Le point sur la DIVULGATION après les publications de Wikileaks


D’après un texte de Grant Cameron

Source

15 octobre 2016

Ce que les documents Wikileaks semblent montrer favorablement, c’est l’idée qu’il y ait un effort de divulgation OVNI qui se dessine sous plusieurs formes à Washington et que John Podesta en est un acteur majeur.

En fait, il n’y a pas qu’une seule, mais trois initiatives OVNI en cours.

1. L’initiative de divulgation OVNI d’Hillary Clinton

À trois reprises au cours de l’élection 2016, Hillary Clinton a promis que si elle était élue, elle se pencherait sur les dossiers secrets du gouvernement liés aux phénomènes OVNI afin d’en libérer autant qu’elle le pourrait.
Beaucoup ont interprété cela comme un certain jeu pour obtenir des votes, mais ce n’est pas la principale raison pour laquelle c’est arrivé. Il est clairement démontré que ses déclarations étaient prévues et qu’elles font partie de l’une d’au moins trois initiatives de divulgation qui semblent maintenant être lancées. Ce fut un événement prévu, qui a été commencé par John Podesta.
Hillary est juste la pièce d’un jeu d’échecs beaucoup plus grand. Hillary n’a jamais soulevé la question des ovnis et sans les actions du maître marionnettiste Podesta, elle n’aurait rien dit.
L’initiative OVNI d’Hillary a commencé avec 2 tweets faits par Podesta longtemps avant que la première question OVNI n’ait été posée à Hillary dans le New Hampshire à la fin Décembre 2015. John Podesta a toujours été en faveur de l’ouverture du gouvernement en affirmant que sur la question OVNI nous devons commencer à peser les contraintes de sécurité nationale par rapport à un insoutenable secret. Sa ligne de conduite est: « Je pense qu’il est temps d’ouvrir les livres sur des questions qui sont restées dans l’obscurité concernant la question des enquêtes du gouvernement sur les OVNIS. »

2. L’initiative de divulgation OVNI de Tom DeLonge

Tom DeLonge a envoyé un courriel à Podesta à propos d’un plan de divulgation par des responsables gouvernementaux de haut niveau. Les e-mails OVNI Wikileaks de Podesta soulignent la deuxième grande initiative de divulgation qui se déroule aux États-Unis. Tom DeLonge, l’ancien chef du groupe de Rock Blink-182 a quitté le groupe pour commencer une initiative visant à obtenir la vérité sur l’histoire des OVNIS pour les jeunes d’Amérique qu’il pensait pouvoir atteindre grâce à son influence dans l’industrie de la musique et son impact sur les réseaux sociaux. DeLonge a déclaré qu’il avait fait un accord avec dix fonctionnaires gouvernementaux de haut niveau qui avaient accepté de l’aider dans son plan.

« Je travaille avec 10 personnes qui sont au plus haut niveau du Ministère de la Défense, de la NASA et de l’armée. »

Comme l’indiquent les courriels de Wikileaks publiés récemment, DeLonge a organisé une rencontre avec John Podesta pour lui présenter trois des responsables gouvernementaux de haut niveau qui l’aident à révéler les secrets OVNI au public américain.
La réunion a eu lieu sur un « Google hangout » le 25 Janvier 2016. Les participants ont été le Major Général Neil McCasland, ancien chef de la technologie étrangère au laboratoire de rétro-ingénierie à la Wright-Patterson Air-Force Base, Robert F. Weiss Vice-Président Exécutif et Directeur Général des programmes de développement avancés en aéronautique de Lockheed Martin Corporation (Skunkworks) et le Major-Général Michael J. Carey de l’US Air-Force, adjoint spécial du commandant de l’Air Force Space Command à la Base de Peterson au Colorado.

3 – La troisième équipe

Je « crois » qu’il y a une troisième initiative en cours, un groupe de travail recevant des instructions d’en haut. Certains sont au gouvernement, d’autres sont retraités et quelques autres sont des civils. J’ai eu de très brèves rencontres avec au moins sept personnes que je connais, appartenant à ce groupe. Il y a probablement plus d’acteurs dans ce groupe que dans l’initiative de divulgation DeLonge. Je connais quatre de ces acteurs. C’est un fait qu’il y a eu au moins deux échanges entre les deux groupes d’information.
Les gens n’ont pas entendu parler de cet effort de divulgation car ils n’ont pas de porte-parole. Je ne suis pas un joueur. Je ne m’en mêle pas. J’observe juste avec intérêt et j’apprécie toute information que l’on me donne. J’ai eu des conversations très courtes avec deux des acteurs. J’entends des choses de temps à autre. On me parle d’un délai de trois ans. J’ai le plus grand respect pour les gens que je connais dans ce groupe.

On me demande si les sources à qui j’ai parlé sont fiables. Ma réponse est: « Je serais prêt à parier ma vie sur eux » et les gens peuvent me citer à ce sujet.

Ma conclusion sur ce qui se passe n’a pas changé. J’ai dit et écrit depuis des décennies qu’il existe un programme au sein du gouvernement des États-Unis pour acclimater le public américain à la réalité d’une certaine sorte d’intelligence non humaine sur la terre. Il y a des dizaines d’exemples.
Divers personnes comme Walt Disney, Bob Emenegger, Bill Moore/Jamie Shandera, Linda Howe, Steven Greer, et Tom DeLonge ont été « gérés » avec des morceaux d’information pour leur dresser un portrait de ce qui se passe tout en protégeant en même temps les programmes secrets qui entourent le mystère OVNI.

On me dit et DeLonge dit la même chose, que la décision de divulguer a été prise. On me dit que le problème, c’est la manière de le faire, bien que cela semble bien avoir été décidé aussi.

Le problème OVNI est beaucoup plus complexe que les gens le pensent. Ce ne sont pas des petits aliens qui virevoltent dans leurs soucoupes en fer blanc avec un petit moteur à énergie libre que nous pourrions reproduire dans nos SUV afin de pouvoir conduire gratuitement.

Suite et détails

Infos sur Tom DeLonge

Traduction Jacky Kozan, vérification Dany Kozan, le 18 octobre 2016

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l’Académie d’Ufologie