ET UN JOUR NOUS NOUS SOMMES RETROUVÉS !

Au Café Ufologique RIO54 de Buenos-Aires en ARGENTINE !

 

Le jeudi 4 novembre 2021, le Café Ufologique RIO54 s’est réuni en face à face après presque deux ans d’absence en raison de la pandémie. La dernière réunion de groupe avait eu lieu le 5 mars 2020 et nous avons essayé de la reprendre en décembre de la même année, mais la situation sanitaire nous a conduits à poursuivre nos réunions le premier jeudi de chaque mois avec des réunions virtuelles, ce qui était également une bonne chose car pouvaient participer des amis qui vivent dans des endroits éloignés de Buenos Aires, qui interagissaient activement avec les habitués de RIO54, en profitant de la dynamique de communication des cafés ufologiques.

La réunion en face à face du 4 novembre, après une si longue période, présentait des caractéristiques singulières. Tout d’abord, bien que nous nous soyons réunis dans les mêmes locaux, à l’angle des rues Avellaneda et Eleodoro Lobos, le restaurant Bellagamba n’existe plus et a été remplacé par le centre culturel Plagio, dont les administrateurs ont compris la valeur culturelle de notre proposition et nous avons été très bien accueillis, nous leur avons donc exprimé notre sincère gratitude. Nous nous sommes également coordonnés avec eux pour nous rendre disponibles afin de respecter les protocoles sanitaires autorisés à ce stade. L’endroit ne propose plus les mêmes repas élaborés qu’auparavant, mais il offre une cafétéria, des boissons, des empanadas, des pizzas et des snacks à des prix convenables.

La réunion était en fait une réunion émotionnelle, une rencontre après si longtemps, se reconnaître, s’écouter et c’était un sentiment contradictoire de retrouver les amis de RIO54 mais de contenir l’impulsion de donner une accolade fraternelle spontanée. Dans cette reconnaissance mutuelle, la conversation s’est mise à couler plus lentement que d’habitude, mais finalement une variété de sujets de grand intérêt et de profondeur ont été abordés.

Le coordinateur Mario Lupo pendant la présentation.

Mario Lupo et Rubén Morales ont ouvert la séance pour souhaiter la bienvenue aux personnes présentes et mentionner brièvement la trajectoire du Café Ufológico RIO54 de 2010 à ce jour, en rappelant certaines des personnalités nationales et internationales qui sont passées par ses tables.
Sebastián Araya a présenté deux livres récents auxquels il a participé, dans un cas en tant que membre d’un collectif d’auteurs et dans l’autre comme l’un des traducteurs : « Proyecto ERKS Aportes desde la academia para la zona Uritorco » (Biblos, 2021) et « C.E. VI Encuentros cercanos del tipo posesión » de William Baldwin (Arcano Cónclave, 2021). Avec ce début, le groupe est entré de plain-pied dans les thèmes inquiétants de la conspiration.
Pour sa part, Carlos Vales a mentionné qu’il a récemment interviewé dans son émission de radio l’adjudant-chef Dr. Juan Carlos Luján, président de la Fondation Marambio, qui a expliqué que l’Antarctique était autrefois une forêt tropicale habitée par des dinosaures et a mis en garde contre les dangers du changement climatique actuel qui a récemment fait monter la température à +18ºC..

Diego Golía, parle des énigmes de l’Antarctique.

Diego Golía a ajouté des détails sur l’expédition nazie en Antarctique en 1939, l’opération Highjump de l’amiral Richard Byrd en 1947 et la recherche biologique russe dans l’énigmatique lac Vostok, qui est un énorme réservoir souterrain d’eau douce sous une couche de glace de 4 km d’épaisseur, situé non loin du pôle Sud. Jorge, Ruben et Elias Pessaj ont également apporté des contributions sur les questions antarctiques.

Patricia et son dragon parlant amical

Une pause agréable dans la réunion a été faite par Patricia qui nous a tous surpris avec ses compétences professionnelles de ventriloque, donnant voix et vie à une marionnette sous la forme d’un gentil dragon.

En fait, nous étions tous d’accord en interne pour dire que le thème le plus important était la réunion, l’amitié, le retour aux rencontres face à face qui sont l’essence des cafés ufologiques, en fait Karina López et Carlos Vales ont mentionné qu’ils avaient déjà été à la réouverture du Café Ufológico de Pilar et que c’était une expérience très positive.

Rubén Morales, Co-Coordinateur du Café Ufologique RIO54

Au fil des minutes, l’exposé s’est orienté vers des thèmes d’histoire ancienne, à savoir ésotérique millénaire, dans une revue des mythes grecs, sumériens et soufis – avec des interventions ponctuelles d’Elías Pessaj – tandis que Luis González nous introduisait dans le monde spirituel de la chanteuse Marie Laforet (Note de JK: https://www.youtube.com/watch?v=LlYnVHPnFOA) et nous expliquait les propriétés de l’asphodéle, la fleur sacrée des Grecs.

Diego Golía, Mario Lupo et d’autres ont étendu le sujet aux cultures précolombiennes de la Mésoamérique et des Andes pour aboutir aux liens ésotériques du geste colonisateur européen, un sujet sur lequel Sebastián a élaboré.

À première vue, il n’a guère été question d’ovnis en tant que tels lors de la réunion. Après une si longue période sans se voir, peut-être inconsciemment, nous avions besoin de retrouver notre histoire, car raconter une histoire du monde, c’est aussi retrouver notre petite histoire, sentir la force mythique du Café Ufológico RIO54 après 11 ans de rencontres. La pandémie n’a pas réussi à interrompre nos rencontres, qui se sont poursuivies chaque mois de manière virtuelle, mais se retrouver face à face en novembre signifiait redire présent, revalider l’amitié, l’identité du groupe, pressentir que tous les projets futurs que nous pouvons imaginer désormais dépendent de cette continuité, de la préservation de ce fil dans le temps. C’est parti !

 

Rubén Morales / Mario Lupo
Integrantes de L’Académie d’Ufologie

+54911 3402 1945
http://rio54ovni.blogspot.com

Café Ufológico RIO54 Miembro de la Red
Argentina de Cafés Ufológicos

Traduction de Jacky Kozan, le 13 novembre 2021


 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie