De nouvelles révélations éclairent les enquêtes secrètes du gouvernement des USA.

Les X-Files Révélées: Les racines paranormales du programme OVNI du Pentagone.

Dans le document d’History Channel « Unidentified: Inside America’s UFO », de nouvelles révélations éclairent les enquêtes secrètes du gouvernement.

Dossier Alejandro Rojas.
15 mai 2019

Source

Fin 2017, le New York Times a révélé l’histoire d’un programme secret du Pentagone, appelé Programme Avancé d’Identification des Menaces Aérospatiales (AATIP) et doté d’un budget de 22 millions de dollars, pour enquêter sur les ovnis. L’homme qui a révélé l’existence du programme, Luis Elizondo, était l’ancien chef du projet. Les efforts en cours d’Elizondo pour enquêter sur le mystère des OVNIS avec son nouvel employeur, la To The Stars Academy (TTSA), seront présentés dans une série de la chaîne History Channel, intitulée « Unidentified: Inside America’s UFO Investigation ».

Cependant, ce que le New York Times n’a apparemment pas su quand ils ont publié leur histoire, c’est que le programme portait un nom différent à ses débuts et que sa portée était beaucoup plus large que celle des OVNIS. En fait, selon un cadre supérieur du projet, les investigations incluaient « des créatures bizarres, des activités de poltergeist, des entités invisibles, des orbes de lumière, des blessures chez des animaux et des êtres humains et bien plus encore ».

On ignore si Unidentified couvrira les aspects paranormaux du programme. Bien qu’Elizondo ait travaillé sur ce projet paranormal, il ne travaillait que dans la « division UFO ». Au moment où il était à la tête de tout le programme, la division UFO était tout ce qui restait. Le reste du programme avait été arrêté et vous ne devinerez jamais pourquoi. Ce n’était pas parce que les gens du Ministère de la Défense (DoD) trouvaient le programme trop étrange, bien que certains l’aient dit. Il a été fermé à cause des forces démoniaques.

Ne vous inquiétez pas, les démons n’ont pas attaqué le Pentagone, mais apparemment, certaines personnes au sein du gouvernement craignaient que les incidents potentiellement paranormaux qui font l’objet de l’enquête ne puissent être démoniaques, en particulier les événements effrayants se déroulant dans un ranch de l’Utah. Ils ne voulaient pas non plus que le gouvernement se mêle de démons, alors ils ont fait pression pour que le programme prenne fin et c’est ce qui s’est passé.

Cela peut sembler extrêmement étrange, mais selon les personnes impliquées, c’est vrai.

L’histoire du New York Times qui a sorti le programme OVNI du Pentagone a commencé quand un responsable de la Defense Intelligence Agency (DIA) a approché le milliardaire de Las Vegas, Robert Bigelow, « pour qu’il se rende à son ranch dans l’Utah, où il effectuait des recherches ».

Cela semble assez innocent, mais ce que l’article ne couvre pas, c’est ce que Bigelow a étudié les évènements qui se produisaient dans ce ranch de l’Utah. Bigelow était connu pour son intérêt pour le paranormal et les OVNIS et au moment où le responsable de la DIA l’avait approché, Bigelow avait déjà passé des décennies et investi de grosses sommes d’argent dans la recherche dans le domaine du paranormal. La première incursion significative de Bigelow dans l’inconnu est une organisation créée en 1995, appelée Institut National des Sciences de la Découverte (NIDS). Son but était de mener des enquêtes scientifiques dans le domaine du paranormal.

Le ranch que le responsable de la DIA souhaitait visiter est surnommé « Skinwalker Ranch » et fait l’objet du livre de 2005 « Hunt for the Skinwalker: Science Confronts the Unexplained at a Remote Ranch in Utah » (Disponible en Français sous le titre: « La Science confrontée à l’inexpliqué »). Le journaliste d’investigation de Las Vegas, George Knapp, a co-écrit le livre avec le biochimiste Colm Kelleher, scientifique principal du NIDS.

 

Après avoir entendu des rumeurs sur des phénomènes paranormaux se produisant dans le bassin Uintah, dans l’Utah et principalement concentrées dans le ranch Skinwalker, Bigelow a acheté le ranch en 1996. C’était l’endroit idéal pour y mener les enquêtes du NIDS. Les éleveurs qui possédaient la propriété y sont restés pendant un moment mais sont partis parce qu’ils ne s’y sentaient pas à l’aise. Si l’on en croit leurs histoires, ils avaient de bonnes raisons de s’en aller.

La famille, utilisant le pseudonyme de Gorman, a déclaré avoir vécu plusieurs expériences terrifiantes. Parmi elles, il y avait l’observation d’une créature géante ressemblant à un loup qui attaquait le bétail, pouvait résister à plusieurs coups de feu tirés à bouts portants et semblait disparaître dans les airs. Cependant, l’incident qui les a poussés à partir définitivement a eu lieu lorsque leurs chiens bien-aimés ont pourchassé des orbes lumineux dans la forêt la nuit et qu’ils ne les ont plus jamais revus.

Les enquêteurs du NIDS ont également eu leur lot d’expériences. Comme détaillé dans le livre de Knapp et Kelleher, le plus étrange s’est déroulé au milieu de la nuit, alors que deux chercheurs observaient le ranch du bord d’une falaise. Alors qu’ils préparaient leurs bagages pour partir vers 2h30 du matin, l’un d’eux a remarqué une lumière dans la forêt en dessous. Au début, ils ont pensé que cela pourrait être une réflexion. Cependant, alors qu’ils la regardaient, la lumière a commencé à croître. Une fois que la largeur a atteint deux pieds, ils ont dit que cela ressemblait à un tunnel et ils ont vu une créature à l’intérieur. C’était grand et noir sans visage. Elle a rampé hors de la lumière et dans la forêt sombre. La lumière a alors commencé à disparaître jusqu’à ce qu’elle soit partie.

Kelleher a déclaré il y a quelques années qu’il avait eu le sentiment que tout ce qui se passait au ranch Skinwalker les surpassait et anticipait leurs actions.

John Alexander, colonel à la retraite des services de renseignement de l’armée américaine, qui travaillait également pour les laboratoires de Los Alamos et continue de travailler en tant que consultant en matière de défense, a contribué à l’organisation d’enquêtes pour le NIDS. Dans une interview accordée à OpenMinds.tv en 2013 par YouTube, il décrit ce qu’ils ont rencontré au ranch comme un « phénomène sensible pré cognitif ».

« Ce que nous avons appris, c’est que les événements étaient réels et tangibles et qu’ils se produisaient vraiment », a expliqué Alexander. « Ce ne sont pas des produits de l’imagination de quelqu’un, ni du folklore, ni d’aucune de ces choses-là. »

« Mais, en ce qui concerne l’étiologie, non, » dit Alexander. « Nous sommes restés mystifiés. »

Colonel John Alexander

Selon un récent entretien avec Knapp, les enquêtes sur le ranch se sont ralenties au fur et à mesure que le phénomène paranormal survenant dans le ranch s’estompait. Au début des années 2000, peu de choses se passaient. C’est pendant cette accalmie que Bigelow a autorisé Knapp à commencer à travailler sur le livre. Une fois publié, ce livre a beaucoup attiré l’attention sur le ranch, mais les expériences paranormales étaient encore rares.

Ainsi, lorsque le responsable de la DIA a approché Bigelow en 2007 pour visiter le ranch, personne ne pensait qu’il y aurait de quoi s’inquiéter. Cependant, les forces sensibles pré cognitives du ranch avaient d’autres plans. Peu de temps après son arrivée au ranch, le responsable de la DIA a eu une rencontre paranormale que Knapp a qualifiée de « remarquable et qui a fait très forte impression sur ce type ».

Selon le New York Times, peu après cette visite, des responsables de la DIA ont rencontré le sénateur Harry Reid, car ils voulaient lancer un programme de recherche. Il s’avère que Reid, un ami de Bigelow, a été tenu au courant des travaux de Bigelow sur le paranormal, car il partageait l’intérêt de Bigelow pour le sujet.

Reid a ensuite trouvé le soutien de deux collègues du Congrès, a obtenu le financement et le lancement du projet, le tout pendant l’année 2007. Peu de temps après, un appel d’offre a été lancé pour mener des recherches sur le programme a été publiée et Bigelow Aerospace l’a rempoté. Bigelow a créé Bigelow Aerospace Advanced Space Studies (BAASS), sous la direction de Kelleher, pour gérer le contrat.

Cependant, le projet ne s’appelait pas AATIP, comme l’a rapporté le New York Times. D’après Knapp et les documents qu’il a obtenus, il s’appelait le système avancé d’armes aérospatiales (Advanced Aerospace Weapons System – AAWSAP), et avait été mis en place pour enquêter non seulement sur les OVNIS, mais aussi sur tout ce qui était étrange au ranch Skinwalker, y compris la liste au début de cette histoire.

En raison de la nature du projet, il a été gardé aussi discret que possible. Peu de membres du Congrès savaient que cela existait. Cependant, les factions religieuses au sein du gouvernement n’ont pas tardé à faire part de leurs préoccupations.

« Ce sont essentiellement des personnalités de haut niveau appartenant à différents services de renseignement qui sont des chrétiens fondamentalistes et qui pensent que tout ce qui concerne les OVNIS et le paranormal est satanique « , dit Knapp.

« Certains hauts responsables du gouvernement ont pensé que notre collection de faits sur les phénomènes aériens non identifiés (UAP) était dangereuse pour leurs convictions philosophiques », a écrit Elizondo dans un article sur Medium. « Ils ont décidé que les données constituaient une menace pour leur système de croyance. »

Elizondo a expliqué qu’en 2008, l’attention négative que leurs enquêtes paranormales avaient suscité leur avait permis de créer un sous-groupe au sein de AAWSAP qui se concentrait uniquement sur des cas d’ovnis militaires. C’était AATIP. Quand Elizondo a rejoint AAWSAP (le programme paranormal), il devait travailler avec AATIP (la division UFO). Finalement, la DIA a fermé AAWSAP et il ne reste que AATIP. Elizondo a pris la direction de l’AATIP en 2010.

Luis Elizondo en interview

En ce qui concerne le New York Times, l’un des auteurs de l’article, Leslie Kean, m’a dit par courrier électronique: « À l’époque, notre objectif était AATIP. C’est le nom qui figurait sur les documents que nous avions, et c’est ce que Lue Elizondo nous avait dit dans une interview avec lui, de même que d’autres personnes associées au programme.  » Elizondo dit que comme son implication était principalement avec AATIP et le côté ovni, il ne se sentait pas libre de partager les informations d’AAWSAP avec d’autres.

Le réalisateur Jeremy Corbell a récemment terminé un documentaire intitulé Hunt for the Skinwalker. Il a travaillé avec Knapp, qui avait l’intention de faire un film lors de la sortie du livre en 2005. Les séquences que Knapp a obtenues à l’époque constituent une grande partie du nouveau documentaire.

« Les 22 millions de dollars créés pour étudier le phénomène ont été entièrement inspirés par Skinwalker Ranch et par ce que Bigelow y avait fait en privé avec le NIDS », a déclaré Corbell à ce journaliste lors d’une récente interview en podcast. « Le public va voir très clairement le lien en regardant ce film et oui, notre département de la Défense, en particulier l’organisation du renseignement au sein du département de la Défense, la Defense Intelligence Agency (DIA), ont pris cela très au sérieux … Des secrets ont été gardés, de grands secrets concernant ce ranch pendant plus de, je dirais, deux décennies, et tout le monde se demandait ce qui se passait là-bas « , a déclaré Corbell. « Cette information a été mise sous embargo. Tout cela a changé et cette histoire peut maintenant être racontée. »

Ces récits, bien qu’ils semblent fictifs, sont des récits de sources crédibles et selon Corbell, Knapp et Elizondo, d’autres révélations encore plus choquantes vont venir. Elizondo a récemment déclaré au journaliste de Den of Geek: « Tu n’as encore rien vu, bébé! »

Ceux d’entre nous qui suivent cette histoire se sont demandé quand le temps viendra pour nous d’en savoir plus. Elizondo dit que beaucoup de ce que nous attendions sera inclus dans la série History Channel Unidentified: Inside UFO Investigation, qui fera ses débuts le 31 mai.

Traduction de Jacky Kozan, le 19 mai 2019

« La science confrontée à l’inexpliqué »: le livre est disponible sur amazon ou la fnac mais le prix est dissuasif.

Publié par

Jacky Kozan

Fondateur et coordinateur de l'Académie d'Ufologie