Aurora, TR-3 ,Black Manta et les Triangles de la Nuit

Par Anthony Tambini, Mai 2009

Ce document en .pdf

Original version: TR3 Triangles of the Night (in English)

Traduction de la préface et de la conclusion en français

Préface

Il y a un mystère dans le ciel. Depuis la fin des années 70, dans le monde entier, des personnes ont observé la navigation d’étranges vaisseaux sombres et triangulaires dans l’obscurité du ciel nocturne. Ces vaisseaux, le plus souvent, sont décrits comme énormes et silencieux. Ils opèrent à basse altitude au-dessus de grandes et petites concentrations de population. Les témoins disent que certains vaisseaux vus dans le ciel nocturne sont sombres au point de sembler absorber la lumière. Ceux-ci sont d’abord décrits comme un mouvement attirant l’attention et une anomalie sombre et triangulaire se déplaçant silencieusement dans le ciel. Si un bruit est détecté, il est à peine audible. D’autres témoignages font état d’observation d’un vaisseau triangulaire ou en forme de boomerang très grand, la nuit ou dans la période comprise entre l’aube et le crépuscule. Ces vaisseaux équipés d’un étrange système lumineux, sont également silencieux et ont la capacité de rester immobiles dans le ciel et ensuite accélérer pour atteindre rapidement une vitesse énorme.

Beaucoup de témoins associent ces vaisseaux étranges à nos appareils militaires, et naturellement certains des objets sombres voyageant dans nos cieux peuvent être des vaisseaux secrets sous contrôle de notre gouvernement. Les avions de forme triangulaire ne sont pas rares. Dans les années 50, « Convair Corporation » a développé plusieurs chasseurs militaires et un bombardier à ailes delta. D’autres gouvernements ont également utilisés et utilisent également toujours des avions militaires à ailes delta. Il n’y a qu’à simplement regarder le F-117 et le B-2 pour comprendre pourquoi beaucoup pensent que les étranges triangles sombres sont « de chez nous ».

Cependant, quand nous regardons en détail les rapports des personnes crédibles au sujet de certains de ces vaisseaux apparemment incroyables, nous devons alors conclure qu’une partie de ces observations concernent en effet quelque chose qui n’est pas fabriqué sur Terre. Regardons alors ce qui peut être « à nous » et ce qui pourrait être « à eux ».

Sont présentés alors les témoignages concernant les observations de:

  • Corning, Californie
  • Eureka, Californie
  • Santa Cruz, Californie
  • Le Triangle Belge
  • Le Triangle bruyant de Monein, France
  • Le Triangle du Colorado
  • Le Triangle du Wisconsin
  • L’observation de Boomerang
  • Le vaisseau de Springfield, Mo.
  • Les lumières de Phoenix
  • ensuite les fiches techniques des avions B-58, SR-71
  • et quelques informations sur Aurora et le TR-3 Black Manta

 

Conclusion

Il ressort des témoignages que les triangles sombres ne sont pas des avions terrestres. Ils semblent être dédiés à des missions spécifiques et ils opèrent apparemment seulement de nuit. Ils sont de couleur très sombre, comme pour se diluer dans le ciel nocturne. La couleur extérieure est telle qu’elle semble vraiment absorber la lumière. Jusqu’ici il n’y a pas eu de rapports d’atterrissage de ces triangles sombres, ni de rapports de témoins observant des membres d’équipage en dehors de ces vaisseaux. Il est vrai qu’ils ont été observé très près du sol, toutefois il n’y a aucun rapport de témoin ayant observé l’un d’eux sur le sol. En plus, il n’y a aucun rapport de témoins concernant la présence d’un quelconque type de train d’atterrissage. Ces éléments sont très différents de ceux du grand nombre de rapports qui concernent des disques et autres formes de vaisseaux et qui décrivent une grande variété de trains d’atterrissages observés déployés, ainsi que des vaisseaux sur le sol et ses occupants dehors.

Deux tailles différentes de vaisseaux ont été distinctement observées. Le plus grand des deux fait environ 100 mètres de côté et environ 13 mètres d’épaisseur. Le plus petit a été estimé à 13 mètres de côté avec une épaisseur également plus faible. Cependant, les deux vaisseaux semblent avoir la même mission étant donné qu’ils sont vus au cours d’opérations nocturnes semblables.

Ces mystérieux vaisseaux ont fait des opérations dans nos cieux nocturnes pendant au moins deux décennies. Il semble qu’ils soient apparus soudainement. Ils sont plus furtifs que les ovnis classiques, c’est-à-dire qu’ils semblent opérer seulement de nuit tandis que des ovnis d’autres formes, tels que disque, cigare, ovale etc., sont vus à toutes les heures du jour et de la nuit, et sont parfois rougeoyants.

Le système lumineux lié au vaisseau est un mystère. Parfois le système est allumé comme pour attirer l’attention sur le vaisseau. D’autre fois le système est éteint, rendant l’observation du vaisseau dans le ciel de nuit très difficile. La question mérite d’être posée: s’il a été tellement complexe de concevoir un vaisseau presque invisible dans le ciel nocturne, pourquoi alors lui installer un système de lumières externes qui, lorsqu’elles sont allumées, mettent en évidence sa présence ?

Le vaisseau triangulaire a été vu libérant des sphères rouges. Ces sphères semblent avoir un but spécifique. Dans le cas de l’affaire Corning en Californie, deux sphères rouges ont été observées en action, de chaque côté du vaisseau. Elles ont maintenu une distance constante tout le temps. Les sphères ont suivi le mouvement du vaisseau, bien qu’elles aient été légèrement en retard par rapport à ces mouvements. Le vaisseau de la Belgique a libéré une sphère rouge qui a manœuvré entre deux faisceaux de type laser émis par le vaisseau triangulaire. A la fin de sa mission, la sphère est rentrée dans le vaisseau à l’endroit d’où elle en était sortie. Plus tard le vaisseau a libéré une sphère rouge qui a volé autour de la ville pendant une courte période et est ensuite rentrée dans le vaisseau. Ce sont apparemment des dispositifs télécommandés qui sont envoyés pour collecter des données scientifiques d’un certain type.

Dans le rapport concernant la vague Belge, il est évident qu’un triangle sombre a été observé visuellement et également détecté par le radar au sol et par le radar de bord. Les échos radars ont semblé être sporadiques, comme si le signal du radar était renvoyé par une partie spécifique du vaisseau seulement, peut-être lorsqu’il a allumé ou éteint son système d’éclairage externe ou qu’il s’est orienté d’une certaine façon par rapport aux émetteurs du radar. Dans l’affaire de Corning en Californie, il y avait une rangée de quatre grandes lumières rondes sur l’extrémité arrière du vaisseau. Ces lumières ont semblé être attachées au vaisseau par l’intermédiaire de ce que le témoin a décrit comme un simple échafaudage. Dans le cas de l’observation de Mahopec, New York, le 26 mars 1983, le témoin a signalé que le vaisseau triangulaire était assez bas pour que soient visibles de très sombres tiges grises à l’aspect métallique reliant les lumières du vaisseau. Peut-être est-il possible que le mécanisme qui reliait les lumières au vaisseau soit en réalité un dispositif mécanique utilisé pour sortir et rétracter le système d’éclairage. Le système d’éclairage étant sorti, bien que les échos radars soient renvoyés à la station de transmission, il est peut-être possible que les signaux du radar soient réfléchis loin des lumières et du mécanisme d’entrée-sortie. Les lumières étant rétractées dans le vaisseau elles ne renverraient plus les ondes radar les rendant invisibles aux récepteurs du radar. La forme triangulaire dévie très probablement les échos radars loin du vaisseau. De plus, sur la base des informations concernant la couleur du vaisseau, il est possible que l’extérieur soit couvert d’un type de matériau qui absorbe et dissipe les ondes électromagnétiques. Le vaisseau triangulaire peut avoir tous types de dispositifs lumineux spécifiques escamotables. Les F-117 et les B-2 utilisent des dispositifs escamotables semblables.

Il y a eu des spéculations sur le fait que ces vaisseaux sont des vaisseaux d’espionnage super secrets appartenant aux militaires US ou autre organisme gouvernemental. Ceci semble fortement peu probable car les premiers rapports concernant un tel vaisseau remontent à environ vingt ans. Il y a vingt ans les codes informatiques du circuit des commandes de vol du bombardier furtif B-2 étaient encore en cours de définition. Il est très douteux que le gouvernement ait envoyé un triangle sombre en opération au-dessus de régions rurales des USA il y a vingt ans. Si en effet ce sont des vaisseaux secrets du gouvernement, pourquoi prendre un tel risque en les envoyant en opération au-dessus de grandes régions des USA et du monde, particulièrement sur des secteurs ruraux sans valeur stratégique apparente ?

Que se serait-il passé en cas de crash ou d’atterrissage forcé en Belgique? Quel genre de problèmes diplomatiques serait le résultat d’un tel événement ? Pourquoi risquer de perdre la technologie lors de tels vols ? Ceux-ci ne peuvent probablement pas être des vols d’essai pour voir si les populations locales peuvent détecter le vaisseau. Il y a de nombreuses installations d’essai en vol aux USA qui peuvent pister et enregistrer la signature radar d’un vaisseau, son niveau de décibel et sa signature infrarouge comme sa signature optique. Quel type de technologie permet au vaisseau de stationner en l’air sans faire de bruit et partir ensuite à grande vitesse ? De plus, pourquoi après que tout ce temps la technologie n’a-t’elle pas été incorporée aux avions militaires et civils classiques ?

Un peu plus avant dans ce texte, nous nous sommes interrogés sur le fait qu’un programme noir hautement classifié (Blackstar) existe et qu’il met en œuvre un véhicule trans-atmosphérique pendant un certain temps. Ce véhicule est porté à haute altitude par un avion porteur. Le véhicule trans-atmosphérique est alors libéré et son système de propulsion le porte à une altitude suborbitale. On suppose que ce véhicule existe depuis au moins 16 ans. Le numéro du 6 mars 2006 d’Aviation Week & Space Technology fourni un aperçu sur ce programme (« Blackstar un autre secret de Groom Lake? »). La question mérite encore d’être posée, si ce programme ou un programme semblable est opérationnel pourquoi alors n’avons-nous pas vu la technologie du triangle mise en œuvre dans d’autres programmes. Certainement que si le gouvernement avait la technologie du triangle, le Blackstar et d’autres programmes n’auraient pas été poursuivis.

Le gouvernement des USA continue à travailler sur des systèmes avancés de propulsion pour le vol dans l’espace proche à des vitesses allant jusqu’à Mach-6. Les systèmes de propulsion s’appellent des scramjet, ramjet et moteurs à cycles combinés. Jusqu’ici seulement de très petits modèles avaient fonctionné dans des chambres d’essai à grandes vitesses et sur des fusées tirées dans la haute atmosphère. L’utilisation opérationnelle de tels moteurs est prévue pour le futur.

Il semble que ces triangles proviennent d’un certain endroit ailleurs que sur Terre. Parfois le vaisseau semble suivre nos autoroutes inter États. Peut-être que le témoin de Corning en Californie était dans le vrai, peut-être que ce sont des autobus d’excursion d’origine extraterrestre et peut-être qu’ils se perdent de temps en temps.

Anthony Tambini, Mai 2009

Anthony J. Tambini est enquêteur pour le MUFON à San Francisco en Californie.

Vétéran de l’US Air Force, c’est un écrivain auteur de:

Douglas-Jumbos-Globemaster
Tigers-over-Vietnam
Wiring-Vietnam-Electronic

Tony dirige un Musée de l’Air et de l’Espace à Los Angelès.