Le projet ovni du Congrès contrecarré par le Pentagone

Vues : 60

 

Le projet du Congrès d’enquêter sur la “menace”
que représentent les ovnis pour les États-Unis
est contrecarré par un nouveau groupe de travail
du Pentagone.

 

Source

Par Sebastian Kettley, le 6 Décembre 2021

 

Des responsables du PENTAGON ont rejeté une “proposition rivale” visant à enquêter sur les rapports de “menaces” d’OVNI dans l’espace aérien américain, a déclaré un ancien initié du Ministère de la Défense à Express.co.uk.

 

La manie des ovnis a atteint son paroxysme cet été lorsque le Ministère Américain de la Défense (DoD) a publié son rapport tant attendu sur les phénomènes aériens non identifiés (PAN) – le langage militaire pour désigner les ovnis. Compilé par l’UAPTF (Unidentified Aerial Phenomena Task Force) de l’US Navy, ce document partiellement déclassifié porte sur plus de 140 observations d’ovnis rapportées par le personnel militaire américain entre 2004 et 2021. Pour de nombreux membres de la communauté des passionnés d’OVNI, le rapport représentait une sorte de “divulgation douce” qui validerait leur croyance en l’extraterrestre.

D’autres pensaient que le rapport exposerait les capacités d’armement avancées des ennemis de l’Amérique avec des comptes rendus détaillés de drones et de véhicules aériens sans pilote (UAV) envahissant l’espace aérien américain.

Mais le rapport s’est avéré être ni l’un ni l’autre – du moins pas de manière satisfaisante – car il n’y avait tout simplement pas assez de preuves pour offrir des “explications spécifiques”.

Et bien que le Pentagone ait déclaré qu’il n’y avait “aucune indication claire qu’il existe une explication non terrestre”, l’intérêt pour les observations ne semble pas avoir faibli.


Cela s’est manifesté lorsque les sénateurs américains Kirsten Gillibrand et Marco Rubio ont présenté une proposition d’amendement à la loi d’autorisation de la défense nationale pour l’année fiscale 2022.

Selon Nick Pope, ancien enquêteur sur les ovnis pour le gouvernement britannique dans les années 90, l’amendement augmenterait considérablement la portée de la recherche et des enquêtes sur les ovnis.

Plus important encore, a-t-il affirmé, il organiserait un comité consultatif qui mettrait en avant des scientifiques et des institutions de renom, comme le projet Galileo du professeur Avi Loeb.

L’amendement, qui a été publié dans une note du Congrès, souligne en outre la nécessité d’une consultation internationale, de mises à jour et de briefings réguliers, ainsi que de la collecte et de l’analyse de renseignements.

M. Pope pense que cela aurait été une évolution positive pour le mouvement OVNI car cela aurait introduit une “rigueur scientifique et académique” dans le travail du gouvernement américain.

Ce fut donc un coup dur de voir le Pentagone intervenir et contrecarrer les plans en créant le Groupe de Synchronisation de l’Identification et de la Gestion des Objets Aéroportés (AOIMSG).

La nouvelle force opérationnelle du Pentagone a été décrite comme le successeur de l’UAPTF de la marine et aura pratiquement la même fonction.

Selon le Ministère de la Défense, elle synchronisera les efforts des différentes branches du gouvernement américain pour “détecter, identifier et attribuer les objets d’intérêt dans l’espace aérien à usage spécial (SUA)”.

Le but ultime est d’évaluer et d’atténuer toute “menace associée” à la sécurité nationale américaine.

M. Pope craint toutefois que le Pentagone n’ait effectivement contrecarré la “proposition concurrente” plus complète du Congrès.

Il a déclaré à Express.co.uk :

Les propositions du Pentagone ressemblent à des manœuvres politiques.

Ils ne peuvent pas empêcher le Congrès d’adopter l’amendement, mais en annonçant leur propre initiative, ils ont coupé l’herbe sous le pied de l’amendement Gillibrand-Rubio.

La sénatrice américaine Kirsten Gillibrand a présenté l’amendement au Congrès( Image : GETTY)

 

La sénatrice Gillibrand a présenté son amendement comme une réponse à une menace qui n’était pas correctement traitée et le soutien risque de s’effriter si l’on a l’impression que le Pentagone s’empare désormais du problème.Malheureusement, la version du DoD implique d’en faire beaucoup moins, et si je salue la liaison plus étroite entre l’armée et la communauté du renseignement, l’absence d’engagement avec la communauté scientifique et universitaire est l’une des nombreuses différences importantes entre ce que l’on pourrait considérer comme des propositions rivales.

D’autres ont également soulevé des inquiétudes quant aux problèmes potentiels de transparence après avoir qualifié le rapport de l’AOIMSG de tentative “bidon” “qui puait la dissimulation du gouvernement”.

La critique la plus sévère est venue du député Républicain du Tennessee, Tim Burchett, qui a exhorté le Pentagone à ne pas dissimuler ses travaux derrière une enveloppe de secret.Il a également publié une lettre ouverte au DoD, dans laquelle il exprime sa déception quant aux efforts passés pour enquêter sur les rapports d’OVNI.M. Burchett a écrit : “Il est incroyablement problématique que nous ne sachions toujours pas si ces PANs sont simplement des fouillis aériens, des systèmes adverses avancés, ou même des technologies avancées qui ne sont pas de ce monde.”

Le Pentagone a créé un nouveau groupe de travail chargé d’enquêter sur les ovnis
dans l’espace aérien américain
(Image : US DEPARTMENT OF DEFENSE).

Il a ajouté : “J’espère que l’AOIMSG s’appuiera sur l’évaluation préliminaire en collectant et en analysant toutes les données pertinentes afin de faire toute la lumière sur ce phénomène.”

M. Pope pense que le Sénat et la Chambre des représentants des États-Unis s’intéressent de près aux OVNI et il s’attend donc à voir davantage de discussions sur ce phénomène à l’avenir.

Cependant, il pense que les responsables américains ont manqué l’occasion d’accorder à ces observations une considération scientifique appropriée.

Il a ajouté :

“Le Pentagone présente cela comme un fait accompli et le fait qu’il ait fait cette annonce juste avant Thanksgiving est révélateur.

“Il s’agit d’une tactique classique pour diffuser quelque chose sans que les médias ne réagissent trop, car tout le monde se concentre sur les festivités à venir.”

Traduction de Jacky Kozan, le 07 décembre 2021

 


 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie