« Je suis allé dans la Zone 51 » dit l’ancien Sénateur Harry Reid.

Harry Reid demande plus de recherches sur les ovnis et souhaite qu’un sénateur clé écoute les récits des membres des forces armées qui déclarent des observations.

Source

L’ancien chef de la majorité du Sénat, Harry Reid, D-Nev., Continue de plaider en faveur de la recherche sur les ovnis.
(Photo de dossier de Tom Williams / CQ Roll Call)

L’ancien chef de la majorité au Sénat, Harry Reid, fait pression sur ses anciens collègues pour qu’ils étudient davantage les objets volants non identifiés.

« Personnellement, je ne sais pas s’il existe des petits hommes verts ailleurs, je le doute un peu, mais je pense que les informations dont nous disposons indiquent que nous devrions faire beaucoup plus d’études« , a déclaré le Démocrate du Nevada. « Nous avons des centaines et des centaines de personnes qui ont vu la même chose – quelque chose dans le ciel, ça bouge d’une certaine manière. »

Reid a ajouté que cela incluait également l’observation de navires en mer.

Le sujet des ovnis était dans l’esprit de Reid jeudi parce que son entrevue avec KNPR (radio publique de l’état du Névada) avait eu lieu juste avant qu’il dise qu’il devait s’entretenir avec un important sénateur pour mettre en place un moyen pour les militaires, de soutenir l’exploration d’observations suspectes sans encourir de représailles.

« Je vais avoir un appel téléphonique avec un membre du Sénat dans une heure ou deux auquel veulent aussi participer des membres de l’armée qui veulent dire à quelqu’un ce qu’ils ont vu« , a déclaré Reid lors de l’interview, ne voulant pas identifier ce sénateur. (Pistes de réflexion: l’ancien adjoint de Reid, le Sénateur Richard J. Durbin, est le premier membre du Sous-comité des Crédits de la Défense.)

« Ce que nous avons constaté par le passé, c’est que ces pilotes, lorsqu’ils voient quelque chose d’étrange comme cela, ont tendance à ne pas le signaler, de peur que leurs chefs pensent que quelque chose ne va pas chez eux et qu’ensuite ils ne bénéficient pas de promotion« , a-t-il dit. « Alors, souvent, ils ne disent rien à personne de ces choses étranges. »

« Le fait est qu’ils ont besoin d’un endroit pour pouvoir rapporter cela et c’est ce sur quoi je vais travailler dans quelques heures, pour m’assurer que quelqu’un dont je pense qu’il est un membre puissant du Congrès, soit capable de s’asseoir et de parler à certains de ces pilotes qui ont vu ces choses« , a déclaré Reid. « Je peux arranger cela grâce aux contacts que j’ai avec les membres du Congrès. »

En décembre 2017, le New York Times a fait état d’un programme du Pentagone visant à étudier les observations d’ovnis, qui a existé grâce à l’action de Reid à l’époque où il siégeait au Sénat.

« Nous avons dépensé beaucoup d’argent, et c’était une étude extrêmement importante« , a déclaré Reid jeudi, parlant de la mise en place du programme il a dit, « l’une des plus faciles ventes que j’ai jamais eu à faire. »

Il a rappelé à nouveau comment il a exercé des pressions sur les dirigeants du Sous-comité des Crédits de la Défense au Sénat pour obtenir de l’argent pour le projet et comment le regretté sénateur Ted Stevens, Républicain-Alaska, était entièrement à bord, à cause d’un vaisseau suspect qu’il avait cité à l’époque où il était pilote militaire. Mais Reid a déclaré que le Pentagone n’en avait pas fait assez depuis.

« Franchement, je pense que le gouvernement fédéral n’a pratiquement rien fait pour nous aider dans ce domaine« , a déclaré Reid.

Au cours de l’entretien, Reid a également déclaré qu’il en savait beaucoup plus sur les opérations classées entreprises dans la zone 51 de son État d’origine, le Névada.

« Bien sûr, je suis allé dans la Zone 51. Je connais la Zone 51. Je ne sais pas si je devrais le dire plusieurs fois, mais je l’ai dis encore et encore. Je connais assez bien la Zone 51, je sais ce qu’ils ont fait là-bas « , a déclaré Reid. « Je ne sais pas en ce qui concerne ces dernières années, bien sûr, mais je sais ce qui s’est passé là-bas.« 

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie