En 2019 les drones pullulaient au-dessus des destroyers américains

 

Selon le commandant de la NAVY,
les « drones » qui pullulaient autour des destroyers
ne sont toujours pas identifiés.

 

Une série d’événements bizarres au large de la Californie du Sud en 2019restent inexpliqués selon le chef des opérations navales.

 

 

Par Adam Kehoe et Marc Cecotti, le 5 avril 2021

 

Lors d’une table ronde avec les journalistes, le chef des opérations navales, l’Amiral Michael Gilday, commandant la marine américaine, a été interrogé sur une série d’incidents bizarres qui ont eu lieu en juillet 2019 et qui impliquaient ce qui a été décrit comme des « drones » pullulant autour des destroyers américains au large de la côte de la Californie du Sud.
The War Zone a été le premier à rapporter en détail cette série d’événements mystérieux après que l’incident ait été initialement découvert par le cinéaste Dave Beaty.

 

 

Jeff Schogol, de Task & Purpose, a demandé à M. Gilday si la marine avait identifié avec certitude l’un des appareils impliqués :

"Non, nous ne l'avons pas fait. Je suis au courant de ces observations et comme cela a été rapporté, il y a eu d'autres observations par des aviateurs dans les airs et par d'autres navires, non seulement ceux des États-Unis, mais aussi ceux d'autres nations - et bien sûr d'autres éléments au sein de la force conjointe des États-Unis. "
"Ces constatations ont été recueillies et elles sont toujours en cours d'analyse", a ajouté Gilday. "Je n'ai rien de nouveau à signaler sur ce que ces résultats ont révélé jusqu'à présent. Mais je peux vous dire que nous avons mis en place un processus bien établi dans l'ensemble de la force conjointe pour recueillir ces données et les transmettre à un dépositaire distinct pour analyse."

À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne savons pas si l’amiral Gilday faisait référence à l’UAPTF (Unidentified Aerial Phenomena Task Force) du Ministère de la Défense, dirigée par la Navy et créée en août dernier pour examiner les « incursions d’avions non autorisés dans nos champs d’entraînement ou dans notre espace aérien ». Un rapport sur les phénomènes aériens non identifiés, demandé par le Sénat, est attendu dans le courant de l’année. Les représentants de l’UAPTF n’ont pu être joints pour commenter.

Une réponse préliminaire à nos demandes de renseignements en vertu de la loi sur la liberté d’information (FOIA) indique que l’Office of Naval Intelligence (ONI) possède des documents sur l’incident et qu’ils sont mêlés à des dossiers provenant de plusieurs autres agences. Cela serait logique puisque l’UAPTF a été créé au sein de l’ONI, selon le Senate Select Committee on Intelligence.

Schogol a également demandé si l’on soupçonnait que les avions décrits comme des drones étaient « extraterrestres ». Gilday a répondu :

 "Non, je ne peux pas en parler - je n'ai aucune indication à ce sujet."

The War Zone a contacté la Marine, les Garde-côtes et le Federal Bureau of Investigation pour obtenir plus de détails concernant les drones volant près des destroyers de la Marine en 2019. Les membres des comités du renseignement et des services armés du Sénat et de la Chambre ont également été invités à faire des commentaires. Bien qu’au moins certains élus aient indiqué qu’ils étaient au courant de la question, aucun n’a été en mesure de faire une déclaration pour le moment concernant les rencontres au large des côtes de la Californie du Sud il y a deux ans.

Nous continuerons à tenir nos lecteurs informés de cette étrange série d’événements dès que nous en aurons connaissance.

Traduction de Jacky Kozan, le 09 avril 2021

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie