Le rapport du Pentagone sur les ovnis arrive d’une minute à l’autre. Ce qu’il faut savoir.

 

Le rapport du Pentagone sur les ovnis
arrive d’une minute à l’autre.

Ce qu’il faut savoir

 

Le rapport très attendu de la communauté du renseignement américain ne devrait pas dire qu’il s’agit d’extraterrestres, mais il ne dira pas non plus qu’il ne s’agit absolument pas d’extraterrestres.

 

Eric Mack, 24 juin 2021

 

Source

 

La vérité est là, et les politiciens américains ont exigé qu’elle soit rendue publique. Enfin…, en quelque sorte.

Les gens du monde entier ont repéré des objets volants inexpliqués et non identifiés depuis des siècles et depuis au moins plusieurs décennies aux États-Unis, beaucoup soupçonnent le gouvernement de cacher ce qu’il sait des OVNIs. La communauté du renseignement américain pourrait enfin révéler certains de ces secrets au Congrès lorsqu’elle remettra un rapport obligatoire, non classifié, qui sera accessible au public.

Il y a cependant quelques réserves à faire. Voici quelques éléments clés à connaître avant que le rapport très attendu ne soit publié d’ici le vendredi 25 juin.

 

D’où vient le rapport du Pentagone sur les ovnis ?

Depuis des années, les pilotes et autres militaires rencontrent dans le ciel des phénomènes étranges que l’on appelle « phénomènes aériens non identifiés ». Le passage du terme « OVNI » à celui de »PAN » est en partie un clin d’œil à la probabilité que certains de ces incidents puissent être expliqués par des problèmes techniques ou des phénomènes environnementaux plutôt que par de véritables objets tangibles.

Quoi qu’il en soit, ces rapports parviennent parfois aux membres du Congrès, qui font alors pression pour obtenir davantage d’enquêtes et de divulgations sur ces phénomènes. L’ancien chef de la majorité au Sénat, Harry Reid, était particulièrement dévoué à cette cause. En 2007, il a aidé à canaliser des fonds vers une initiative secrète du Pentagone, le programme d’identification avancée des menaces aérospatiales, qui a duré au moins jusqu’en 2012. En 2017, l’ancien chef de l’AATIP Luis Elizondo a annoncé qu’il avait quitté le gouvernement et qu’il rejoignait l’académie privée To The Stars Academy of Arts and Sciences avec l’ancien leader de Blink-182 Tom DeLonge.

En 2017, Elizondo a également divulgué aux médias trois vidéos désormais célèbres de rencontres entre des militaires et des PANs, et en 2020, l’US Navy a confirmé la véracité de ces clips.

C’est à la suite de la reconnaissance des PANs par l’US Navy l’année dernière que le sénateur de Floride Marco Rubio a ajouté une section à un projet de loi de financement exigeant que le directeur du renseignement national travaille avec l’armée et la communauté du renseignement pour soumettre un rapport « sur les phénomènes aériens non identifiés (également connus sous le nom de « véhicules aériens anormaux »), y compris les objets aériens observés qui n’ont pas été identifiés. »

La demande fait spécifiquement appel aux données de l’Office of Naval Intelligence et de la Unidentified Aerial Phenomena Task Force, qui est l’entité qui a succédé à l’AATIP.

 

Que contiendra le rapport sur les ovnis ?

Cela reste à déterminer, mais certains rapports préliminaires suggèrent qu’il ne contiendra probablement rien qui modifie fondamentalement notre vision de l’univers. On s’attend à ce que le rapport dise que rien ne prouve que les PANs vus par le personnel militaire sont des technologies américaines avancées secrètes ou des vaisseaux spatiaux extraterrestres, mais qu’une explication extraterrestre ne peut être définitivement écartée.

Cela signifie que la communauté du renseignement semble penser que les PANs ont des causes qui sont à la fois inconnues, banales ou provenant d’entités étrangères ou privées.

En outre, bien que le rapport doive être public, il est autorisé à comporter une annexe classifiée. Des responsables ont déclaré au New York Times que cette annexe ne contient aucune preuve de visite extraterrestre. Cependant, il pourrait contenir une grande partie des informations réelles et véridiques que nous n’avons pas l’occasion de connaître.

Bien qu’il ne faille pas s’attendre à des révélations fracassantes, le rapport pourrait contenir de nouveaux éléments juteux et des pièces de puzzle qui nous aideraient à mieux comprendre le mystère PAN.

 

Quand le rapport sur les OVNIs sera-t-il publié ?

La date limite est le 25 juin, donc nous pourrions le voir à tout moment d’ici là. Attendez-vous à ce qu’il soit publié par l’un des comités de renseignement du Congrès, par le bureau du directeur du renseignement national ou par un élu de l’un de ces comités. Nous ne manquerons pas de le partager dès que nous l’aurons en main, et je tweeterai tout développement progressif @EricCMack.

 

Oubliez le rapport. Pouvez-vous juste me dire si ce sont des aliens ?

C’est juste. Non, je ne peux pas vous dire avec certitude si ce sont des extraterrestres ou non. Mais comme mon collègue Jackson Ryan l’a souligné récemment, les preuves pour soutenir une explication extraterrestre des PANs ne sont pas vraiment là.

Une préoccupation majeure qui a conduit Rubio et d’autres responsables à demander ce rapport concerne moins les extraterrestres que la géopolitique et la sécurité nationale. Rubio a spécifiquement demandé une évaluation pour savoir si les PANs « peuvent être attribués à un ou plusieurs adversaires étrangers ».

Il y a aussi le cas étrange de certains brevets de l’US Navy pour une technologie théorique qui pourrait créer des déplacements tels que les PANs ont été observés. La correspondance des responsables de l’US Navy suggère que les Chinois ont déjà travaillé sur des percées similaires.

Quoi que le rapport révèle, il semble presque certain qu’il soulèvera plus de questions qu’il n’apportera de réponses. En attendant, gardez un œil sur le ciel et un autre « online ».

 

Traduction de Jacky Kozan, le 24 juin 2021

 

 

 

 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie