Le Pentagone admet enfin qu’il enquête sur des ovnis

Un article de Steven Greenstreet du New-York Post

22 mai 2019

Source

Le Pentagone a finalement prononcé les mots qu’il évitait toujours lorsqu’il discutait de l’existence possible d’ovnis – « phénomènes aériens non identifiés » – et admet qu’il enquête toujours sur leurs rapports d’observations.

Dans une déclaration exclusive à The Post, un porte-parole du Département de la Défense a déclaré qu’une initiative gouvernementale secrète baptisée Advanced Advanced Aerospace Threat Identification Program (AATIP) « poursuivait ses recherches et ses enquêtes sur des phénomènes aériens non identifiés« .

Alors que le Département de la Défense a déclaré avoir mis fin à l’AATIP en 2012, le porte-parole Christopher Sherwood a reconnu que le Ministère enquêtait toujours sur les observations prétendues de vaisseaux spatiaux extraterrestres.

« Le Département de la Défense est toujours soucieux de maintenir une identification positive de tous les aéronefs dans notre environnement opérationnel, ainsi que d’identifier toute capacité étrangère pouvant constituer une menace pour la patrie« , a déclaré Sherwood.

« Le département continuera à enquêter, selon les procédures normales, sur les rapports d’avions non identifiés rencontrés par des aviateurs militaires américains afin d’assurer la défense de la patrie et la protection contre les surprises stratégiques des adversaires de notre pays. »

Nick Pope, qui a secrètement enquêté sur des ovnis pour le gouvernement britannique dans les années 1990, a qualifié les commentaires du Département de la Défense de « révélation éclatante ».

Nick Pope

Pope, un ancien responsable au Ministère de la Défense britannique, devenu auteur, a déclaré: « Les déclarations officielles précédentes étaient ambiguës et laissaient entrevoir la possibilité que l’AATIP se préoccupait simplement des menaces aériennes de la prochaine génération émanant d’avions, de missiles et de drones, comme le prétendent les sceptiques.

« Cette nouvelle reconnaissance montre clairement qu’ils ont vraiment étudié ce que le public appellerait des « UFOs (ovnis) », a-t-il déclaré.

« Cela montre également l’influence britannique, car PAN était le terme que nous utilisions au Ministère de la Défense pour nous échapper du bagage de la culture pop associé au terme « UFO (ovni) ».

John Greenewald Jr. – dont le site Web The Black Vault archives a déclassifié des documents gouvernementaux sur les rapports UFOs (ovnis) », les observations de « Bigfoot » et d’autres sujets – a également qualifié l’utilisation par le Pentagone de l’expression « Phénomènes Aériens Non identifiés » de « sans précédent dans sa franchise ».

« Je suis choqué qu’ils l’aient dit ainsi. La raison en est que, apparemment, ils ont beaucoup travaillé pour ne pas le dire », a-t-il déclaré.

« Donc, je pense que c’est une déclaration assez puissante parce que nous avons maintenant des preuves, des preuves officielles, qui disent: Oui, l’AATIP a traité des cas de PANs, des phénomènes, des vidéos, des photos, ou quoi que ce soit d’autre ».

Greenewald a déclaré qu’il espérait que le Pentagone divulguerait davantage d’informations sur l’AATIP, soit par divulgation volontaire, soit par le biais de demandes présentées en vertu de la loi fédérale sur la liberté d’information (federal Freedom of Information Act).

« Mais au moins, nous sommes un peu plus près de la vérité », a-t-il déclaré.

L’existence de l’AATIP a été révélée en 2017, ainsi qu’une vidéo de 33 secondes du Département de la Défense montrant un objet en vol poursuivi par deux avions de la marine au large de la côte de San Diego en 2004.

À l’époque, Harry Reid (Sénateur Démocrate du Névada), ancien chef de la majorité au Sénat, s’était félicité d’avoir organisé un financement annuel de 22 millions de dollars pour l’AATIP, affirmant au New York Times que c’était « l’une des bonnes choses que j’ai accomplies dans mon service au Congrès. ”

L’État du Névada, où habite Reid, abrite l’installation militaire ultra-secrète connue sous le nom de « Zone 51 », qui aurait longtemps été l’entrepôt d’un engin extraterrestre qui s’est écrasé à Roswell, au Nouveau-Mexique, en 1947.

Reid, par le biais d’un porte-parole, a refusé de commenter.

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie