Trump peut-il secouer l’élection en révélant ENFIN ce que le Pentagone sait?

Source

Attention: les illustrations de ce texte ne sont pas celles de « The Sun »


 

RENCONTRES RAPPROCHÉES
Les observations d’ovnis prennent d’assaut les États-Unis
Trump peut-il secouer l’élection en révélant ENFIN ce que le Pentagone sait ?

Un article de Nick Pope, ancien chef du projet ovni du Ministère de la Défense du Royaume-Uni

30 octobre 2020


ILS l’appellent une surprise d’octobre, une révélation soudaine et inattendue qui peut changer le cours d’une élection présidentielle américaine.

Dans les derniers jours de l’ élection américaine la plus acharnée de l’histoire, certains pensent que le président Trump pourrait être sur le point de déclencher l’ultime surprise d’octobre: ​​les extraterrestres.

La spéculation croissante sur une divulgation imminente concernant les ovnis n’est pas motivée par des ragots sur Internet, mais par des indices laissés par le président Trump lui-même.


Plus tôt ce mois-ci, lors d’une émission de Fox News, le président a promis de jeter un « bon et fort regard » sur les ovnis, avant de se lancer dans une déclaration sur la formidable puissance de l’armée américaine, et des armes qu’il espérait ne jamais devoir être utilisées.

Compte tenu de la théorie du complot selon laquelle la Space Force a été mise en place pour contrer une menace extraterrestre, les commentaires optimistes du Président ne feront qu’alimenter les rumeurs sur une guerre des mondes réelle.

 

La vérité est juste là, dehors.

Le président est allé plus loin dans une interview sur l’émission de télévision de son fils Donald Trump Jr.

Interrogé sur Roswell – où les chasseurs d’ovnis croient qu’un vaisseau spatial extraterrestre s’est écrasé en 1947 – il a répondu de manière cryptique: « Je ne vous parlerai pas de ce que j’en sais, mais c’est très intéressant », ajoutant « Je vais devoir y réfléchir » lorsqu’on lui a demandé s’il envisagerait de déclassifier l’affaire Roswell.

Ce qui rend ces citations encore plus extraordinaires, c’est le fait qu’il y a moins de trois ans, la position officielle du gouvernement américain était que personne ne s’intéressait aux ovnis et que personne n’enquêtait.

Les amateurs d’ovni ne croyaient pas aux dénégations et cette fois ils avaient raison. Une série de révélations explosives a révélé la vérité choquante sur les secrets des ovnis américains.

Déformation de l’Espace-temps et trous de ver

Cela a commencé en décembre 2017 avec une exclusivité du New York Times, révélant l’existence d’un projet ténébreux du Pentagone appelé AATIP – Advanced Aerospace Threat Identification Program (pour Programme d’Identification des menaces Avancées) – mis en place des années plus tôt par l’ancien chef de la majorité au Sénat, Harry Reid.

L’AATIP est toujours enveloppé de mystère, mais dans une lettre au Congrès, la super-secrète Defense Intelligence Agency a confirmé que ce programme de plusieurs millions de dollars avait mené des recherches sur le type de physique théorique qui serait nécessaire pour les voyages interstellaires, y compris l’anti-gravité, Déformation de l’Espace-temps et trous de ver.

Le Ministère de la Défense a affirmé que l’AATIP se concentrait sur les « menaces aérospatiales de nouvelle génération » et il est vrai que des choses comme les missiles hypersoniques et les essaims de drones contrôlés par l’intelligence artificielle sont très préoccupantes.

Mais l’un des documents de recherche de l’AATIP concernait l’équation de Drake – utilisée par les astronomes pour estimer le nombre de civilisations extraterrestres dans notre galaxie.

L’implication était claire: si l’AATIP concernait des menaces aérospatiales avancées, ce n’était pas des menaces de la Russie ou de la Chine, mais de quelque part beaucoup plus loin …


Images d’ovnis vérifiées

La bombe suivante fut la sortie de trois vidéos montrant des avions de l’US Navy chassant des ovnis.

Plusieurs des pilotes ont parlé publiquement de ces observations et, interrogé sur ces rencontres en vol, le président Trump a félicité les pilotes, en disant: « Certains d’entre eux voient vraiment des choses un peu différentes que dans le passé, alors nous allons voir, nous allons les observer ».

Dans une autre interview, il a déclaré: « C’est une sacrée vidéo », ajoutant: « Je me demande simplement si c’est réel. »

C’était réel. Le 27 avril, le Pentagone a publié un communiqué de presse confirmant que les trois films « étaient bien des vidéos de la Marine », ajoutant que les phénomènes observés restent « non identifiés ».

 

Aliens désactivant les armes nucléaires

Il s’est avéré qu’il y a, et il y a eu depuis de nombreuses années, une série continue d’incursions dans l’espace aérien militaire restreint et sur des installations militaires sensibles.

On prétend même que les ovnis ont plané au-dessus des bases nucléaires et désactivé les armes, ce que les chasseurs d’ovnis croient être un avertissement effrayant pour la race humaine.

En réponse à tout cela, l’US Navy a donné des instructions à ses pilotes, leur disant quoi faire s’ils rencontraient un ovni.

Mais ils refusent de révéler ce que disent ces instructions, elles sont classifiés.

Des personnalités politiques de haut niveau ont exigé une action. Deux puissants organes du Sénat, le Comité des Services Armés et le Comité du Renseignement, ont manifesté un intérêt particulier et des séances d’information classifiées ont eu lieu, bien que les sénateurs impliqués soient restés discrets.

« Je ne vais pas entrer dans le contenu du briefing. C’était un briefing confidentiel », a tout dit Mark Warner, Vice-Président du Comité Sénatorial du Renseignement, interrogé par un journaliste.

Jeanne Shaheen, membre du Comité sénatorial des forces armées, est allée un peu plus loin lorsqu’elle a admis: « Nous avons été informés. C’était un briefing confidentiel, donc je n’ai pas le droit d’en parler.

Mais si vous me demandez personnellement est-ce que je crois qu’il y a des ovnis, je pense qu’il y a des événements qui se sont produits qui n’ont pas été expliqués de manière adéquate ».

 

Le Royaume-Uni est resté dans le noir

Quoi que ces sénateurs aient appris sur les ovnis par les briefers du renseignement militaire a dû les avoir effrayés.

Lorsque la Commission Sénatoriale du Renseignement a publié la loi sur l’autorisation du renseignement pour l’exercice fiscal 2021, une section avait été insérée sous le titre « menaces aériennes avancées », dans laquelle elle exigeait un rapport sur le phénomène du Directeur du Renseignement National.

En réponse à la demande du comité que les chefs des espions et les militaires aillent au fond du mystère des ovnis, le Secrétaire Adjoint à la Défense David L. Norquist a autorisé la création d’un nouveau groupe appelé le Groupe de Travail sur les Phénomènes Aériens Non-identifiés.

Dirigée par la Navy et avec la participation du Sous-secrétaire à la Défense pour le Renseignement et la Sécurité, aucun détail sur cette unité obscure ne sera rendu public, bien qu’un communiqué de presse du Pentagone daté du 14 août ait offert des indices intrigants, quand il a déclaré: « Le Département de La Défense a créé l’UAPTF afin d’améliorer sa compréhension et de mieux comprendre la nature et les origines des PAN.

Que savent les États-Unis sur les ovnis que le Royaume-Uni ne sait pas?
Nick Pope

« La mission du groupe de travail est de détecter, analyser et cataloguer les PAN qui pourraient potentiellement constituer une menace pour la sécurité nationale américaine ».

Les gens qui ont suivi de près les développements ont remarqué que le mot « menace » revient à plusieurs reprises dans les déclarations officielles et les documents sur les ovnis.

Alors, que savent les États-Unis sur les ovnis que le Royaume-Uni ne sait pas?

Toute cette activité de grande puissance suggère que les Américains sont conscients d’une certaine vérité profonde sur les ovnis.

Mais ce n’est pas partagé avec les alliés. La soi-disant relation spéciale ne semble pas s’étendre aux ovnis, ce qui est malheureux s’il y a une menace.

Officiellement du moins, le Royaume-Uni ne fait plus de recherches et d’enquêtes sur les ovnis.

Le projet du Ministère de la Défense que j’ai mené dans les années 90 a été supprimé à la fin de 2009, bien que nous ayons eu une certaine influence sur la politique américaine: c’est notre changement de nom « d’ovni » en « PAN » dans les années 90 qui a finalement fait prendre davantage le sujet sérieusement, et un attaché de presse américain a récemment reconnu que le terme PAN « avait été emprunté au Royaume-Uni ».

Mais le Royaume-Uni a désespérément besoin de revenir dans le jeu, de rouvrir les enquêtes et d’échanger des informations avec le groupe de travail PAN du Pentagone.

J’appelle officiellement le Secrétaire d’État à la Défense, Ben Wallace, à prendre ces mesures, en consultation avec son homologue américain Mark Esper.

 

Trump révélera-t-il la vérité?

De retour aux États-Unis, à l’approche des élections, l’intérêt pour les ovnis atteint son paroxysme.

Et les célébrités se lancent aussi dans l’acte, avec la princesse de la pop Miley Cyrus révélant qu’elle a eu sa propre rencontre avec un ovni en Californie, avouant avoir été « pourchassée » puis ayant établi un « contact visuel » avec un être extraterrestre.

Le sien est le dernier d’une longue série d’observations de soucoupes de célébrités, remontant à John Lennon voyant un ovni à New York en 1974.

Robbie Williams, que j’ai rencontré lors d’une conférence sur les ovnis en 2008, est allé observer le ciel au tristement célèbre Skinwalker Ranch dans l’Utah, où de nombreuses observations d’ovnis et événements paranormaux ont été rapportés.

Malgré les spéculations intenses, je ne sais pas si le président Trump fera ou non une annonce sur les ovnis à l’approche des élections, ou dans son deuxième mandat, s’il gagne.

Et si Trump perd, nous n’avons pas encore appris ce que ferait Joe Biden, bien que curieusement, la candidate démocrate à la vice-présidence Kamala Harris soit membre de la Commission du Renseignement du Sénat, elle a donc peut-être déjà été informée.

Les extraterrestres seraient certainement la surprise ultime d’octobre, mais que nous obtenions ou non une divulgation officielle, les personnalités du gouvernement, de l’armée et de la communauté du renseignement aux États-Unis ont finalement pris conscience du fait que les ovnis sont un grave problème de sécurité nationale.

Quant à ce qui se passe ensuite, observez l’espace…

Nick Pope a travaillé pour le ministère de la Défense pendant 21 ans. De 1991 à 1994, il en a dirigé le projet ovni.

 

Traduction de Jacky Kozan le 31 octobre 2020

 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie