Les ovnis qui survolent les navires de guerre américains pourraient être extraterrestres

Les ovnis qui survolent les navires
de guerre américains
pourraient être extraterrestres
selon la chef des services d’espionnage.

Par Henry Holloway, The Sun

11 novembre 2021

Source

 

La Directrice du Renseignement National Avril Haines à McLean, Virginie, le 27 juillet 2021. – Image A.P.

Les ovnis qui survolent les navires de guerre et qui sont signalés par les pilotes américains pourraient être d’origine extraterrestre, a déclaré la principale responsable de l’espionnage américain, dans un aveu étonnant.

Avril Haines, Directrice du Renseignement National (DNI), qui supervise les 16 agences d’espionnage américaines, dont le FBI et la CIA, s’exprimait lors de l’événement Our Future in Space (Notre avenir dans l’espace) à la Cathédrale Nationale de Washington.

Mme Haines a été interrogée sur les ovnis, qui font désormais l’objet d’un débat sérieux sur la sécurité nationale aux États-Unis, après avoir été relégués pendant des années aux oubliettes des théories du complot.

L’étonnant rapport de l’UAP Task Force publié par le Pentagone cet été, a admis qu’il y avait eu des rencontres inexpliquées entre l’armée américaine et des objets mystérieux, comme le tristement célèbre TicTac.

Et si le rapport, qui a analysé 144 observations, n’a pas explicitement exclu la possibilité d’un lien avec des extraterrestres, il n’a pas non plus écarté cette hypothèse.

Mme Haines a semblé ouvrir encore davantage la porte à un lien extraterrestre possible lors de l’événement où elle s’est exprimée aux côtés de Bill Nelson, chef de la NASA, du professeur Avi Loeb, expert en la matière, et de Jeff Bezos, deuxième homme le plus riche du monde.

Elle a admis que la communauté du renseignement ne comprend toujours pas certains aspects de ces étranges rencontres, soulignant ainsi la nécessité de poursuivre les recherches.

"Les principales questions qui préoccupent le Congrès et d'autres instances sont celles de la sécurité des vols et du contre-espionnage".
Il y a toujours la question de savoir s'il y a quelque chose d'autre que nous ne comprenons tout simplement pas, qui pourrait être extraterrestre"

Mme Haines a semblé hésiter lorsqu’elle a mentionné le mot « extraterrestre ».

Mais elle est désormais la personne la plus haut placée dans la communauté du renseignement à faire allusion à un lien extraterrestre.

Le DNI a reconnu que de meilleures structures de signalement devaient être mises en place pour que les ovnis – désormais plus communément appelés PANs (Phénomènes Aériens Non identifiés) dans la communauté du renseignement – puissent faire l’objet d’une enquête appropriée.

Des responsables américains seraient en train de mettre en place un bureau permanent pour enquêter sur ces phénomènes.

 

Mme Haines, qui supervise les 16 agences d’espionnage américaines,
dont le FBI et la CIA, prend la parole lors de l’événement Our Future in Spaceà la Cathédrale Nationale de Washington.
Source image: Cathédrale Nationale de Washington

Les rencontres stupéfiantes et inexpliquées ont dépassé le stade des photos floues et ont donné lieu à des incidents très détaillés impliquant des navires et des avions de guerre américains, enregistrés par de multiples instruments de qualité militaire.

Mme Haines a déclaré :

"Nous étions à peu près sûrs de ne pas pouvoir caractériser chacun de ces rapports PANs dans les différentes catégories que nous avions identifiées, car franchement, nous n'étions pas en mesure de tout comprendre.
Une grande partie de cette situation est due au fait que nous ne disposons pas d'une méthode cohérente pour communiquer ces informations - nous devons intégrer un grand nombre de données que nous obtenons.
Nous devons nous améliorer dans la collecte d'informations qui nous sont utiles à partir de différents capteurs qui sont à notre disposition.
Et nous devons approfondir notre analyse dans ces domaines et c'est quelque chose qui ne vous surprend pas dans la façon dont nous abordons notre travail de renseignement."

Elle a également prédit une vaste accélération de la relation de l’humanité avec l’espace au cours de la prochaine décennie.

Et la DNI a plaisanté en disant qu’elle serait « virée » si elle disait au forum quelle est la « chose la plus cool » que les services de renseignement font dans l’espace.


Cette image vidéo obtenue le 28 avril 2020 avec l’aimable autorisation du Ministère américain de la Défense
montre une partie d’une vidéo non classifiée prise par des pilotes de la Marine qui circule depuis des années
et qui montre des interactions avec des « phénomènes aériens non identifiés ». – DoD/AFP via Getty Images

 

Au cours de cet événement de deux heures, la DNI a également prévenu que des conflits « coloniaux » pourraient éclater dans l’espace entre les États-Unis, la Russie et la Chine.

Elle a déclaré que les États-Unis sont "engagés à protéger l'accès à l'espace et à l'explorer pour une variété de nations.
Nous reconnaissons l'importance de cet aspect pour notre prospérité humaine collective."

Pendant ce temps, le patron de Blue Origin et d’Amazon, M. Bezos, a exposé sa vision de l’avenir de l’humanité dans l’espace.

Il a balayé d’un revers de main les critiques concernant ses propres exploits en orbite, qualifiés de « balades de plaisir » après avoir envoyé la star de Star Trek William Shatner dans l’espace.

Bezos a esquissé une vision dans laquelle l’homme devient une véritable espèce spatiale, prévenant que si nous ne nous dirigeons pas vers les étoiles, la Terre sera totalement « dépouillée » de ses ressources.

Il a évoqué des fermes solaires géantes dans l’espace qui pourraient résoudre les problèmes énergétiques de l’humanité et des colonies spatiales artificielles.

 

Frontière finale

Mme Haines a déclaré que les rencontres bizarres pourraient être extraterrestres. – Rod Lamkey – CNP / MEGA

Cependant, sur la question des extraterrestres – Bezos a exprimé des doutes sur le fait que la Terre ait été visitée par des « intelligences extrasolaires ».

Les législateurs américains ont commandé le rapport du Pentagone sur les ovnis après une série étonnante de vidéos divulguées qui montraient des rencontres militaires avec des objets tels que le tristement célèbre « Tic Tac ».

Il s’agit d’un incroyable retournement de situation, le gouvernement ayant rejeté les ovnis à la fin du projet Blue Book dans les années 1960.

Le rapport admet que les rencontres pourraient être des avions inconnus de la Chine, de la Russie ou même d’un groupe terroriste « non gouvernemental ».

Mais il n’exclut pas l’origine extraterrestre, voire extradimensionnelle, de ces rencontres.

Un pilote retraité de la marine américaine
se souvient de sa rencontre avec un ovni de type Tic Tac.

Le débat, qui a été considéré pendant des décennies comme un sujet marginal et préjudiciable, est désormais abordé ouvertement par des personnalités de premier plan, dont l’ancien président Bill Clinton et Barack Obama.

Ce débat intervient alors que le lanceur d’alertes du Pentagone, Lue Elizondo, qui dirigeait l’ancienne unité d’enquête américaine sur les OVNIs, a laissé entendre que des pilotes avaient pu souffrir d’une déformation du temps et de brûlures dues aux radiations lors de rencontres avec le phénomène.

Cette histoire a été publiée à l’origine dans The Sun.

Traduction de Jacky Kozan, le 13 novembre 2021

 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie