Nimitz UFO – Extrait du rapport déclassifié – Suivi de la perturbation de l’eau

Rapport déclassifié du Pentagone obtenu par KLAS News (George Knapp) auprès du sénateur Sénateur Harry Reid.

Extraits

Le lieutenant-colonel (???) Commandant le VMFA-232, pilotait un F/A-18C à siège unique qui partait de l’USS Nimitz à environ 1030L (10h30 en heure Lima = GMT +11) pour effectuer un vol de contrôle fonctionnel d’un aéronef qui avait récemment terminé un entretien important. Il a noté que le temps ce jour-là était un ciel bleu, pas de nuages, et une visibilité illimitée. Après 30 minutes de vol, il a reçu un appel radio de son contrôleur aérien lui demandant d’enquêter sur un contact aérien non identifié. Ce n’était pas une demande standard. De plus, le contrôleur a demandé s’il avait des munitions à bord, ce qui était étrange car aucun contrôleur n’avait posé cette question lors de l’identification d’un contact inconnu sur un territoire américain ou international. Il a répondu qu’il n’avait pas de munitions à bord. L’objet a été signalé à « vitesse lente et basse altitude ».

F-18

En route à environ 250-400 noeuds à moyenne altitude (15-25 000 pieds), il a obtenu un contact radar de ce qu’il croyait être deux F/A-18F qui approchaient du véhicule aérien anormal (VAA) de l’ouest à basse altitude (500-5 000 pieds). Le contrôleur l’a informé qu’il devait rester au-dessus de 10 000 pieds, car il y avait d’autres chasseurs à basse altitude qui enquêtaient sur le VAA. Alors qu’il approchait à environ 15 milles nautiques du VAA et descendait à environ 15 000 pieds, il a pu voir une perturbation de l’eau à la surface de l’océan. Il s’est rappelé que l’état de la mer était bas (calme). A environ 5-10 milles nautiques du VAA, le contrôleur lui dit de laisser tomber et de retourner dans sa zone d’opération. Comme il en était proche, il a choisi de survoler la perturbation de l’eau pour essayer de voir ce qui la provoquait.
La perturbation semblait avoir de 50 à 100 mètres de diamètre et être à peu près ronde. C’était la seule zone et le seul type d’activité en eau vive qui pouvait être vu et lui rappelait des images de quelque chose qui descendait rapidement de la surface comme un sous-marin ou un naufrage. Cela ressemblait aussi à une zone possible d’eau peu profonde où la houle se brisait sur un récif ou une île à peine submergée. Il survola la perturbation et retourna au nord-ouest. Comme il s’envolait, il pouvait voir la perturbation disparaître et ne pouvait plus identifier l’endroit où elle s’était produite. Il n’a vu aucun objet ou vaisseau associé à la perturbation au-dessus de la surface, à la surface ou sous la surface. Il n’a jamais non plus établi de contact visuel avec les autres avions de chasse qui ont été dirigés vers l’emplacement du VAA. Il est possible que la perturbation ait été causée par un VAA, mais que ce VAA ait été « dissimulé » ou invisible à l’œil nu.
Le LtCol (???) arriva à bord du Nimitz à environ 1200L. Il s’est présenté au Centre de Renseignement des Transporteurs (Carrier Intelligence Center – CVIC), à son officier de renseignement, le 1er Lt (???) lui a demandé s’il avait vu le « Tic Tac supersonique »? Nous avons interrogé maintenant le Capt. (???) pour déterminer s’il avait d’autres informations mais en se basant sur sa position au CVIC à ce moment là, il n’a pas été impliqué dans d’autres discussions concernant l’AAV.

Traduction Jacky Kozan, le 10 juin 2018

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie