La NASA va commencer à s’intéresser au mystère des OVNIs

Source

Christopher Plain – 7 juin 2021

 

Après des décennies de sourires en coin et de rejets purs et simples, le nouveau chef de la National Aeronautics and Space Administration, Bill Nelson, a déclaré que l’agence rejoignait officiellement l’effort visant à mieux comprendre les OVNIs.

Plus précisément, M. Nelson a souligné que les vidéos désormais célèbres d’objets inconnus vus et filmés par des aviateurs militaires avaient suscité une nouvelle vague d’intérêt de la part du gouvernement pour ce sujet longtemps tabou.

"Je veux juste que vous sachiez que ce que vous avez vu récemment à la télévision, sur les films de la marine, je le savais de par mes anciennes fonctions d'informateur au sein de la commission des services armés"

a déclaré Nelson lors d’une conférence de presse tenue le 02 juin au siège de la NASA à Washington.

"Et, j'ai parlé à ces pilotes. Et ils pensent que c'est réel".

Ces discussions, a-t-il dit, l’ont amené à réaliser qu’il était temps que la NASA s’implique.

"J'ai parlé à Thomas, Dr. Z, (Dr. Thomas Zurbuchen, administrateur associé à la direction scientifique de la NASA) de ce que nous pouvons faire spécifiquement d'un point de vue scientifique en plus d'un point de vue informatique, pour essayer d'apporter un éclairage supplémentaire à ce sujet."

 

Contexte : La NASA collecte déjà des données sur les ovnis

Bien que la NASA soit essentiellement restée en dehors de la mêlée qui a tenté d’expliquer les OVNIs, The Debrief a fait un rapport en mars de cette année sur l’Aviation Safety Reporting System (ASRS), qui est essentiellement une base de données des incidents rapprochés rapportés par les aviateurs, y compris les incidents avec des OVNIs. La NASA gère cette base de données.

« L’ASRS recueille, analyse et répond aux rapports d’incidents de sécurité aérienne soumis volontairement afin de réduire la probabilité d’accidents d’aviation », selon une déclaration sur son site Web.

L’enquête de The Debrief a également révélé que l’ASRS contenait effectivement de nombreux rapports d’ovnis émanant d’aviateurs et présentant des similitudes frappantes avec ceux rapportés par les pilotes militaires. Mais à part le maintien du site pour des raisons de sécurité, il n’y a aucune indication que la NASA ait enquêté sur l’un de ces incidents.

Le Congrès américain, quant à lui, a récemment créé l’UAPTF (Unidentified Aerial Phenomenon Task Force), dont le rapport au corps législatif devrait être remis le 25 juin. Cette enquête est toutefois menée par le Ministère de la Défense, et non par la NASA. Suite à l’annonce inattendue de Nelson, il semble maintenant que le nouveau leader de l’administration soit prêt à mettre toute la force de ses scientifiques et chercheurs derrière l’effort du Pentagone.

 

 

Analyse : La NASA va utiliser ses scientifiques pour étudier les données sur les OVNIs.

Lors de la conférence de presse du 2 juin, dont le but premier était d’annoncer une paire de nouvelles missions sur Vénus, la déclaration initiale de Nelson sur les ovnis a été brève avant qu’il ne dirige la question vers le Dr Zurbuchen, qui a offert son point de vue sur la situation.

"L'histoire est pleine d'exemples de choses qui ont été identifiées ou désignées comme des OVNIs, alors qu'il s'agit de types de nuages ou de phénomènes météorologiques"

a déclaré M. Zurbuchen.

Le scientifique a ensuite évoqué la recherche en cours sur la vie microbienne et les biosignatures déjà menée à la NASA avant de ramener la conversation sur la façon dont ils pourraient aider à la question des ovnis.

"Le genre de questions qui se concentrent sur la vie ailleurs est tout à fait ce que nous faisons, en utilisant les outils de la science",
"Nous ferons tout ce que nous pouvons pour faire avancer notre compréhension".

M. Zurbuchen a conclu ses commentaires en jetant un regard plein d’espoir sur des projets tels que le télescope James Webb ou l’opération Dragonfly, qui comprennent plus d’efforts traditionnels pour rechercher des signes potentiels de vie dans le cosmos.

L’administratrice associée de la NASA pour l’exploration humaine et les opérations, Kathy Lueders, a terminé le sujet par un commentaire léger de son cru qui semblait parfaitement en phase avec les fonctions qui lui sont assignées.

"Si quelqu'un sait comment concevoir un engin spatial comme celui-là, j'aimerais beaucoup lui parler"

a-t-elle déclaré en faisant référence aux vidéos de PANs.

Après le commentaire de Lueders, qui a suscité des rires audibles de la part des médias réunis, plus rien n’a été dit sur le sujet.

Deux jours plus tard, Rachel Crane, de CNN, s’est assise avec Nelson pour une interview en tête-à-tête, dans l’espoir de faire plus de lumière sur les efforts prévus par la NASA dans ce domaine.
« Pensez-vous que nous avons été contactés par des extraterrestres ? »
a demandé Crane pour lancer la discussion.

Avec un sourire qui ressemblait plus à un véritable émerveillement qu’à de l’incrédulité, Nelson a donné une explication quelque peu similaire à celle qu’il avait donnée lors de la conférence de presse.
« J’ai parlé à ces pilotes de la Marine, a-t-il dit, et ils sont sûrs d’avoir vu quelque chose de réel. Bien sûr, nous avons vu leurs vidéos depuis leurs jets. Mais qu’est-ce que c’est ? Nous ne le savons pas. »

En raison de ces questions sans réponse, Nelson a expliqué qu’il a chargé les plus brillants esprits de la NASA d’examiner la question des OVNI d’un point de vue scientifique pour voir s’ils peuvent aider à comprendre ce que ces pilotes voient.

"Nous ne savons pas si c'est extraterrestre. Nous ne savons pas si c'est un ennemi. Nous ne savons pas si c'est un phénomène optique. Nous ne le pensons pas en raison des caractéristiques décrites par les pilotes d'avion de la Navy lorsqu'ils l'ont vu se déplacer. L'essentiel est que nous voulons savoir et c'est ce que nous essayons de faire." 

Lorsque Crane lui a demandé ce qu’il pensait personnellement de ce que les pilotes de la marine et d’autres personnes voyaient, Nelson a donné une réponse qui semblait parfaitement cohérente avec son nouveau rôle.

"Je n'en ai aucune idée. C'est pourquoi je me suis tourné vers nos scientifiques".

 

 

Perspectives : Des OVNIs à la NASA ?

En ce qui concerne le rôle de l’agence à l’avenir, Crane a demandé au chef de la NASA s’ils faisaient déjà partie de l’effort UAPTF.

"J'ai en fait été informé à ce sujet il y a quelques années en ma qualité de membre de la Commission des Services Armés du Sénat", a déclaré Nelson, qui a siégé à la commission de 2013 à 2017. La NASA, de manière appropriée, va regarder cela à travers la lentille de ses scientifiques. C'est ce que nous faisons."

Crane a pressé Nelson davantage pour savoir s’il pensait ou non que la NASA devrait être plus impliquée à ce stade, ce à quoi il a offert une réponse courte mais directe.

"Eh bien, nous le faisons. Et c'est moi qui ai commencé. Je suis ici depuis un mois et je l'ai commencé."

Pour terminer l’interview, Nelson a reconfirmé que tout ce que la NASA découvre sera utilisé pour informer sur les efforts du Ministère de la Défense déjà en cours.

"Nous ne travaillons pas directement avec eux (l'UAPTF), mais je peux vous garantir que si nous trouvons quelque chose, le Pentagone voudra savoir."
Traduction de Jacky Kozan, le 12 juin 2021

 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie