La Défense Australienne ne suivra pas le Pentagone pour lancer une enquête sur les observations d’ovnis

La Défense Australienne ne suivra pas le Pentagone
pour lancer une enquête sur les observations d’ovnis
ou les phénomènes aériens inexpliqués

Par le correspondant de la défense Andrew
Greene, publié mercredi 27 Octobre 2021

Source

 

Le chef de la Royal Australian Air Force (RAAF) déclare que l’Australie n’a pas l’intention de suivre le Pentagone en enquêtant officiellement sur les OVNI, insistant sur le fait que ses pilotes n’ont pas signalé d’observations récentes d’objets inexpliqués dans le ciel.

Lors d’une audition sur les estimations du Sénat, le maréchal de l’air en chef de la RAAF, Mel Hupfeld, a été interrogé sur un rapport américain déclassifié sur le sujet, publié en juin par le bureau du directeur du renseignement national américain.

Le rapport, soumis au Congrès américain, a révélé que les analystes de la défense et du renseignement ne disposaient pas de données suffisantes pour déterminer la nature des mystérieux objets volants observés par les pilotes militaires, notamment s’il s’agit de technologies terrestres avancées, d’objets atmosphériques ou de nature extra-terrestre.

Interrogé par le sénateur des Verts Peter Whish-Wilson, le chef de la RAAF a confirmé qu’il n’était pas « officiellement au courant » des conclusions du rapport mais qu’il les avait remarquées dans les médias.

Le maréchal de l’air Hupfeld a déclaré à la commission qu’il n’avait vu aucun rapport
de « phénomènes aériens non identifiés » – ou UAP – dans l’espace aérien australien.

 

"Je ne connais pas, je n'ai pas vu de rapports ou d'informations concernant les UAP dans l'espace aérien australien et il n'existe pas de groupe de travail dirigé par l'armée de l'air pour étudier ce phénomène".

Le chef de la RAAF a ensuite été interrogé pour savoir si le réseau de radars opérationnels de Jindalee (JORN) pouvait détecter les UAP.

Il ne m’est pas possible de déterminer si le JORN verrait quelque chose comme un phénomène aérien inhabituel, sans connaître les matériaux de construction et les autres paramètres de performance d’un tel objet, s’il s’agit bien d’un objet ».

Une photo granuleuse de 1952 d’un prétendu OVNI au-dessus de Passaic, dans le New Jersey,
est l’une des plus célèbres « observations » documentées de l’histoire
(Source : US Central Intelligence Agency)

La Ministre des Affaires Étrangères, Marise Payne, a plaisanté plus tard en disant que c’était la première fois qu’elle assistait à un examen parlementaire sur le sujet des ovnis.

Je peux dire avec une certaine confiance que, après plus de deux décennies de participation au processus des estimations du Sénat, c'est la première occasion où, à quelque titre que ce soit, j'ai eu l'opportunité d'observer une conversation et une session de questions-réponses sur un tel sujet. Je vous remercie donc de l'avoir porté à notre attention", a-t-elle déclaré au sénateur Whish-Wilson à la fin du témoignage du chef de la RAAF.

En juin, le ministère de la Défense a déclaré à ABC qu’il « n’a pas de protocole qui couvre l’enregistrement ou le signalement des phénomènes aériens non identifiés/observations d’objets volants non identifiés ».

« Les actions ou les rapports du groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés du ministère américain de la Défense ne relèvent pas de la compétence de la Défense », a déclaré un porte-parole à ABC.


Points clés:

– Un rapport américain déclassifié a révélé que les analystes ne disposaient pas de données suffisantes pour déterminer la nature des mystérieux objets volants vus par les pilotes militaires.

– La Ministre australienne des Affaires Étrangères, Marise Payne, a plaisanté lors des estimations du Sénat en disant que c’était la première fois qu’elle assistait à un examen parlementaire sur les OVNIs.

– En juin, le Ministère de la Défense a déclaré qu’il « n’avait pas de protocole » concernant l’enregistrement ou le signalement des observations d’ovnis.


Traduction de Jacky Kozan le 30 octobre 2021

 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie