Un article sur le site Internet de CBS News !

L’article nous fait connaître Alex Dietrich qui, jusqu’à présent, tenait à rester anonyme.
Sur le fond il ne nous apporte rien. On y trouve quelques détails qui nous font mieux apprécier l’affaire du Nimitz en 2004.

L’évènement c’est que CBS publie un article sérieux traitant du phénomène ovni, alors qu’ils étaient hostiles envers les ovnis et les ufologues. Que s’est-il passé chez CBS ? Les consignes données à la Direction de CBS ont dû être distribuées aux autres grands médias.


Des pilotes de la marine se souviennent d’une observation « troublante » de lPANs en 2004.

L’article de CBS News du 16 mai 2021

https://www.cbsnews.com/news/navy-ufo-sighting-60-minutes-2021-05-16/

Traduction de l’article:

Le commandant Dave Fravor et le commandant Alex Dietrich s’entraînaient avec le groupe d’attaque du porte-avions USS Nimitz lorsqu’ils ont rencontré un PAN au-dessus de l’océan Pacifique.

Cette semaine, dans l’émission 60 Minutes, le correspondant Bill Whitaker a réalisé un reportage sur les phénomènes aériens non identifiés, ou PANs, plus connus sous le nom d’ovnis.

Whitaker a interviewé deux anciens pilotes de la marine, le capitaine de frégate Dave Fravor et la capitaine de corvette Alex Dietrich, qui ont déclaré avoir été témoins de quelque chose de « troublant » et d’inexplicable alors qu’ils volaient au-dessus de l’océan Pacifique en novembre 2004. Fravor est diplômé du programme de vol naval TOPGUN. Il était commandant de l’escadron de F/A-18F sur l’USS Nimitz au moment de la rencontre.

Dietrich, ancienne pilote de F/A-18F, n’avait encore jamais parlé publiquement de ce qu’elle avait vu ce jour-là.

« C’était non identifié. Et c’est pourquoi c’était si troublant pour nous. Parce que nous ne nous y attendions pas. Nous ne pouvions pas le classer », a déclaré Dietrich.

Le 14 novembre 2004, Fravor et Dietrich s’entraînaient avec le Nimitz Carrier Strike Group à environ 160 km au sud-ouest de San Diego. À leur insu, le radar avancé d’un navire faisant partie de leur groupe d’entraînement, l’USS Princeton, a détecté ce que les opérateurs appellent des « véhicules aériens anormaux multiples » au-dessus de l’horizon, descendant de quatre-vingt mille pieds en moins d’une seconde.

Au cours de leur exercice d’entraînement, Fravor et Dietrich, chacun avec un officier du système d’armement sur le siège arrière de leur F/A-18F, disent avoir été déroutés pour enquêter sur l’objet anormal. Ils disent qu’ils ont d’abord trouvé une zone d’eau vive tourbillonnante de la taille d’un Boeing 737. Puis ils ont vu quelque chose d’étrange au-dessus de l’eau.

« Nous avons vu ce petit objet blanc ressemblant à un Tic-Tac… et il se déplaçait simplement au-dessus de la zone d’eau vive », a raconté Fravor.

« Aucun mouvement prévisible, aucune trajectoire prévisible », a déclaré Dietrich.

Pendant que Dietrich tournait au-dessus, Fravor est descendu pour regarder de plus près. Il a déclaré que l’objet était de la taille de son F/A-18F, sans marquage, sans ailes et sans panache d’échappement. Dès que Fravor a essayé d’engager le PAN, celui-ci a accéléré si rapidement qu’il a semblé disparaître, s’est-il souvenu. Quelques secondes plus tard, l’USS Princeton a de nouveau repéré le Pan sur son radar. Il se trouvait à environ 60 miles.

Plus tard, la caméra de visée d’un autre équipage s’est verrouillée sur ce qu’elle pensait être le même PAN avant qu’il ne reparte en trombe, bien que la caméra ait réussi à capturer une vidéo infrarouge de quelque chose.

Fravor et Dietrich ont appris des contrôleurs de l’USS Princeton qu’ils suivaient des objets anormaux similaires depuis des jours, mais Dietrich et Fravor ont déclaré ne pas en avoir été informés. Lorsque Fravor et Dietrich ont rencontré le PAN, ils n’étaient pas armés.

« J’ai ressenti la vulnérabilité de ne rien avoir pour nous défendre », a déclaré Dietrich. « Et puis je me suis sentie confuse quand il a disparu ».

Fravor et Dietrich ont dit qu’ils ont subi quelques railleries de la part de leurs collègues de l’équipage au sujet de leur observation. Bien qu’ils aient fait un débriefing de la rencontre, pour autant qu’ils le sachent, il n’y a pas eu d’enquête officielle, ont déclaré les pilotes.

Christopher Mellon a été secrétaire adjoint à la défense chargé du renseignement pour les présidents Bill Clinton et George W. Bush, et a également fait partie du personnel de la commission du renseignement du Sénat. Il a déclaré à 60 Minutes qu’il pensait que l’objet dont Fravor et Dietrich avaient été témoins présentait des capacités technologiques avancées. Mellon dit que le Pan semblait avoir un temps de vol illimité et une accélération exceptionnelle.

 

En août 2020, le secrétaire adjoint à la Défense David Norquist a approuvé la création d’un petit groupe appelé « Unidentified Aerial Phenomena Task Force », basé au sein de l’Office of Naval Intelligence. Les membres des services sont désormais encouragés à signaler ce type de rencontres, et le groupe de travail se chargera de collecter, d’analyser et de cataloguer les preuves recueillies par ces derniers.

« Ce que le Pentagone reconnaît, c’est qu’il y a effectivement des aéronefs qui… violent l’espace aérien restreint. Cela s’est produit et continue de se produire… et nous ne savons pas d’où ils viennent, et nous ne comprenons pas la technologie », a déclaré Mellon à Bill Whitaker.

En décembre dernier, lorsque le sénateur Marco Rubio était président par intérim de la commission du renseignement, il a demandé au Directeur du Renseignement National, en consultation avec le Secrétaire à la Défense, de présenter au Congrès un rapport non classifié sur les PANs. Ce rapport est attendu le mois prochain.

M. Rubio a déclaré à l’émission 60 Minutes que les phénomènes aériens non identifiés détectés par nos militaires ne sont « pas les nôtres » et qu’il craint qu’ils ne représentent une menace de surveillance étrangère. « Nous voulons certainement nous assurer qu’il ne s’agit pas d’une capacité d’un adversaire étranger, ce qui signifie que les Russes ou les Chinois ont développé une certaine technologie….. Si c’est le cas, il s’agit d’une énorme menace de contre-espionnage. Nous voulons prendre cela au sérieux. »

La vidéo ci-dessus a été produite par Will Croxton et Jacquelyn DiNick. Elle a été éditée par Will Coxton.

Traduction de Jacky Kozan, le 19 mai 2021

 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie