nucléaires et les événements monumentaux qui sont à l’origine de la récente divulgation par le New-York Times de vidéos sur les OVNI et du programme OVNI classifié du Pentagone. Fournissant la preuve évidente que l’humanité n’est pas seule dans l’univers, le sénateur Harry Reid déclare que « le phénomène rend l’incroyable crédible ».

L’ancien officier supérieur de la CIA, Jim Semivan, l’appelle « le documentaire le plus important de l’année et l’examen le plus précis du plus grand mystère du monde« . Le Dr. Jacques Vallée dit que « 70 ans de secret y ont mené. C’est le documentaire le plus crédible jamais réalisé sur les OVNI ». Luis Elizondo, ancien directeur du programme d’identification avancée des menaces aérospatiales du Pentagone (AATIP), déclare : « Le phénomène établit une nouvelle référence en matière de divulgation et constitue le documentaire le plus précis et le plus informatif jamais réalisé sur les OVNI ».

Narré par Peter Coyote, le film inclut le sénateur Harry Reid, le Président Clinton, le Président Ford, John Podesta, chef de cabinet de Clinton à la Maison Blanche et conseiller d’Obama, le gouverneur Bill Richardson, l’ancien sous-secrétaire d’État adjoint à la défense pour le renseignement, Christopher Mellon, les astronautes de la NASA, le gouverneur Fife Symington, George Knapp, le Dr. Garry Nolan, le Dr Jacques Vallée, qui a été représenté dans l’émission de Steven Spielberg « Rencontre du 3ème Type » et bien d’autres encore.

 


18 octobre 2020

Une divulgation attendue est reportée à 2072 !

Affaire de Calvine
Observation et photographie d’un ovni en Écosse en août 1990

Source

 

C’était l’un des 3 derniers dossiers du Ministère de la Défense britannique (MoD) britannique dont nous attendions la déclassification sous quelques jours…
Elle vient d’être reportée de plus de 50 ans, à 2072 (Deux mille soixante douze) !

 

Lisez l’article de Paris-Match en Français

 


06 octobre 2020

OANIS EN RUSSIE

Écrit par le grand enquêteur de langue russe Paul Stonehill, et avec l’apport de Philip Mantle, auteur et éditeur britannique (tous deux membres de l’Académie d’Ufologie), ce livre explore l’énigme-clé que constitue le phénomène des objets sous-marins non identifiés, qui sont signalés sur les cinq continents et dans tous les océans, depuis plusieurs dizaines d’années.
Dans « OANIS EN RUSSIE » vous trouverez quelques-uns des dossiers les plus sensibles de l’ex-Union Soviétique, parmi lesquels les mystères du Lac Baïkal, mais également ceux de nombreux autres lacs et mers intérieures moins connues de l’immense Sibérie.S’il est vrai qu’une grande partie des archives « OANI » de l’armée soviétique et de l’armée russe restent secrètes, quelques-unes sont disponibles grâce aux efforts d’enquêteurs russes opiniâtres. Beaucoup sont des militaires, de l’Armée, de l’Aviation et bien sûr de la redoutable Marine russe qui sillonne toutes les mers du globe. On découvre dans ce livre les mystérieux kvakeri, objets imposants détectés par les sous-marins soviétiques et aux propriétés hors du commun,ainsi que les “nageurs” du lac Baïkal, (probablement des humanoïdes de grande taille), des évènements inexplicables survenus dans l’Océan Arctique et dans beaucoup d’autres mers autour du globe. La majorité de ces récits n’ont jamais été partagés hors de la Russie ou de l’ancienne Union Soviétique. Ces témoignages suggèrent une présence permanente et non identifiée dans les profondeurs des masses aquatiques de notre planète. Rappelons que le dossier “USO” est revenu dans l’actualité avec les récentes révélations autour des observations faites en 2004 depuis le porte-avions Nimitz au large de la baie de San Diego, en Californie.

 


 

29 septembre 2020

Les causes les plus fréquentes du rejet de l’hypothèse extraterrestre sont:
– la trop grande durée d’un voyage vers une autre planète semblable à la Terre,
– l’impossibilité de voyager dans le temps comme solution de remplacement.
La publication ci-dessous considère comme acquise cette possibilité de voyage et affirme même qu’il n’y aurait pas de paradoxe de type « mort du grand père et donc non existence de voyageur à rebours » et que les évènements s’ajustent d’eux-mêmes pour recoller à la réalité.

Un jeune physicien recadre les chiffres sur le voyage dans le temps

par l’Université de Queensland (Australie)

24 septembre 2020

 

Un voyage dans le temps sans paradoxe est théoriquement possible, selon la modélisation mathématique d’un prodigieux étudiant de premier cycle de l’Université du Queensland.

 


Credit: Pixabay/CC0 Public Domain

 

Germain Tobar, étudiant de quatrième année de baccalauréat ès sciences avancées (avec distinction), étudie la possibilité de voyager dans le temps, sous la supervision du physicien de l’Université du Queensland, le Dr Fabio Costa.

« La dynamique classique dit que si vous connaissez l’état d’un système à un moment donné, cela peut nous dire toute l’histoire du système,

C’est un large éventail d’applications, à commencer par l’envoi de fusées vers d’autres planètes et modéliser la façon dont les fluides circulent.
Par exemple, si je connais la position et la vitesse actuelles d’un objet tombant sous la force de gravité, je peux calculer où il se trouvera à tout moment.

Cependant, la théorie de la relativité générale d’Einstein prédit l’existence de boucles temporelles ou de voyages dans le temps, où un événement peut être à la fois dans le passé et le futur de lui-même, remettant en question l’étude théorique de la dynamique. »

M. Tobar a déclaré qu’une théorie unifiée qui pourrait concilier à la fois la dynamique traditionnelle et la théorie de la relativité d’Einstein était le Saint Graal de la physique.

« Mais la science actuelle dit que les deux théories ne peuvent pas être toutes les deux vraies,

En tant que physiciens, nous voulons comprendre les lois sous-jacentes les plus fondamentales de l’univers et pendant des années, je me suis demandé comment la science de la dynamique peut concorder avec les prédictions d’Einstein.

Je me suis demandé: ‘Le voyage dans le temps est-il mathématiquement possible?’ « 

M. Tobar et le Dr Costa disent avoir trouvé un moyen de « recadrer les chiffres » et le Dr Costa a déclaré que les calculs pourraient avoir des conséquences fascinantes pour la science.

 

Dr Fabio Costa (à gauche) avec Germain Tobar, étudiant au baccalauréat ès sciences avancées (avec distinction). Crédits: Ho Vu

 

« Les maths s’appliquent et les résultats sont de la science-fiction>
Disons que vous avez voyagé dans le temps, pour tenter d’empêcher le patient zéro du COVID-19 d’être exposé au virus.

Cependant, si vous empêchiez cette personne de devenir infectée, cela éliminerait la motivation pour vous de revenir en arrière et d’arrêter la pandémie en premier lieu.
C’est un paradoxe, une incohérence qui conduit souvent les gens à penser que le voyage dans le temps ne peut pas se produire dans notre univers.
Certains physiciens disent que c’est possible, mais logiquement c’est difficile à accepter car cela affecterait notre liberté de faire toute action arbitraire.

Cela voudrait dire que vous pouvez voyager dans le temps, mais vous ne pouvez rien faire qui puisse provoquer un paradoxe. »

Cependant, les chercheurs affirment que leurs travaux montrent qu’aucune de ces conditions ne s’applique et qu’il est possible que les événements s’ajustent pour être logiquement cohérents avec toute action du voyageur temporel.

« Dans l’exemple du patient zéro coronavirus, vous pourriez essayer d’empêcher le patient zéro de devenir infecté, mais ce faisant, vous attraperiez le virus et deviendriez patient zéro, ou quelqu’un d’autre le ferait
Peu importe ce que vous avez fait, les événements marquants se sont juste recalibrer autour de vous.

Cela signifierait que, peu importe vos actions, la pandémie se produirait, donnant à votre jeune moi la motivation de revenir en arrière et de l’arrêter.
Essayez comme vous le pouvez de créer un paradoxe, les événements s’ajusteront toujours d’eux-mêmes, pour éviter toute incohérence.

L’éventail des processus mathématiques que nous avons découverts montre que voyager dans le temps avec le libre arbitre est logiquement possible dans notre univers sans aucun paradoxe. »

La recherche est publiée dans Classical and Quantum Gravity: « Reversible dynamics with closed time-like curves and freedom of choice » https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1361-6382/aba4bc


 

20 septembre 2020

FRANCE: l’Armée de l’Air et de l’Espace » a dévoilé son nouveau logo

Source

logo.jpg

L’armée de l’Air, rebaptisée « Armée de l’Air et de l’Espace », a dévoilé ce vendredi son nouveau logo. L’étape est symbolique du déploiement progressif de la stratégie spatiale militaire française, dans un contexte de compétition mondiale accrue.

La ministre des Armées Florence Parly et le chef d’état-major de l’armée de l’Air, le général Philippe Lavigne, ont assisté à la présentation du nouveau logo des aviateurs lors d’une cérémonie sur la base aérienne de Villacoublay, près de Paris.

Il diffère peu de l’ancien logo, puisqu’il s’agit d’une « évolution » et non d’une « révolution »:

armée air.jpg


20 septembre 2020

France: annonce du collectif d’intervenants sur le phénomène ovni

Collectif d’intervenants sur le phénomène ovni
Nous demandons que:
– Les organismes officiels ou services d’état déclassifient certaines archives concernant le phénomène OVNI en France.
– Les communautés scientifiques engagent des travaux sur le sujet et les rendent public.
– Les médias mainstream français organisent des débats sérieux et constructif, respectueux du sujet et des témoins.
– La recherche ufologique française indépendante soit davantage soutenue.
Nous sommes favorables à l’ouverture de débats visant à améliorer l’approche et la méthodologie relatives à l’étude du phénomène OVNI.

 



Ces textes sont publiés sous licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported


L’Académie d’Ufologie, dont vous pouvez consulter sur ce site les rapports annuels d’activité et dont: la création a été publiée au Journal Officiel, le nom déposé à l’INPI, et le logo fait l’objet d’un copyight, n’a aucun lien avec la page facebook « Académie Virtuelle d’Ufologie« .


Voyez notre Cyber-Ours (mentions légales)