Ovnis et sécurité nationale avec Luis Elizondo

Ovnis et sécurité nationale avec Luis Elizondo, ancien directeur
du programme d’identification des menaces aérospatiales avancées.

8 juin 2021

Source

Washington Post Live

Il y a une pression bipartisane au Congrès pour le découvrir une fois pour toutes : sommes-nous seuls ? Il ne s’agit pas d’une question philosophique, mais d’une demande de divulgation de toutes les informations que le gouvernement américain a recueillies sur les phénomènes aériens non identifiés (PAN), également connus sous le nom d’ovnis. En décembre dernier, dans le cadre du projet de loi comportant des affectations de dépenses pour la défense et le coronavirus », le Congrès a stipulé qu’un rapport réalisé par plusieurs agences devait être remis ce mois-ci, avec une analyse détaillée des observations de PANs par les membres de l’armée américaine. Luis (« Lue ») Elizondo est l’ancien directeur du programme d’identification des menaces aérospatiales avancées (AATIP), un programme secret du gouvernement américain créé en 2007 pour enquêter sur les PANs. Elizondo rejoint Jacqueline Alemany, auteur de la lettre d’information « Power Up » et correspondante du Congrès, le mardi 8 juin à 15h30 ET.

Image fournie par Luis Elizondo

 

Je suis le fils d’un immigrant cubain dont le père était un dissident du régime castriste. Mon père a été prisonnier politique pour sa participation à la Baie des Cochons. J’ai grandi dans le sud de la Floride et dans ma jeunesse, j’ai souvent été exposé aux efforts de mon père pour faire évoluer la situation politique à Cuba.

Plus tard, j’ai fréquenté l’Université de Miami, avec une double spécialisation en microbiologie et immunologie et une spécialisation en chimie. J’ai également acquis une expérience de recherche avancée en parasitologie et dans certaines maladies tropicales telles que la malaria et la trypanosomiase.

Mon objectif avec ces diplômes était d’entrer dans le domaine médical. Au cours de mon expérience de recherche, j’ai été mis en contact avec des agences gouvernementales qui s’intéressaient à la recherche biologique et au renseignement. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de poursuivre une carrière dans le renseignement et que j’ai réalisé ma véritable passion. J’ai également décidé de m’engager dans l’armée américaine.

Pendant mon court séjour dans l’armée américaine, j’ai eu l’honneur et le privilège de servir dans diverses affectations. En tant qu’agent spécial de contre-espionnage, j’ai été affecté en République de Corée (Corée du Sud) et plus tard, dans tout le sud-ouest des États-Unis. En tant que jeune agent, j’ai mené des enquêtes de contre-espionnage, assuré la protection technologique de systèmes et de plateformes aérospatiales de pointe, soutenu les traités entre les États-Unis et la Russie (Open Skies et START-II) et mené des enquêtes de sécurité de routine.

Peu de temps après, j’ai été recruté dans le cadre d’un programme d’activités spéciales au sein du département de l’armée. Cela m’a conduit à de nouvelles affectations dans toute l’Amérique latine et les Caraïbes. En tant qu’officier des opérations de renseignement, mes responsabilités comprenaient la supervision des opérations de sources sensibles, des missions anti-insurrectionnelles et le soutien à la lutte contre les stupéfiants.

Immédiatement après les attentats du 11 septembre, j’ai passé les années suivantes à travailler aux côtés de nos braves hommes et femmes en uniforme en Afghanistan et au Moyen-Orient.

Dans ces environnements, j’ai travaillé avec l’ensemble des services de renseignement et des organismes d’application de la loi des États-Unis, en concentrant nos efforts, avec les opérations spéciales, pour identifier et vaincre les organisations terroristes. Dans cet environnement, j’ai pu travailler au sein d’un effort multinational soutenant la guerre mondiale contre le terrorisme.

Après plusieurs missions au Moyen-Orient, j’ai été affecté à Washington D.C. en tant que responsable des enquêtes à l’étranger. Là, j’avais la responsabilité de gérer les enquêtes sur le renseignement étranger et le terrorisme dans le monde entier. Au cours des années suivantes, j’ai travaillé au sein de diverses agences et organisations de renseignement.

En 2008, on m’a demandé de faire partie du désormais célèbre programme d’identification des menaces aérospatiales avancées (AATIP). En 2010, en tant que membre du personnel du Bureau du Secrétaire à la Défense (OSD), j’ai assumé le rôle de chef de file de cette entreprise. Notre mission consistait à mener des enquêtes de renseignement à base scientifique sur les incursions de phénomènes aériens non identifiés (PAN) dans l’espace aérien des États-Unis.

En 2017, le cœur lourd, j’ai démissionné de mon poste au Pentagone dans un effort de sensibilisation à la question des PANs. La décision de démissionner était fondée sur mon sens de la loyauté envers le Secrétaire et mon département bien-aimé, afin de démanteler les silos bureaucratiques et les tuyaux de poêle qui entravent la conversation sur ce sujet important.

En 2017, j’ai rejoint une entreprise privée composée d’anciens officiers de renseignement, d’ingénieurs, de scientifiques et d’un artiste de divertissement pour plaider en faveur de la transparence sur les OVNIs/PANs. Cet effort nous a fourni une plate-forme pour sensibiliser les dirigeants du Congrès américain, les décideurs de niveau exécutif et les médias.

Au début de l’année 2018, j’ai commencé à travailler avec la chaîne History Channel d’A+E pour aider à exposer la vérité sur ces phénomènes dans le cadre de la série télévisée UNIDENTIFIED : Inside America’s UFO Investigation. Cette collaboration nous a permis, à plusieurs de mes collègues et moi-même, de sensibiliser le public aux OVNIs/PANs tout en mettant en avant le processus d’enquête et en légitimant la science qui sous-tend notre travail. Dans cette série, j’étais à la fois animateur et producteur technique.

Fin 2020, j’ai décidé de me concentrer sur la défense de la divulgation au niveau mondial… et c’est là que notre voyage commence !

Dans mon temps libre, j’aime passer du temps avec ma famille et découvrir de nouvelles cultures et le processus d’apprentissage de nouvelles perspectives sur tous les aspects de la société.

Je suis passionné par tout ce qui a trait à la science et j’essaie de découvrir le langage caché de l’univers.

Je passe une grande partie de mon temps libre avec ma famille et nos deux bergers allemands adorés, Paris et Hercules, et je fais des randonnées dans les montagnes.

J’aime aussi observer les étoiles avec mes amis et ma famille autour d’un bon feu de camp.

Je suis un fervent défenseur des libertés individuelles.

Je suis un inventeur détenant plusieurs brevets dans le domaine du transport maritime et je suis un passionné de voitures classiques.

Mes plus grandes réalisations sont mes deux filles.

Je suis également un champion des groupes d’anciens combattants et un partisan des droits des animaux.

Mon espoir pour l’avenir est de faire participer davantage de personnes et d’apprendre les uns des autres, sur la base de nos origines variées, de nos expériences uniques et de notre riche diversité.

Traduction de Jacky Kozan, le 08 juin 2021

 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie