I-Team confirme que le Pentagone a publié les vidéos sur les ovnis.

article de George Knapp et Matt Adams, le 29 avr. 2019

Source
(non visible en Europe)

Las Vegas (KLAS) – Les responsables de la marine américaine ont publié une déclaration stupéfiante il y a quelques jours. La Marine a annoncé qu’elle élaborait de nouvelles procédures qui faciliteront la tâche des pilotes et des autres militaires lors de la rédaction de rapports officiels sur des rencontres avec des « phénomènes aériens inexpliqués », également connus sous le nom d’ovnis.

Qu’est-ce qui se cache derrière cette annonce spectaculaire? Et est-ce lié aux vidéos d’ovnis qui ont été rendues publiques à la fin de 2017?

Pour la marine américaine, émettre une déclaration aussi énergique sur les ovnis et l’importance d’enquêter sur chaque incident est un changement si soudain. Cela contraste nettement avec toutes les déclarations contradictoires faites par le Pentagone au cours des 15 derniers mois, affirmant que l’étude secrète commanditée par le sénateur du Nevada, Harry Reid, ne portait pas vraiment sur les ovnis, qu’elle s’était terminée il y a des années et que les trois vidéos n’avaient pas vraiment été publiées par le Ministère de la Défense. Autant dire que ces déclarations du Pentagone ne sont tout simplement pas exactes.

Vidéos en question:
– la rencontre de la marine américaine en 2004 avec un objet appelé le Tic-Tac UFO « FLIR 1 »,
– l’incursion en 2015 de plusieurs inconnus au large des côtes de Floride, baptisée « Gimbal »,
– et un vaisseau très rapide bien connu sous le nom de « Go Fast ».

Deux des trois vidéos ont été rendues publiques en décembre 2017, publiées simultanément par le New York Times et To The Stars Academy. La provenance des vidéos a été contestée depuis.

« Les vidéos ont été publiées par le Ministère de la Défense. Le Ministère de la Défense a pris la décision de les libérer », a déclaré Lue Elizondo, un ancien officier du renseignement.

Le journaliste George Knapp: « Alors, quelqu’un a donné son feu vert? »
Lue Elizondo: « Absolument… et ce n’était pas moi. »

Lue Elizondo était un officier du renseignement de carrière qui, pendant près d’une décennie, dirigeait le programme AATIP (programme avancé d’identification des menaces aérospatiales), une tentative secrète du Pentagone qui avait étudié et analysé les rencontres entre vaisseaux inconnus et unités militaires. Le programme a été lancé sur l’insistance du sénateur Harry Reid, du Nevada.

En 2017, Elizondo a quitté le Pentagone, en partie parce qu’il estimait que ces incidents ne recevaient pas la priorité qu’ils méritaient. Avant de partir, il a lancé un processus en vue de déclasser les trois vidéos et bien d’autres, afin que le public puisse les visionner. Il a insisté lors d’une interview en juin 2018 pour mentionner que ces rencontres n’étaient pas des incidents isolés.

« L’AATIP a trouvé beaucoup de choses », a déclaré l’ancien sénateur Reid. « Ce n’était pas une simple observation de l’incident du Nimitz. Nous avons examiné continuellement de nombreux incidents. »

Les porte-parole du Pentagone ont été confus quant à la légitimité des vidéos et les critiques se sont jetés sur l’ambiguïté. Mais I-Team a obtenu une partie de la piste papier. Il s’agit d’un formulaire DD 1910, dernière étape d’un processus en plusieurs étapes, publié par le « Bureau de la Publication Préalable et de la Revue de Sécurité » du Ministère de la Défense.

Voir le formulaire DD 1910

La demande spécifie les trois vidéos: Go Fast, Gimbal et FLIR 1 (nom d’origine de la rencontre Tic-Tac). Certaines informations personnelles ont été supprimées, mais le document indique que l’autorisation de publication a été accordée le 24 août 2017. L’équipe d’I-Team a également acquis la directive du Ministère de la Défense qui explique le fonctionnement de la procédure de publication. Le formulaire montre que les vidéos ont été publiées selon les règles.

Le sénateur Reid, qui a contribué à la création du programme AATIP, a confirmé qu’il en existait beaucoup plus.

« Vous ne pouvez pas simplement vous cacher la tête et dire que cela ne se produit pas. Nous avons des installations militaires où des centaines et des centaines de personnes sont là et voient ces choses », a déclaré le sénateur Reid.

Après que l’I-­Team eut obtenu les documents, il fut demandé à Elizondo s’il avait rempli le formulaire avec le Pentagone. Il a répondu qu’il n’était pas autorisé à commenter, que cela dépend du Ministère de la Défense. On sait que les trois vidéos et les pilotes impliqués dans ces rencontres ont fait partie de plusieurs séances d’information à huis clos données au Congrès au cours de l’année écoulée. Les hauts responsables de la Navy ont assisté à ces réunions et ont déclaré qu’ils étaient aussi surpris que le personnel du Congrès. Cette action en cours est à la base de l’annonce stupéfiante des responsables de la Navy la semaine dernière. Ils veulent maintenant encourager les pilotes à signaler les rencontres inhabituelles, sans qu’ils aient à craindre que cela nuise à leur carrière.

Les réunions d’information pour le Congrès de l’année dernière ont été organisées par un certain Chris Mellon, ancien collaborateur du Comité du Renseignement du Sénat et du Département de la Défense. Mellon, qui fait maintenant partie de l’Académie To The Stars, a envoyé une déclaration à l’I­Team, mentionnant qu’après que des hauts responsables de la Navy se soient joints aux briefings, ils ont réalisé qu’il était « indéfendable » de ne pas disposer d’un système permettant d’améliorer les rapports sur ces incidents.


Ci-dessous la lettre de Chris Mellon à Georges Knapp.

Bonjour Georges,
Je suis ravi de voir que, comme d’habitude, vous vous engagez à faire en sorte que les faits soient révélés en ce qui concerne les ovnis. Vos efforts ont contribué à transformer ce qui était jadis tabou en un enjeu de sécurité nationale et scientifique important et de plus en plus courant. En réponse à votre question, oui, c’est TTSA qui s’est adressé au Congrès et qui a présenté les aviateurs militaires qui ont conduit une série de réunions d’information au Capitole, à l’intention des membres du personnel, puis des membres, ce qui a entraîné un changement de politique au sein de la Navy. Une fois que des membres plus expérimentés de la Navy se sont impliqués, ils ont aussi compris qu’il était indéfendable de ne pas avoir un système qui encouragerait les comptes rendus et leur permettrait également de faire le suivi auprès de pilotes individuels à des fins de collecte de renseignements. J’étais présent aux discussions au cours desquelles la Navy a promis aux membres et au personnel de régler ce problème. Nous n’avons cependant pris cette initiative qu’après plusieurs démarches auprès de hauts responsables du Ministère de la Défense proches du général Mattis. Lorsque ces efforts ont échoué, nous avons toutefois réalisé que le meilleur moyen d’influencer le Ministère de la Défense, c’était indirectement par le biais de la presse et du Congrès.

Comme vous le savez, j’ai travaillé au Capitole pendant plus de dix ans. Même si je suis parti en 2004, certains de mes anciens collègues étaient toujours employés dans cette entreprise. J’ai donc pu les rencontrer, faire des présentations de Lue (Luis Elizondo) et de membres du personnel de la Navy et commencer à révéler des informations étouffées par une bureaucratie indifférente depuis. au moins 2015. Mais le processus n’a fonctionné que parce que, avant tout, des membres courageux de la Navy, à la fois en service actif et à la retraite, étaient prêts à prendre des risques politiques et à s’exprimer. Nous tenons également à féliciter les membres du personnel qui ont également risqué le ridicule en faisant ce qui était juste, en examinant les données et en écoutant nos hommes et nos femmes en uniforme. Enfin, le département de la Navy mérite nos remerciements, il a été très utile et a organisé le transport des jeunes pilotes en service actif disposés à se réunir avec les comités de surveillance du Congrès. Toutes les personnes impliquées sont restées très professionnelles tout au long du processus. C’était aussi un processus totalement non partisan, une discussion de sécurité nationale uniquement.

Merci,

Chris

 

 

 

 

Traduction Jacky Kozan, le 06 mai 2019.

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie