Bienvenue !

Disclosure of the presence of extraterrestrial civilizations on our planet.
To understand the news, click on the translator at the Top-Right of this page
and you will see the information in YOUR language.

披露地球上存在外星文明;
要了解新闻,请点击本页右上方的翻译器。
你会看到你的语言的信息。

الكشف عن وجود حضارات خارج كوكب الأرض على كوكبنا.
لفهم الأخبار ، انقر فوق المترجم في أعلى يمين هذه الصفحة
وسترى المعلومات بلغتك.

地球外文明が地球上に存在していることを公表。
ニュースを理解するには、このページの右上にある翻訳者をクリックしてください。
と表示され、あなたの言語での情報が表示されます。

Revelación de la presencia de civilizaciones extraterrestres en nuestro planeta.
Para entender las noticias, haz clic en el traductor de la parte superior derecha de esta página.
y verás la información en TU idioma.

Раскрытие присутствия внеземных цивилизаций на нашей планете.
Чтобы понять новость, нажмите на переводчика в правом верхнем углу этой страницы.
и вы увидите информацию на вашем языке.

גילוי נוכחותם של תרבויות מחוץ לכדור הארץ בכדור הארץ שלנו.
להבנת החדשות, לחץ על המתרגם בפינה השמאלית העליונה של דף זה
ואתה תראה את המידע בשפה שלך.

Logo

Site d'information sur la divulgation
L’enjeu de l’Ufologie, c'est:
– une refonte du discours officiel sur ce qu’est la réalité,
– l’ouverture de la rationalité,
– la conquête des divers niveaux de réalité révélés par la transdisciplinarité.

 

Pour rechercher une publication, voir dans la colonne de gauche.

 


La Divulgation


 

31 décembre 2020

Le Pentagone a 180 jours pour fournir au Sénat un rapport non classifié sur les ovnis.

Le 28 décembre, le président Donald Trump a promulgué un projet de loi comportant des affectations de dépenses, allouant 1,4 trillion (1 400 milliards) de dollars de financement fédéral pour l’exercice 2021. Couvrant tout, des dispositions d’aide en cas de pandémie aux dépenses de défense, ce projet de loi contient également la loi sur l’autorisation des services de renseignement pour l’année fiscale 2021, qui codifie les opérations secrètes et clandestines des États-Unis et définit les exigences en matière de rapports au Congrès.

Depuis sa première présentation en juin, par la Commission du Sénat sur le Renseignement, cette loi a suscité un intérêt inhabituel grâce à l’inclusion d’une disposition intitulée « Menaces Aériennes Avancées ». Dans cette inclusion, le Comité a offert son soutien au « Groupe de Travail (Task-Force) sur les Phénomènes Aériens Non identifiés au sein du Bureau du Renseignement Naval » et a demandé la production d’un rapport non classifié détaillant l’analyse des OVNIs, ou comme le Pentagone les appelle maintenant, les Phénomènes Aériens Non identifiés (PAN) ou « Véhicules Aériens Anormaux ».

 

Avec la récente adoption de ce projet de loi, il semble que l’horloge tourne car le Groupe de Travail du Pentagone a maintenant 180 jours pour fournir à la Commission Sénatoriale sur le Renseignement son rapport non classifié détaillant les enquêtes actuelles du Pentagone sur les OVNIs. Cependant, un projet n’est pas une loi et il n’y a pas de garantie qu’un rapport PAN complet, « toutes sources », finira par voir le jour.

« Il est maintenant juste de dire que la demande d’un rapport non classifié sur les PANs bénéficie du soutien des deux parties dans les deux chambres du Congrès », a déclaré Christopher Mellon. « En supposant que le pouvoir exécutif honore cette importante demande, la Nation disposera enfin d’une base objective pour évaluer la validité de la question et ses implications en matière de Sécurité Nationale. C’est une opportunité extraordinaire et attendue depuis longtemps ».

 

Lire l’article complet

 


28 décembre 2020

Peter Robbins de l’Académie d’Ufologie va animer une nouvelle émission sur la Radio KGRA

Chers collègues de l’Académie,

Demain soir, lundi 28 décembre, je vais pour la première fois à l’antenne non pas comme invité, mais comme animateur d’une nouvelle émission de radio. « “Meanwhile, Here On Earth. » (En attendant, ici sur terre…) sera un talk-show hebdomadaire de deux heures en direct de 19h à 21h (heure de la Côte Est) sur KGRA <kgradb.com>.

Cette opportunité m’a été offerte pour la première fois il y a plus d’un an et (évidemment) j’ai pris mon temps pour y réfléchir. D’une part, il existe déjà un grand nombre d’émissions de radio et de podcasts exceptionnels sur les OVNIs et le paranormal, dont bon nombre sont animés ou produits par des collègues respectés ou des amis de longue date, ma pensée étant : le monde avait-il vraiment besoin d’une autre émission ? Et si oui, comment mes efforts pourraient-ils se distinguer de ceux des autres émissions déjà existantes ?

Environ deux mois se sont écoulés avant que cette petite ampoule lumineuse ne passe au-dessus de ma tête avec deux idées de programmation quelque peu radicales qui me sont proposées à peu près au même moment. Je les ai écrites et je les ai présentées aux gens de KGRA qui les ont suffisamment appréciées pour m’encourager à les développer davantage, ce que j’ai fait.
La pandémie s’est alors déclenchée, ce qui m’a amené à ajuster et à élargir ma réflexion sur la vie que nous menons tous, tant paranormale que normale, ici sur Terre.

Dans les mois qui ont suivi, j’ai consulté un petit cercle de collègues et d’invités potentiels, affiné ma réflexion et mes plans pour le spectacle que j’ai hâte de partager avec vous ce lundi. Le premier épisode de « Meanwhile, Here On Earth… » ne concernera que vous et moi. Le lundi suivant, le 4 janvier, je reviendrai avec un premier invité.
Bien entendu, j’espère que ceux d’entre vous qui sont déjà intéressés par les sujets en question se joindront à moi ce lundi. Mais il est tout aussi important pour moi que si, auparavant, vous n’avez jamais eu envie d’écouter ce genre d’émission, j’espère que vous envisagerez de faire de celle-ci votre première. Je vous expliquerai pourquoi lundi.

Pour l’écouter, rendez-vous sur le site web de la KGRA à l’adresse <kgradb.com> juste avant 19 heures ce lundi, cliquez sur « On-Air-Live » en haut au centre de la page web, puis allez dans la case grise à gauche et cliquez sur « Play to Join Our Live Broadcast« . C’est tout ce qu’il y a à faire. Je comprends que l’heure de diffusion peut être très tardive pour certains d’entre vous et je posterai un lien vers la copie archivée de cette première émission dès qu’elle sera à ma disposition. Merci de m’écouter si vous le pouvez. N’hésitez pas à partager cette annonce si vous le souhaitez.

Peter Robbins

Traduction de Jacky Kozan, le 28 décembre 2020

 


22 décembre 2020

Elizondo, Mellon, Justice quittent TTSA

 

Comme rapporté par MysteryWire.com et maintenant aussi confirmé indépendamment par SilvaRecord.com, les allusions de Lue Elizondo lors d’une interview sur Coast to Coast AM avec George Knapp sont vraies. Lue Elizondo, Chris Mellon et Steve Justice ne font plus partie de TTSA.

Quand j’ai commencé à écrire ce blog, j’essayais de penser à ce que pourrait être le titre. Le titre qui m’est venu à l’esprit était : « L’implosion de TTSA« . Après y avoir réfléchi davantage, j’ai décidé que le titre était trop dur, après tout, TTSA est toujours là. Tom DeLonge a déjà surpris tout le monde auparavant et peut-être qu’il peut le refaire. Mais le fait est que si TTSA était le PSG, ils viennent de perdre Neymar, Mbappé et Di Maria. Il sera intéressant de voir où ils vont aller maintenant. Ils ont certainement le dos au mur. Y aura-t-il d’autres membres qui en sortiront ? Peut-être devrions-nous envisager la question sous un angle plus sportif. Les équipes perdent et gagnent des joueurs, mais le sport continue. Parfois, les joueurs et le personnel se déplacent afin de mieux servir leur objectif qui est de gagner le championnat.

Les investisseurs.

Si TTSA était cotée en bourse, ses actions auraient absolument chuté aujourd’hui. Mais certains investisseurs achètent à la baisse et attendent la reprise (hausse des actions). Il reste à voir si TTSA aura une autre reprise devant elle. De nombreuses personnes qui ont investi dans TTSA ont considéré qu’il s’agissait d’un don pour la divulgation et ne s’attendaient pas à un retour sur investissement. D’autres qui ont investi dans TTSA comme une stratégie financière légitime pourraient être en train de transpirer en ce moment. Certaines personnes à qui j’ai parlé ont investi parce que TTSA a montré le dessin du vaisseau spatial ressemblant à un ovni et a promis de le construire. Ces personnes ont investi dans la technologie que TTSA a promis de révéler. Il n’y a pas eu de mise à jour sur ce point. L’investissement d’autres personnes était dû à l’implication d’Elizondo ou de Chris Mellon… ou de Steve Justice. Maintenant, avec ces trois personnes qui s’en vont, l’opération s’écroule. Après la sortie des stars de TTSA, certains investisseurs se sentent sûrement privés de leurs droits et veulent récupérer leur argent.

Qui fait quoi ?

Le visage public de TTSA est en grande partie celui d’Elizondo et de Mellon. C’est évident lorsque vous regardez Unidentified, une émission qui semblerait très étrange maintenant avec deux personnages principaux manquants. De plus, d’après la plupart des évaluations du point de vue du public, Elizondo et Mellon font la majorité du travail quantifiable à TTSA. Le Dr Hal Puthoff est de loin le membre du public qui s’exprime le mieux à TTSA. Il n’hésite pas à faire des commentaires aux journalistes. Le Dr. Puthoff a également participé aux briefings à Washington. Peut-être que le Dr Puthoff sera désormais le visage de TTSA, en remplaçant Mellon et Elizondo ? Semivan ne s’exprime qu’à travers les autres (Melinda Leslie semble être la porte-parole non officielle de Jim Semivan) et ne s’exprime généralement pas ou ne participe pas à des interviews directes. Steve Justice est apparu de temps en temps pour des interviews sporadiques, mais il est resté assez discret la plupart du temps. D’autres personnes figurant sur la liste de TTSA n’ont jamais été entendues.

Objectif principal toujours atteint.

TTSA n’a peut-être pas encore réalisé ce qu’elle avait prévu de faire ou ce qu’elle avait dit et prétendu qu’elle ferait, mais elle a certainement réalisé ce qu’elle était censée faire. TTSA a facilité la diffusion de trois vidéos PAN. Elles ont changé à jamais la perception du public sur les ovnis, ont impliqué Washington et ont suscité un intérêt politique. Ils ont aidé à la création d’un groupe de travail sur les PANs et à son annonce publique. TTSA a forcé au moins une partie du public à se demander sérieusement si le phénomène existe et ils l’ont fait sans trop effrayer de personnes. Les ovnis ne sont plus une conspiration. Même les grands hommes politiques déclarent publiquement qu’ils existent. Une partie ou même une grande partie de cela est due à Elizondo et Mellon, mais ils l’ont fait en tant que membres de TTSA. Les principales questions sont maintenant de savoir ce que sont les ovnis et qui ou quoi les contrôle.

Ce n’est pas la fin du mouvement de divulgation.

Lue Elizondo ne va pas cesser de faire ce qu’il fait. Mellon ne va pas arrêter de faire ce qu’il fait. En fait, certains ont toujours pensé que leur retour au gouvernement était la fin du jeu. Même s’ils ne reviennent pas au gouvernement, ils continueront à se battre. Nous disons tous souvent que la question des PANs est plus importante que les affiliations politiques partisanes, et bien c’est aussi sacrément plus important que les affiliations de business ou d’actionnaires. Avec le changement vient la croissance.

Traduction de Jacky Kozan, le 22 décembre 2020


 

18 décembre 2020

OVNI triangulaire du Pentagone et bateau en coupe transversale

Dans cette affaire, la forme de l’ovni oriente vers une technique humaine:
– une forme symétrique par rapport à un axe,
– des protubérances pouvant être des stabilisateurs pour progresser dans l’eau ou dans l’air,
– un aspect métallique et solide évident…
Ce qui fait trop d’éléments pour privilégier l’hypothèse extraterrestre.

Nous savons que des civilisation autres que la nôtre, plus évoluées que nous en ce moment, ont fait des séjour sur Terre . Certaines y sont probablement encore. Il serait même étonnant qu’en ce moment il n’y ait pas d’échanges entre elles et certaines personnes chez nous.

Cette observation représente bien une telle coopération: un vaisseau de technologie humaine associé à des performances rejetées par les scientifiques humains. (Voir les dessins ci-dessous)
Nous en saurons plus après la divulgation ou lorsque les acteurs du coup d’état international en cours se feront connaître.

Exemple du bateau en bois:

Rappel de la forme de l’ovni

Les formes de la coupe transversale du bateau et l’ovni
sont presque superposables…
le bateau en bois n’a pas de stabilisateurs sur les côtés … dommage.

Article de Jacky Kozan, le 18 décembre 2020

 


14 décembre 2020

Les déclarations stupéfiantes
du Professeur Haim Eshed

La presse internationale inonde le public avec des articles reprenant les déclarations du Professeur Haim Eshed.qui a dirigé de 1981 à 2010 le programme spatial de sécurité d’Israël.

Le samedi 5 décembre 2020, le Yedioth Aharonoth, le journal israélien à fort tirage, a publié les révélations stupéfiantes du Professeur Haim Eshed. Il a déclaré:

“- Les Extraterrestres ont demandé de ne pas publier qu’ils sont ici, l’humanité n’est pas encore prête.

- Trump était sur le point de révéler, mais les extraterrestres de la Fédération Galactique disent : 'Attendez, laissez les gens se calmer d’abord'. 

- Ils ne veulent pas déclencher une hystérie de masse. 

- Ils veulent d’abord nous rendre sains d’esprit et compréhensifs.

- Ils attendent que l’humanité évolue et atteigne un stade où nous comprendrons mieux ce que sont l’espace et les vaisseaux spatiaux. 

- Il y a un accord entre le gouvernement américain et les extraterrestres. 

- Ils ont signé un contrat avec nous pour faire des expériences ici. 

- Eux aussi font des recherches et essaient de comprendre l’univers... et ils veulent que nous les aidions. 

- Il y a une base souterraine dans les profondeurs de Mars, où se trouvent leurs représentants, ainsi que des astronautes américains”.

Le professeur Eshed, qui a maintenant 87 ans, a ajouté :

“Je n’ai rien à perdre. J’ai reçu mes diplômes et mes récompenses. 
Je suis respecté dans les universités à l’étranger, où la tendance (la politiques du déni) est également en train de changer”.

 

Ces déclarations qualifiées de « révélations stupéfiantes » ne surprennent pas les ufologues. Elles n’apportent aucune information nouvelle. D’autres personnalité officielles avant lui ont fait de telles déclarations:

– Paul Heyller ancien Ministre de la défense du Canada

– Dimitri Medvedev ancien Premier Ministre de la Russie

– Le Ministre de la Défense du Japon, Taro Kono

– en France, le 20 février 1974, le Ministre des Armées Robert Galley a accordé un entretien sur ces thèmes au journaliste Jean-Claude Bourret pour la chaîne de TV française TF1. En 1974 !
C’est l’occasion de vous inviter à regarder cette vidéo de Jean-Claude Bourret:

https://www.youtube.com/watch?v=yUBcixClnUs

En particulier à partir de 19mn 50s.

 

L’entretien accordé au journal Yedioth Aharonoth avait été fait à l’occasion de la sortie du livre du Professeur Haim Eshed: « L’Univers au-delà de l’horizon« . Il faut noter que la tactique de promotion du livre est astucieuse et efficace.

Un texte de Jacky Kozan, du 14 décembre 2020.

 


13 décembre 2020

Les monolithes nous portent-ils un message?

Depuis le 18 novembre 2020 plusieurs structures métalliques brillantes apparaissent à plusieurs endroits de la planète. le premier à été découvert dans l’état américain de l’Utah près de Salt Lake City, ensuite d’autres ont été vus en Roumanie, en Californie, au Royaume-uni, plusieurs en France et probablement ailleurs dans le monde.

Ce premier monolithe découvert dans l’Utath nous rappelle celui qui apparait aux humains préhistoriques dans le film de 1968 de Stanley Kubrick « 2001 Odyssée de l’Espace » et qui leur annonce un changement de civilisation, une évolution de la condition humaine.

Regardez dans cette courte vidéo les extraits du film:https://www.youtube.com/watch?v=cHWs3c3YNs4

Bien que, dans le film de Kubrick, le monolithe soit noir et massif, les monolithes modernes sont clairs et brillants. Ils sont construits avec des plaques en métal inoxydable.

Le monolithe ci-dessus mesure 0,66 mètre de large et 3,30 mètres de haut.

Le nom monolithe s’applique aux plaques inox qui habillent certaines portes. De telles plaques en métal inoxydable sont utilisée dans le bâtiment pour habiller certaines portes de salles d’eau ou de toilettes.

Lire l’article complet

 


 

11 décembre 2020

Des rapports du groupe de travail du Pentagone sur les OVNIs étudient la « technologie non humaine » d’objets mystérieux

Les rapports comprennent un échange de courriels du 16 octobre 2019 entre de hauts responsables militaires.

Source

Par Chris Ciaccia | Fox News
04/12/2020

Deux rapports classifiés du groupe de travail du Pentagone utilisé pour « détecter, analyser et cataloguer » les OVNIs ont fait l’objet de fuites, tous deux comportant des photos d’objets non identifiés.

Le site d’information de la défense TheDebrief.org a publié les rapports, dont un échange de courriels du 16 octobre 2019 entre l’ancien Vice-Chef des Opérations Navales, l’Amiral Robert Burke, et l’actuel Vice-Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air, le Général Stephen Wilson. Cet échange a été obtenu grâce à une demande de The Debrief en vertu de la loi sur la liberté de l’information (Freedom of Information Act).

« Je vous recommande de prendre le bref que je viens de recevoir de notre Directeur du Renseignement Naval, le VADM Matt Kohler, sur les phénomènes aériens non identifiés (PAN) », a déclaré Burke à Wilson dans le courriel. Burke a ajouté que « le SECNAV recevra le même briefing demain à 10 heures », faisant probablement référence au Secrétaire de la Marine de l’époque, Richard Spencer.

 

Le SECNAV a l’avantage d’avoir un bon regard sur l’existence des ovnis.

 

La photo divulguée, prise au large de la côte Est des États-Unis par le « téléphone portable personnel d’un pilote », faisait partie du rapport de position de 2018, a déclaré une source à la presse. Ce rapport a discuté de ce que pourrait être l’objet argenté non identifié en forme de « cube« (1), avec une liste d’explications possibles, y compris le fait qu’il pourrait s’agir d’une technologie « extraterrestre » ou « non humaine ».

La photo de 2020, qui a fait l’objet d’une fuite mais n’est pas encore largement disponible, est décrite comme un triangle (1) avec des lumières blanches à chaque coin. C’est peut-être la photo la plus intéressante, a déclaré Nick Pope, un ancien employé et enquêteur sur les OVNIs pour le Ministère Britannique de la Défense, à Fox News.

Agrandissement et retouches ajoutés à l’article original par JK

 

Lire l’article complet


 

01 décembre 2020

Le magazine Ikaris publie un dossier sur les disques volants du Troisième Reich

Cette publication sur notre site, n’est pas une publicité pour un magazine, c’est l’annonce de la parution d’articles sur un thème ufologique majeur mais controversé. A chaque visiteur de cette page de se faire sa recherche personnelle et tirer les conclusions qui lui conviennent.

Le commentaire ci-dessous est proposé par l’un de nos visiteurs qui souhaite rester discret.

 

 

Retour sur la technologie allemande supposée durant la seconde guerre mondiale.


Le magazine Ikaris publie ce mois-ci un dossier complet sur « les disques volants allemands du Troisième Reich », sujet délicat et sur lequel il faut raison garder, mais qui soulève passion et critique. Je conseille de le lire, car ce volet s’intègre dans le dossier de l’ufologie globale. Ce numéro vient en écho à un important dossier que le magazine Top Secret consacrait déjà au sujet, il y a une dizaine d’années. A chacun de se faire son opinion. A lire. Soulignons pour ces deux magazines une iconographie très intéressante. Ikaris en vente en kiosque, Top Secret n° 24 en vente sur boutique.topsecret.fr.

 

Dans tous les cas, le sujet trouve de plus en plus d’intérêt auprès d’un public intéressé, pour s’en convaincre il suffit de regarder Internet. Des éléments d’appréciation existent, que l’on soit pour ou contre. On est ici dans une approche historique, en dehors de toute démarche partisane. Il manque encore l’ouvrage français de référence (à écrire) qui pourrait enfin faire la part entre le mythe et la réalité. Signalons une étude remarquable qui comble un peu le manque de livre entier et documenté sur le sujet : « Un mythe technologique : la légende du V7 », publié dans la revue de l’imaginaire scientifique, Amiens, Encrage, collection Interface, 1997 par Joseph Altairac. Ce dernier à qui nous rendons hommage ici, est né le 25 mars 1957 et décédé tout récemment le 9 novembre 2020 à Paris. Professeur de mathématiques, il était spécialiste de la littérature de science-fiction. Il a également exploré les fictions sur le thème de la terre creuse.
JPT

 


27 novembre 2020

Non, Trump n’essaie pas de bloquer
la divulgation OVNI!

Source

Jazz Shaw

Publié le 24 novembre 2020

Un curieux article est apparu hier dans Popular Mechanics qui a immédiatement attiré mon attention. Le titre était : « Trump peut empêcher le public d’apprendre la vérité sur les OVNI ». Cela semble être une accusation plutôt inquiétante, si l’on considère que Donald Trump a probablement passé plus de temps à parler d’OVNI que n’importe quel président avant lui. Je ne dis pas qu’il a en fait révélé quoi que ce soit d’intéressant au-delà de quelques allusions et suggestions pour qu’il « se penche sur la question ». Mais les révélations gouvernementales les plus stupéfiantes sur le sujet des PANs dans l’histoire de notre pays ont certainement eu lieu sous sa surveillance.

L’article est d’Andrew Daniels, et ce dont il parle est une préoccupation valable pour ceux qui s’intéressent à ce sujet, mais la réalité n’est pas aussi désastreuse que le titre le laisse entendre.

Voici une partie du discours de Daniels:

Le président Donald Trump a déclaré qu’il opposerait son veto à la loi de 2021 sur le National Defense Authorization Act (NDAA), le projet de loi annuel qui fixe le budget et les politiques de l’armée américaine, si les législateurs ne suppriment pas un amendement bipartite visant à renommer les bases militaires en l’honneur des dirigeants confédérés, selon un reportage de NBC News.

Le NDAA, qui doit être adopté et signé avant l’ajournement du Congrès le 3 janvier, couvre entre autres l’augmentation de la solde des troupes et le financement de nouveaux équipements. Mais elle comprend également des dispositions qui pourraient à terme changer de manière significative ce que le public américain sait sur les OVNI. Un veto de la NDAA pourrait freiner l’élan d’un mouvement qui a rapidement capté l’attention du grand public au cours des deux dernières années.

Il s’avère donc que Daniels fait référence au même sujet que celui dont nous avons discuté ici samedi. Le NDAA devrait (bien que ce ne soit pas encore sûr à 100%) contenir le langage concernant le Groupe de Travail sur les PANs du Pentagone généré par Marco Rubio et les autres membres de la Commission du Renseignement du Sénat. Mais le Président menace toujours d’opposer son veto au NDAA si les dispositions ordonnant le changement de nom de certaines bases militaires, portant le nom des dirigeants confédérés, ne sont pas supprimées.

Je parle de l’article de Popular Mechanics aujourd’hui seulement pour pinailler sur quelques points. Premièrement, il est un peu trompeur de dire que le Président pense « empêcher le public d’apprendre » à ce sujet. Ce qu’il essaie de bloquer, c’est l’ordre de changer les noms des bases militaires. Il a vraiment pris la protection des monuments Confédérés et des notations historiques connexes comme un de ses projets favoris parce qu’il est en accord avec sa base. C’est probablement un effort futile dans ces circonstances, mais il a clairement indiqué que c’est la raison pour laquelle il est opposé au projet de loi tel qu’il est actuellement rédigé. Honnêtement, je ne pourrais pas dire si le Président est même conscient de la mention des PANS et encore moins qu’il essaie activement de les bloquer.

L’autre problème que j’ai avec la façon dont ce sujet est formulé vient de l’hypothèse que le public a en fait une chance réaliste d’apprendre « la vérité sur les OVNI » même si le projet de loi est adopté. Le Sénat demande à la Task Force PAN de mieux définir la manière dont elle collecte et partage les informations en interne et de publier un rapport avec tout matériel non classifié qu’elle peut fournir. Cela semble très bien sur le papier, mais cela ne signifie pas que nous allons réellement apprendre quelque chose. Il n’y a pas de financement lié à ce sujet, donc le Congrès n’a rien à faire auprès des dirigeants du Pentagone. Et pour sa part, le Pentagone pourrait répondre à cet ordre en disant en gros « oui, peu importe » et continuer à traîner les pieds pendant les dix ou vingt prochaines années.

J’ai expliqué en septembre dernier pourquoi je pense qu’il est très peu probable qu’ils partagent de nouvelles informations sur les OVNI dans un avenir proche, quoi que dise le NDAA. La porte-parole des PANs du Pentagone, Susan Gough, a déjà fait savoir très clairement aux journalistes que le Ministère de la Défense n’a pas l’intention de discuter « des détails des observations ou de l’examen des incursions signalées ».

Malgré la promesse antérieure du président Trump de « vérifier » ces questions concernant les OVNIs, je n’ai encore vu aucune indication qu’il y ait donné suite, ni que cela soit vraiment une priorité pour lui. Et étant donné la façon dont se sont déroulées les récentes affaires devant les tribunaux électoraux, le Président n’a probablement plus beaucoup de temps pour le faire, même s’il le voulait.

 


31 octobre 2020

Trump peut-il secouer l’élection en révélant ENFIN ce que le Pentagone sait?

Source

Attention: les illustrations de ce texte ne sont pas celles de « The Sun »


 

RENCONTRES RAPPROCHÉES
Les observations d’ovnis prennent d’assaut les États-Unis
Trump peut-il secouer l’élection en révélant ENFIN ce que le Pentagone sait ?

Un article de Nick Pope, ancien chef du projet ovni du Ministère de la Défense du Royaume-Uni

30 octobre 2020


ILS l’appellent une surprise d’octobre, une révélation soudaine et inattendue qui peut changer le cours d’une élection présidentielle américaine.

Dans les derniers jours de l’ élection américaine la plus acharnée de l’histoire, certains pensent que le président Trump pourrait être sur le point de déclencher l’ultime surprise d’octobre: ​​les extraterrestres.

La spéculation croissante sur une divulgation imminente concernant les ovnis n’est pas motivée par des ragots sur Internet, mais par des indices laissés par le président Trump lui-même.


Plus tôt ce mois-ci, lors d’une émission de Fox News, le président a promis de jeter un « bon et fort regard » sur les ovnis, avant de se lancer dans une déclaration sur la formidable puissance de l’armée américaine, et des armes qu’il espérait ne jamais devoir être utilisées.

Compte tenu de la théorie du complot selon laquelle la Space Force a été mise en place pour contrer une menace extraterrestre, les commentaires optimistes du Président ne feront qu’alimenter les rumeurs sur une guerre des mondes réelle.

La vérité est juste là, dehors.

Le président est allé plus loin dans une interview sur l’émission de télévision de son fils Donald Trump Jr.

Interrogé sur Roswell – où les chasseurs d’ovnis croient qu’un vaisseau spatial extraterrestre s’est écrasé en 1947 – il a répondu de manière cryptique: « Je ne vous parlerai pas de ce que j’en sais, mais c’est très intéressant », ajoutant « Je vais devoir y réfléchir » lorsqu’on lui a demandé s’il envisagerait de déclassifier l’affaire Roswell.

Ce qui rend ces citations encore plus extraordinaires, c’est le fait qu’il y a moins de trois ans, la position officielle du gouvernement américain était que personne ne s’intéressait aux ovnis et que personne n’enquêtait.

Les amateurs d’ovni ne croyaient pas aux dénégations et cette fois ils avaient raison. Une série de révélations explosives a révélé la vérité choquante sur les secrets des ovnis américains.

Lire l’article complet


 



Ces textes sont publiés sous licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported


L’Académie d’Ufologie, dont vous pouvez consulter sur ce site les rapports annuels d’activité et dont: la création a été publiée au Journal Officiel, le nom déposé à l’INPI, et le logo fait l’objet d’un copyight, n’a aucun lien avec la page facebook « Académie Virtuelle d’Ufologie« .


Voyez notre Cyber-Ours (mentions légales)