Les États-Unis envisagent l’hypothèse extraterrestre

Un ancien chef du gouvernement chargé des enquêtes sur les ovnis :

Les États-Unis envisagent l’hypothèse extraterrestre
Source

Tom Rogan – 15 juin 2021



L’ancien chef du programme d’enquêtes sur les objets volants non identifiés (OVNI) du Pentagone a confirmé publiquement que le gouvernement américain a, par le passé, activement envisagé et continue actuellement, de se demander si les objets volants non identifiés les plus extraordinaires ne sont pas d’origine terrestre.


Les OVNIs les plus extraordinaires sont ceux qui ont été soumis à de multiples systèmes de collecte de renseignements. Les ovnis pour lesquels les données collectées ont ensuite été soumises à une analyse approfondie afin d’exclure les avions, les phénomènes météorologiques ou toute autre explication conventionnelle. Des OVNIs qui défient toujours les explications conventionnelles. Luis Elizondo a déclaré au Washington Examiner que le gouvernement américain a des raisons, fondées sur l’analyse des renseignements, d’enquêter davantage pour savoir si ces OVNIs ne sont effectivement pas d’origine terrestre. C’est important car, selon Elizondo, ces ovnis (que le gouvernement appelle « phénomènes aériens non identifiés »/PAN) ne seraient pas d’origine terrestre.

Au contraire, Elizondo affirme qu’il s’agit d’une piste d’enquête gouvernementale crédible selon laquelle ces OVNIs sont « extraterrestres, extradimensionnels », ou la création d’une intelligence terrestre totalement inconnue de notre société humaine. Elizondo affirme qu’il n’y a « rien de plus qu’une possibilité infinitésimale » que ces ovnis extraordinaires soient d’origine américaine, chinoise ou russe (ou Israël ou Elon Musk, etc…). Le sénateur Martin Heinrich, membre du Senate Select Committee on Intelligence, a récemment suggéré qu’un vecteur d’origine chinoise ou russe est peu probable. D’autres personnes ont déclaré au Washington Examiner qu’elles partageaient cette opinion. Ces attitudes sont fondées sur les informations recueillies jusqu’à présent sur cette catégorie d’ovnis des plus extraordinaires, par rapport aux dernières évaluations des services de renseignement sur les capacités aérospatiales, sous-marines et satellitaires des nations terrestres et des sociétés privées.

(Image ajoutée par JK)

 

Mais les paroles d’Elizondo devraient avoir du poids.

En tant que chef du programme d’identification des menaces aérospatiales avancées du Pentagone, Elizondo a dirigé les efforts du gouvernement américain pour identifier, cataloguer et évaluer plus largement les OVNIs. Ces efforts relèvent désormais de la « Task Force UAP », dirigée par le Bureau du renseignement naval. D’autres éléments du gouvernement américain poursuivent d’autres efforts ad hoc pour enquêter sur les OVNIs. Cependant, la mesure des ressources et de la coordination appliquées à ces efforts varie considérablement.

Des sources ont déclaré au Washington Examiner que Moscou – à l’époque soviétique – et très probablement encore aujourd’hui, menait un programme secret de recherche sur les OVNIs. Ce programme était probablement conçu, du moins en partie, pour reproduire les technologies des ovnis. D’anciens officiers de la marine soviétique ont confirmé publiquement qu’ils étaient engagés dans des recherches sur les phénomènes sous-marins liés aux ovnis. Le South China Morning Post a également récemment fait état de recherches sur les ovnis menées par l’Armée Populaire de Libération chinoise. Ces recherches variées pourraient inclure des efforts pour reproduire les technologies des OVNIs. Mais Elizondo insiste sur le fait qu’il n’a pas été informé d’un quelconque succès de réplication de la part des États-Unis.

Les révélations d’Elizondo tombent à point nommé, au moment où le bureau du directeur du renseignement national s’apprête à remettre un rapport sur les ovnis au Congrès. Ce rapport est attendu dans le courant du mois.

À cet égard, Elizondo a rejeté l’affirmation du rapport, rapportée pour la première fois par le New York Times, selon laquelle le gouvernement ne dispose d’aucune preuve indiquant une origine « extraterrestre » de ces ovnis. Elizondo a déclaré au Washington Examiner que le gouvernement dispose de preuves indiquant que les OVNIs les plus extraordinaires ne sont pas des « machines fabriquées par l’homme ». Par respect pour ses obligations en matière d’habilitation de sécurité, Elizondo n’a pas voulu donner plus d’informations sur ce sujet spécifique lorsqu’on l’a pressé.

Beaucoup de choses peuvent maintenant dépendre des résultats de l’enquête en cours de l’Inspecteur Général du Département de la Défense sur la façon dont l’effort de recherche sur les OVNIs du Pentagone a été géré jusqu’à présent. Tim McMillan, de The Debrief, s’est récemment penché sur l’importance de cette enquête pour l’avenir de la recherche sur les ovnis.

Quoi qu’il en soit, les commentaires d’Elizondo au Washington Examiner sont frappants. Ils semblent offrir la première confirmation officielle, par un ancien haut fonctionnaire du gouvernement américain intimement lié aux efforts de recherche sur les OVNIs, que certains OVNIs sont considérés comme des machines inconnues de nature vraiment extraordinaire. Reflétant une stigmatisation qui traverse le monde des médias et le gouvernement, peu de gens veulent déclarer publiquement ce qu’Elizondo a maintenant dit officiellement.

Traduction de Jacky Kozan, le 22 juin 2021

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie