Le Pentagone a étudié les poltergeists et le mystère extraterrestre

Le programme secret ovnis du Pentagone a étudié la connexion entre les poltergeists et le mystère extraterrestre

Par Andrew Whalen Le 29/5/18

Source

L’équipe d’investigation de KLAS-TV, filiale de CBS, à Las Vegas, Névada a présenté de nouveaux documents relatifs au programme secret ovni du Pentagone, révélé pour la première fois par le New York Times en décembre. Mais plus étrange encore que les documents, qui exploraient les distorsions théoriques de l’espace-temps et les technologies extra-dimensionnelles, fut la réponse donnée à KLAS-TV par un « senior manager » anonyme du programme, qui reliait ce programme ovni du Pentagone à des poltergeists, « entités invisibles » et « créatures bizarres ».

Georges Knapp à KLAS TV

Le nouveau communiqué de BAASS (Bigelow Aerospace Advanced Space Studies) à KLAS-TV indique que l’équipe sous contrat avec le Pentagone a plongé dans des phénomènes bien au-delà de la théorie des ovnis mentionnée dans la révélation originale du New York Times, poursuivant en quelque sorte les recherches paranormales initiées par son fondateur Richard Bigelow dans les années 90.

« Les enquêtes de BAASS ont fourni de nouvelles preuves montrant que le phénomène ovni était beaucoup plus que des machines tôles et boulons interagissant avec des avions militaires », a déclaré le directeur. « Le phénomène impliquait aussi toute une panoplie d’activités diverses comprenant des créatures bizarres, une activité poltergeist, des entités invisibles, des orbes de lumière, des blessures d’animaux et d’humains et bien plus encore. »

Poltergeists – Source: http://www.shiro1000.jp/

Le patron de BAASS a également décrit des méthodologies de recherche conçues pour expliquer les rapports « d’événements très différents » par des témoins oculaires multiples. La nouvelle méthodologie, basée sur « l’utilisation du corps humain comme système de lecture pour disséquer les interactions avec le phénomène ovni », a été mise en place car BAASS est arrivé à croire que les preuves indiquaient que « le phénomène ovni était capable de manipuler et de déformer la perception humaine », rendant le témoignage oculaire « de plus en plus indigne de confiance ».

Cela peut sembler plus une méthode pratique pour expliquer des comptes incongrus qu’une science rigoureuse, mais la déclaration de BAASS affirme que « les résultats de l’application de cette nouvelle approche ont été une révolution dans la définition du niveau de menace des ovnis. »

Alors que la déclaration préconise une approche plus large de la recherche sur les ovnis, pour éviter la focalisation « myope et improductive » sur les « machines tôles et boulons », elle assume aussi de nouvelles conclusions sur la nature exacte des phénomènes ovnis, en particulier en assignant un bureau a ces phénomènes. La déclaration décrit la nouvelle approche « juridique » de BAASS comme « visant à contourner la tromperie et la manipulation ovnis », superposant une description sinistre sur les descriptions déjà menaçantes de blessures humaines et animales (faisant vraisemblablement allusion aux phénomènes de mutilation du bétail). Dans quelle mesure les poltergeists, les créatures bizarres et les entités invisibles participent activement à la tromperie, reste peu clair. Pour l’instant, des preuves convaincantes ou même n’importe quelles preuves restent inaccessibles au public.

La déclaration et les documents publiés par l’I-Team compliquent davantage le processus contractuel décrit par le New York Times, confirmant que la Defense Intelligence Agency avait à l’origine demandé des offres sous un nom différent: Advanced Aérospace Weapons Systems Application Program (AAWSAP), une affirmation faite à l’origine en avril par Paul Ready chercheur ovnis et par Richard Dolan l’auteur de UFOs and the National Security State. Les documents contractuels révèlent un paiement initial de 10 millions de dollars attribué à BAASS.

BAASS, créé spécifiquement pour le contrat du Pentagone, a mené des recherches à partir du siège de Bigelow Aerospace à Las Vegas Nord et du fameux ranch de l’Utah, anciennement propriété de Robert Bigelow (la propriété a depuis été transférée à Adamantium Real Estate, qui la gère pour le compte d’un propriétaire anonyme). Communément appelée Skinwalker Ranch, la propriété de 200 hectares a été le site de mutilations de bétail, d’observations d’ovnis et de « grands animaux féroces aux yeux jaunes perçants » que les balles ne pouvaient pas blesser. De 1996 à 2004, Bigelow a étudié les phénomènes paranormaux dans et autour du ranch sous l’égide de son ancien groupe de recherche, le National Institute for Discovery Science (NIDS).

Est-ce que les poltergeists, les ovnis et d’autres phénomènes paranormaux pourraient être liés?
Bien qu’il soit toujours possible que de nouvelles informations provenant du programme UFO du Pentagone fournissent des données réelles de la recherche AAWSAP de Bigelow, la présence de l’ingénieur électricien Harold Puthoff, l’un des chercheurs principaux de BAASS, garantit un manque de scepticisme. Puthoff, qui fut également l’une des sources de la divulgation initiale du New York Times, a une longue histoire de promotion de la pseudo-science; Il a appuyé la fraude psychique Uri Geller et apris la défense de l’E-mètre de L. Ron Hubbard dans un document de la Scientologie de 1974, développé pour être utilisé par le gouvernement. L’équipe de recherche de Puthoff, EarthTech International, a été sous-traitant de Bigelow pour écrire les rapports DIA (Defense Intelligence Agency) récemment révélés.

Ces rapports ne pointent vers aucune nouvelle révolution dans la science ou la recherche ovni. Les documents DIA pour AAWSAP, comme « Warp Drive, Dark Energy et Manipulation of Extra Dimensions », sont plus des additions de la physique théorique existante que des technologies extraterrestres radicales. « Ce sont des morceaux de physique théorique habillés comme si cela avait quelque chose à voir avec des applications potentiellement réelles, ce qui n’est pas le cas », a déclaré le physicien théoricien Sean Carroll à Business Insider. « Ce n’est pas quelque chose qui va se connecter à l’ingénierie de sitôt, probablement jamais. »

Bigelow Aerospace et EarthTech International ont été contactés pour commenter. Cet article sera mis à jour avec leur réponse, s’il y a lieu.

Alors que les chercheurs ovnis espèrent que la révélation de AAWSAP offrira de nouvelles opportunités pour les demandes FOIA et qu’elle révèlera plus, c’est la grande ligne vers BAASS qui élargit notre compréhension des recherches bizarres dans le programme ovni top secret du Pentagone. Les publications extravagantes de poltergeists, les rencontres avec distorsion de la réalité, les alliages aliens et les technologies révolutionnaires exigent par la suite une charge de preuve élevée. La divulgation de preuves concrètes pourrait faire la différence entre une compréhension radicalement nouvelle de la place de l’humanité dans l’univers et juste une autre ligne budgétaire inutile au Ministère de la Défense.

Traduction Jacky Kozan, le 12 juin 2018

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie