Le point sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés, à la une d’un magazine sur la défense et la sécurité.

article du 03 mai 2020


Le bimestriel DSI, Défense & Sécurité internationale (1),
magazine national diffusé en kiosques de presse, affiche sur sa une du numéro 146 (mars avril 2020) une enquête sur les ovnis : « Phénomènes aérospatiaux non identifiés, le point ».

Une fois n’est pas coutume, ce titre de presse est plus habitué d’ordinaire à des papiers de géopolitique et de géostratégie, avec des thèmes aussi variés que l’intelligence artificielle ou encore la puissance militaire de l’Iran (photo de une du DSI 146, notamment), avec des rubriques régulières qui sont : armées, débats, concepts.

Le papier consacré aux PANs/ovnis se trouve référencé dans la rubrique concepts, avec ce titre (différent) sur l’ouverture du dossier : « Phénomènes aérospatiaux non identifiés, changement de paradigme ? » Le dossier se développe ensuite sur 8 pleines pages, avec diverses photos, dont des documents confidentiels défense, déclassifiés, par l’US Navy, tout à fait officiellement.

L’article revient en particulier sur le programme secret du Pentagone, révélé il y a peu et dénommé AATIP, Advanced Aerospace Threat Identification Program, en français, programme d’identification avancées des menaces aérospatiales (2).
L’auteur du papier, Alexandre Sheldon-Duplaix, publie la liste incroyable des 38 programmes d’études financés par le Pentagone, dans le cadre du programme AATIP, entre 2007 et 2012. Ces programmes ont été conduits soit par des laboratoires, soit par des universités et visaient des thèmes technologiques, pouvant être rattachés, en théorie, aux PANs/ovnis, comme «Trous de ver transversaux, porte des étoiles et énergie négative», dirigé ici, pour ce programme, par Eric W. Davis de EarthTech International Inc !

Le 26 mai 2019, le New York Times a révélé que des pilotes de l’US Navy avaient aperçu de nombreux objets inexpliqués entre l’été 2014 et mars 2015 alors qu’ils volaient à haute altitude, au large de la côte Est des États-Unis. Un appareil a failli même percuter un de ces objets. Plusieurs vidéos ont été rendues publiques, par les autorités militaires US.

Après les déclarations de Alain Juillet, en tant que l’un des anciens directeurs de la DGSE, (voir le papier publié il y a quelques jours sur le site de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, région lyonnaise (http://ihedn-rl.blogspot.com/2020/04/alain-juillet-affirme-au-sujets-des.html?m=1), on constate que le sujet des PANs/ovnis semble intéresser de plus en plus les sphères du renseignement et de l’armée. Ce n’est pas nouveau, mais ce qui change c’est que cela se fait maintenant au grand jour.

J.P.T.

(1)Défense et Sécurité Internationale est le principal magazine mensuel français spécialisé dans les questions de défense, de géostratégie et d’armements. Il a été créé et est dirigé par Alexis Bautzmann. C’est un bimestriel de près de 120 pages, sur papier glacé.

(2)Le programme d’identification avancée des menaces aérospatiales (en anglais : Advanced Aerospace Threat Identification Program ou AATIP)1 est une enquête secrète financée par le gouvernement des Etats-Unis et visant à étudier des objets volants non identifiés. Le programme a été rendu public le 16 décembre 2017. Le programme a débuté en 2007 avec un financement de 22 millions de dollars sur cinq ans jusqu’à la fin des crédits disponibles en 2012. Le programme a débuté à l’US Defense Intelligence Agency.
Bien que le programme officiel de l’AATIP soit terminé, un groupe de professionnels intéressés a poursuivi ses efforts et a créé un organisme à but non lucratif appelé «To The Stars Academy of Arts & Science».