LE CAFÉ UFOLÓGICO RIO54 REPREND DU SERVICE AVEC TOUTE SON ÉNERGIE

Vues : 48


Étaient présents Alcides González, Patricia López, Horacio Sorbaro, Hernán Sabán, Rubén Calabrese, Nilva Macedo, José Fandi, Marcela Benavídez, Alberto Portalet, Adriana Urrutia, Carlos Vales, Karina López, Rolando Germán Luna, Luis González, Walter Vicario, Hugo Sampayo, Sebastián Araya, Marcelo Ferro, comme toujours avec la coordination de Mario Lupo et Rubén Morales.

 

Le Café Ufológico RIO54 du premier jeudi d’avril a signifié le retour aux réunions en face à face, ce qui a suscité des attentes naturelles chez tous les participants, car plus qu’une réunion, il s’agissait de retrouvailles après une si longue période sans pouvoir se rencontrer face à face. Cependant, il faut dire que le Le Café Ufológico RIO54 a pu maintenir la fréquence des réunions mensuelles pendant la pandémie grâce à la plateforme Meet, poursuivant sans interruption la succession de réunions initiées en 2010.

Café Ufológico RIO54 virtual de febrero de 2022.

Le face-à-face de ce mois d’avril s’est déroulé dans l’atmosphère chaleureuse du Plagio Club Cultural, situé exactement à l’emplacement de l’ancien restaurant Bellagamba, à l’angle des rues Avellaneda et Eleodoro Lobos, à Buenos Aires. Curieusement, la première rencontre dans ce lieu a eu lieu il y a exactement 4 ans, en avril 2018.

En principe, il était très agréable de se revoir, de se reconnaître à nouveau, de se remémorer des histoires personnelles, et toute la réunion a été une sorte de nouvelle présentation collective au cours de laquelle nous avons pratiquement tous pris la parole.

Café Ufológico RIO54 virtual de marzo de 2022.

Et comme d’habitude dans les réunions RIO54, il y avait aussi ceux qui venaient pour la première fois. Dans ce cas, il y avait Marcela qui est une voisine locale et a entendu parler de notre réunion, elle a exprimé qu’elle et son mari sont très intéressés et curieux sur ces questions, elle a dit qu’elle est venue en tant qu’auditeur mais a rapidement rejoint avec une participation active.

Vista parcial de la asistencia.

Après la présentation, une série de discussions a eu lieu pour échanger des nouvelles, en se souvenant tout d’abord des membres chers de RIO54 qui sont décédés ces derniers temps, comme Isidoro Markus, Juan Carlos Spadafora, Mario Coen, Daniel Postizzi et Raúl Sokolowski.

Alberto Portalet a très bien dit, en interprétant la réalité post-pandémique, “qu’il était difficile d’arriver” à la réunion après tant de mois de virtualité et il a apprécié avec émotion ce moment de nous revoir comme des amis unis par un thème commun. Hugo Sampayo a reconnu qu’il était particulièrement anxieux avant de venir à cette réunion.

Ensuite, Patricia a pris la parole pour exprimer que sa soif de connaissance l’a amenée à vivre des expériences diverses et intenses liées à des lumières inquiétantes qui ont été invoquées par des mantras dans des endroits comme Puertas del Cielo et Cuchi Corral, province de Cordoue.

Et en parlant de Córdoba, Rubén Morales a rapporté des nouvelles de son récent séjour à Capilla del Monte, qui est un épicentre incontesté des activités ufologiques en Argentine.

En primer plano, Rubén Calabrese


Rubén Calabrese a évoqué les travaux de l’Observatoire Pierre Auger de Malargüe, dans la province de Mendoza, qui vise à étudier les rayons cosmiques de haute énergie.
Mario Lupo a fait un éditorial sur la manière de mener une enquête pour distinguer les vrais ovnis des ovnis fictifs.

Walter Vicario a expliqué qu’il venait d’une famille liée à l’armée où les perceptions surnaturelles qu’il a développées pendant son enfance n’étaient pas bien acceptées et qui l’ont conduit, à l’âge adulte, à se spécialiser dans les techniques d’exorcisme.

Nous avons également accueilli la créatrice du Café Ufologique de Quito, Adriana Urrutia, qui est revenue d’Équateur pour partager avec nous diverses nouvelles sur les activités menées dans ce beau pays, ainsi que pour offrir des souvenirs qui ont été distribués parmi les personnes présentes. Merci pour ta participation Adriana !

Vista parcial de la asistencia.

Karina López et Carlos Vales, qui ont mené des recherches actives sur le terrain, ont rendu compte d’une récente excursion à Santa Lucía, près de San Pedro, dans la province de Buenos Aires, avec une équipe comprenant Cristian Soldano, Gustavo Cía, Andrés Segovia, Néstor Rey, Luis Gaitán, Pablo Cano et Cheko Jaroslav. Lors de cette expérience, des lumières nocturnes rouges associées à des phénomènes magnétiques et micro-ondes ont été détectées et ont été enregistrées par des caméras infrarouges, des drones et divers instruments électroniques. Ils ont expliqué que ces enregistrements sont en cours d’analyse avant de retourner sur le site dans un avenir proche pour effectuer des tests de falsifiabilité.

Marcelo Ferro a expliqué les détails du fonctionnement de son projet de “soucoupe volante” basé sur les “Forces de Lorentz” dont il a entrepris de breveter les plans, en s’appuyant sur les concepts “d’éther” et “d’espace discontinu” de la physique aristotélicienne qui l’ont amené à concevoir ces développements.

Rubén Morales en una energética imagen.

Et en parlant d’inventions, nous avons eu l’honneur d’accueillir José Fandi, président de l’Association Argentine des Inventeurs. Âgé de 96 ans et fort de 107 brevets déposés, peu de gens savent que son invention la plus connue est la raclette à vitres en caoutchouc injecté qui est utilisé dans pratiquement chaque foyer argentin. Fandi a développé des conjectures astronomiques liées à la possibilité que la force de gravité ne soit pas causée par l’attraction mais par la poussée de la lumière émise par les millions d’étoiles de l’univers, dans une spéculation théorique qui contredit la physique traditionnelle, un peu en accord avec ce que Ferro avait dit auparavant.

En bref, un large éventail de sujets a été abordé ce soir et comme on peut le constater, il s’agit notamment d’approches qui s’éloignent des schémas conventionnels, ce qui peut éventuellement sembler ingénieux ou absurde, mais il est également bon de penser à des possibilités perturbatrices qui conduisent à l’implication des deux hémisphères du cerveau, comme Mario Lupo l’a remarqué à juste titre.

Sebastián Araya, Mario Lupo, Rubén Morales y Patricia López.

Et ceci n’est qu’un résumé de ce qui s’est passé dans cette réunion marquée par un climat d’amitié retrouvé où sûrement il restait beaucoup de choses à dire, de sorte que nous espérons pour la continuité de l’amélioration de la situation sanitaire de pouvoir nous réunir à nouveau dans le même lieu à 18h30 le premier jeudi du mois de mai, qui dans ce cas correspond au 5.
Nous vous attendons, nous vous attendons !

A bientôt !

Rubén Morales / Mario Lupo
Integrantes de L’Académie d’Ufologie

+54911 3402 1945
http://rio54ovni.blogspot.com

Café Ufológico RIO54 Miembro de la Red Argentina de Cafés Ufológicos


Traduction de Jacky Kozan, le 09 avril 2022

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie