Le Pentagone confirme que la vidéo divulguée, montrant l’OVNI « transmedium », est authentique


Le Pentagone a confirmé que des images récemment publiées, semblant montrer un objet aérien non identifié filmé alors qu’il entrait dans l’océan, ont été obtenues par le personnel de l’US Navy et sont actuellement examinées par la Task Force PAN de la Navy.

La vidéo a été obtenue par le personnel à bord de l’USS Omaha, un navire de combat littoral de classe Independence de la Navy américaine, lors d’un incident survenu en 2019 au large de la côte californienne.

USS Omaha


La séquence a été mise en ligne le vendredi 14 mai par le documentariste Jeremy Corbell sur son compte Instagram. Corbell a précédemment publié sur son site Web, ces dernières semaines, des séquences montrant une série d’objets de forme pyramidale filmés par le personnel de la Navy, dont le Pentagone a ensuite confirmé l’authenticité. Selon Corbell, la vidéo nouvellement publiée a été filmée depuis l’intérieur du centre d’information de combat (CIC) de l’USS Omaha le 15 juillet 2019, à environ 23 heures (heure côte Est).

The Debrief a contacté le Pentagone au sujet de la vidéo nouvellement divulguée en demandant si elle pouvait être confirmée comme authentique et si elle avait été réalisée par le personnel de la Navy à bord de l’USS Omaha.

« Je peux confirmer que la vidéo a été prise par le personnel de la Navy, et que la Task Force PAN l’a incluse dans ses examens en cours », a déclaré Susan Gough, porte-parole du Pentagone, dans une réponse par courriel.

 

 

The Debrief a également demandé si la vidéo avait été incluse dans les rapports de la Task Force PAN de la Navy et si l’objet filmé avait été classé comme « inconnu » et pouvait représenter un phénomène aérien non identifié (PAN). Cependant, Gough a refusé de fournir d’autres commentaires en réponse à nos questions.

Le 7 mai 2019, l’USS Omaha (LCS-12) a quitté son port d’attache de San Diego pour des essais en mer après avoir servi une disponibilité Post Shakedown (PSA) de 10 mois, selon les dossiers documentant l’histoire récente du navire. Le mois suivant, le 20 juin, l’Omaha (équipage 212), commandé par le capitaine de frégate David W. Walton Jr., a fait une courte escale pour décharger des munitions à Bravo Pier, puis a été amarré à nouveau à la base navale de San Diego avant de reprendre la mer pendant la majeure partie du mois de juillet. Le navire de guerre est de nouveau rentré chez lui le 1er août.

Au cours de ces exercices de l’été 2019, l’USS Omaha a été l’un des nombreux navires de la Navy qui ont observé des objets aériens inhabituels, alors qu’ils opéraient dans une zone d’entraînement sensible située à moins de 100 miles de la côte californienne. À la suite de ces incidents, des enquêtes d’officiers de renseignement de la Navy et des investigations du bureau local du FBI à Los Angeles ont été menées. Des courriels obtenus par NBC News ont confirmé que des enquêtes ont également été menées par un agent spécial du Naval Criminal Investigative Service (NCIS) et par le directeur du Maritime Intelligence Operations Center de la 3e flotte de la Navy peu après les incidents.

Selon une transcription de la vidéo publiée par le journaliste George Knapp, le dialogue provenant du centre d’information de combat de l’USS Omaha se lit comme suit :

:05 « Décollé, c’est réservé ».
:21 « Break, OMAHA, PINCKNEY, KIDD, RAFAEL PERALTA possibilité de lancer l’hélico ASAP ». (As Soon As Possible = dès que possible)
:28 « S’il s’écrase, vous aurez un relèvement et une distance. »
:30 « Oui monsieur. »
:32 « … continuez bro [inaudible] »
:33 [inaudible]
:36 « … il y a un vent de folie dehors. »
:42 « … il y a beaucoup d’eau vive là-bas. Des houles de six pieds. »
:43 « Whoa, ça se rapproche. »
:50 « Nous avons, euh, 31 noeuds de vent soutenu au-dessus de nous, rafales de 40 noeuds. »
:56 « Whoa, ça a éclaboussé ! »
:57 « Éclaboussé ! »
:58 « Marquez le relèvement et la distance. »

Dans une interview à venir avec Bill Whitaker pour 60 Minutes, qui sera diffusée dimanche, l’ancien lieutenant de la Navy Ryan Graves a déclaré que les membres de son escadron de chasseurs F/A-18 ont observé des phénomènes aériens non identifiés dans l’espace aérien restreint au sud-est de Virginia Beach presque quotidiennement entre 2015 et 2017. Graves a déclaré à Whitaker que lui et d’autres pilotes de la Navy avaient commencé à considérer la présence des objets comme allant de soi en raison de leurs fréquentes apparitions.

Graves a déclaré à 60 Minutes qu’il pense que les objets constituent une menace pour la sécurité des États-Unis.

« Je suis inquiet, franchement », a déclaré Graves à Whitaker, affirmant que si des avions tactiques de nations adverses étaient vus dans le même espace aérien contrôlé, « ce serait un problème énorme ».

« Nous sommes heureux d’ignorer le fait que ces objets existent », a déclaré Graves, car les objets non identifiés que lui et d’autres membres de son escadron ont observés ne ressemblent pas à des technologies adverses menaçantes connues.

Ces dernières semaines, le Pentagone a également confirmé qu’un certain nombre de photos et de vidéos diffusées en ligne, censées montrer des phénomènes aériens non identifiés, avaient également été obtenues par le personnel de la Navy. Les images, qui semblent avoir été prises à peu près au même moment qu’une photo rapportée par The Debrief l’année dernière, ont été partagées par le journaliste d’investigation George Knapp sur son site MysteryWire.com.

 

Georges Knapp – KLAS TV – 8 News

Une vidéo publiée par Corbell sur ExtraordinaryBeliefs.com coïncidait presque avec le reportage de Knapp. Elle semblait montrer une série de drones ou d’autres objets de forme pyramidale qui auraient été filmés alors qu’ils volaient au-dessus de l’USS Russell. L’incident détaillé dans la séquence s’est produit en juillet 2019, alors que le navire de guerre de la Navy était au large de San Diego.

La vidéo divulguée que Corbell a postée était également accompagnée d’une série de photographies, identifiées comme ayant été prises depuis l’USS Omaha, qui semblent documenter le même incident que les images nouvellement divulguées.

« L’USS Omaha a observé un possible UAS (Unmanned Aerial System pour système aérien sans pilote), de forme sphérique, se déplaçant vers la surface de l’eau puis disparaissant », peut-on lire dans un commentaire du Carrier Strike Group 9 (CSG-9) qui accompagnait la série initiale de photographies publiées par Corbell.

« L’OMA (navire météo ?) a estimé que l’objet avait coulé », indique le commentaire, ajoutant que « les tentatives de recherche d’épave dans l’eau ont été inefficaces ».

L’objet ressemblant à un orbe dans la nouvelle vidéo et les photographies précédemment publiées semble descendre dans l’eau après avoir été initialement repéré se déplaçant dans le ciel. Selon M. Corbell, des sources familières avec l’incident ont déclaré qu’au cours des recherches qui ont suivi, un sous-marin de la Navy américaine a tenté de localiser l’objet après l’avoir vu entrer dans l’océan, mais sans succès.

 

Le cinéaste Jeremy Corbell

Un jour après que Corbell ait mis en ligne la vidéo et les images, un porte-parole du Pentagone a confirmé qu’il s’agissait de documents authentiques obtenus par l’US Navy.

« Je peux confirmer que les photos et vidéos référencées ont été prises par le personnel de la Navy », a déclaré Susan Gough, porte-parole du Pentagone, dans une déclaration fournie à John Greenewald de The Black Vault en avril.

 » L’UAPTF a inclus ces incidents dans ses examens en cours « , a ajouté Mme Gough. « Comme nous l’avons déjà dit, pour maintenir la sécurité des opérations et éviter de divulguer des informations qui pourraient être utiles à des adversaires potentiels, le DoD (Ministère de la Défense) ne discute pas publiquement des détails des observations ou des examens des incursions signalées dans nos champs d’entraînement ou dans notre espace aérien, y compris les incursions initialement désignées comme PAN. »

En décembre dernier, The Debrief a rapporté l’opinion de responsables avec lesquels nous nous sommes entretenus et qui ont indiqué que les travaux actuels de la Task Force PAN de la Navy se sont partiellement concentrés sur les objets appelés phénomènes aériens non identifiés qui pourraient être capables d’opérer dans les océans de notre planète. Selon un rapport largement diffusé et que de nombreux fonctionnaires auxquels nous avons parlé connaissaient, une préoccupation particulière de l’UAP Task Force concerne ce que l’on appelle les « véhicules transmédiums » qui sont capables de performances hybrides permettant de fonctionner dans l’air ou dans l’eau.

Traduction de Jacky Kozan, le 15 mai 2021

 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie