Nick Pope vient de sortir un film qui explore ce qui pourrait arriver si nous rencontrions des êtres de l’espace.

Source: un article de metro.co.uk

 

 

 

Lorsque la plupart des gens imaginent une technologie extraterrestre, ils pensent probablement aux ovnis et aux soucoupes volantes. Mais les créations extraterrestres seront probablement si avancées que nous, les humains, serions totalement incapables de les comprendre.

Nick Pope, un enquêteur britannique qui dirigeait le bureau d’enquête sur les ovnis au Ministère de la Défense, vient de sortir un film intitulé Indistinguishable From Magic (Indiscernable de la magie) qui explore ce qui pourrait arriver si nous rencontrions des êtres de l’espace.

Le film a été publié alors que s’accroit l’intérêt pour « les phénomènes aériens non identifiés » – le nom officiel des ovnis.

Au cours des deux dernières années, les détails d’un projet de recherche américain secret appelé Advanced Aerospace Threat and Identification Program (Programme de menace et d’identification de l’aérospatiale avancée – AATIP) ont lentement filtré dans le domaine public, suggérant qu’il se passe vraiment quelque chose d’étrange dans notre ciel.

« Indistinguishable From Magic est un regard profondément personnel sur la question de savoir comment un premier contact avec des extraterrestres pourrait se dérouler », a déclaré Pope à Metro.

‘Les révélations sur le programme d’identification des menaces aérospatiales avancées du Pentagone (le sujet de mon précédent documentaire, Aliens at the Pentagone), les récentes rencontres d’ovnis par la marine américaine et le fait que plusieurs membres du Congrès américain ont reçu des briefings classifiés à ce sujet font que Indistinguishable From Magic est un film qui arrive en temps opportun.

« La possibilité d’un premier contact ouvert n’apparaît plus comme de la science-fiction et même si quelques cyniques peuvent penser que le sujet est une blague, ceux d’entre nous qui ont regardé ça depuis le gouvernement ne rient pas.

« Ce qui s’est passé au cours des derniers mois, c’est que le Congrès américain et les principaux médias ont appris ce que beaucoup d’entre nous savaient déjà, à savoir que quelle que soit la véritable nature du phénomène ovni, cela pose des problèmes critiques de défense et de sécurité nationale. »

Le film met de côté les arguments pour savoir si les ovnis sont réels et examine les implications du contact avec des extraterrestres, en mettant l’accent sur trois aspects de la technologie extraterrestre: les armes, les voyages interstellaires et la génération d’énergie.

Nick a ajouté: « J’ai évité de me perdre dans une tentative de prouver que les ovnis étaient extraterrestres et j’ai simplement dit: « supposons que l’humanité établisse le premier contact de façon imminente. »

« De là, toutes sortes de questions se posent, et mon film explore les réponses à certaines de ces questions. »

Le titre du film provient d’une citation du légendaire auteur de science-fiction Arthur C. Clarke, qui a déclaré « qu’une technologie suffisamment avancée est indissociable de la magie « .

« Les films de science-fiction hollywoodiens ont convaincu les gens que, lorsque nous établirons un contact ouvert avec des extraterrestres, leur technologie aura environ cent ou deux cents ans d’avance sur la nôtre », a ajouté Nick.

« Je veux montrer aux gens à quel point il est statistiquement improbable que, dans un univers vieux de 14 milliards d’années, la première civilisation extraterrestre que nous rencontrons atteigne à peu près notre niveau de sophistication technologique.

Compte tenu de l’âge de l’univers, il pourrait y avoir des civilisations avec des millions voire des milliards d’années d’avance sur nous. Leur puissance serait indiscernable de la puissance des dieux adorés par les religieux, et leur technologie serait véritablement indiscernable de la magie.

Cette idée erronée que des extraterrestres ne seraient que légèrement plus avancés que nous conduit à une perception erronée liée aux ovnis. Les gens les imaginent comme étant comparables à nos propres avions, mais un peu plus rapides et plus maniables.

En réalité, si les ovnis sont des véhicules extraterrestres, comme beaucoup le pensent, ils seraient probablement au-delà de nos capacités de conception ».

« Pour avoir une idée de la technologie extraterrestre si elle était vue sur Terre, il suffit de penser aux distances que suppose le voyage dans l’espace.

Si notre sonde spatiale la plus rapide visait l’étoile la plus proche en dehors de notre système solaire, il faudrait environ 70 000 ans pour y parvenir.

Tout vaisseau extraterrestre qui atteindrait la Terre devrait être conçu avec une technologie incroyablement avancée, et les humains auraient beaucoup de difficulté à la comprendre, le « reverse engineering » (ingénierie à rebours) pour produire nos propres vaisseaux spatiaux est encore moins possible.

« En ce qui concerne les voyages dans l’espace, nous avons fait quelques pas de bébés en avant, rien de plus », a déclaré Nick.

« Nous ne sommes pas capables de comprendre une technologie extraterrestre ayant des millions d’années d’avance sur la nôtre.

Nous sommes passés de la charrette à la fusée en quelques centaines d’années. À quoi pourrait donc ressembler un million d’années de progrès?

La communauté UFO spécule souvent à propos du gouvernement qui reconstituerait l’ingénierie d’un vaisseau spatial extraterrestre écrasé, mais si nous avons affaire à des civilisations des millions d’années devant nous en termes de développement, cela n’arrivera pas.

C’est aussi improbable qu’un avion de chasse furtif se crashant devant une fourmilière et que les fourmis découvrent ce qu’il en est, puis construisent et pilotent leur propre version de cet avion. »

Nick a été au centre d’un certain nombre de théories du complot. Ce film donne déjà l’impression de prétendre qu’il travaille toujours secrètement pour le gouvernement.

Nick Pope accueille les fans et les supporters lors d’une conférence

« Il existe déjà quelques théories du complot sur Indistinguishable From Magic et j’ai été accusé de parler de la menace », a-t-il déclaré.

« La même accusation a été portée contre certaines des personnes impliquées dans AATIP – le T dans AATIP signifie menace, après tout.

Certains experts d’Internet ont qualifié mon film de ‘propagande’ et ‘d’alarmiste’.

L’accusation est que je travaille toujours secrètement pour le gouvernement et que mon nouveau film s’inscrit dans un complot étatique en vue de parler de la possibilité d’une invasion extraterrestre, d’aider le complexe militaro-industriel à obtenir davantage de financement, tout en construisant le soutien à la Force Spatiale du Président Trump.

Les accusations sont évidemment absurdes, bien que je soutienne la création d’une Force Spatiale, car l’espace sera un espace de bataille essentiel dans toute guerre future.

« Et non! avant que les théories du complot atteignent leur paroxysme, je ne parle pas d’une guerre avec des extraterrestres! »

Source

Traduction de Jacky Kozan, le 08 septembre 2019.

Commentaires de Nick Pope sur la lettre du Membre du Congrès des USA Mark Walker à l’US Navy.

Un extrait d’un article de « metro.co.uk »:

Les OVNIS pourraient poser un « risque grave pour la sécurité »,
avertit un membre du Congrès américain.

Un article de Jasper Hamill, daté du 1er Août 2019

Source

Nous avons demandé à Nick Pope, ancien enquêteur ovnis au Ministère de la Défense britannique, ses théories sur les origines de ces engins:

« Même si le gouvernement américain n’a pas toutes les réponses, il y aura quelque part dans le système une ‘meilleure évaluation’ de la situation.

Même si une grande partie est classifiée et ne peut pas être diffusée, l’évaluation donne probablement une indication du point de vue officiel sur ces rencontres.

Il n’y a probablement que quatre théories viables.

– Tout d’abord, les observations et les vidéos que nous avons toutes vues de jets de l’US Navy à la poursuite d’ovnis sont imputables à une combinaison de perceptions erronées des pilotes, de problèmes de radar et d’anomalies du système FLIR (infrarouge).

– Deuxièmement, nous traitons de la technologie des projets noirs des USA. Par exemple, nous entendons beaucoup parler d’essaims de drones et de missiles hypersoniques. Est-il possible qu’une telle technologie fasse l’objet d’un « test à l’aveugle » contre l’US Navy?

– Troisièmement, nous avons affaire à des avions militaires, des missiles ou des drones étrangers. De manière réaliste, seules la Russie ou la Chine sont susceptibles de posséder une telle technologie et de l’utiliser de cette manière.

– La quatrième et dernière option est que c’est extraterrestre. Il serait intéressant de savoir si cette théorie a été prise en compte et fait partie d’une évaluation officielle. Inversement, s’il ne peut pas être confirmé, a-t-elle au moins été éliminé?

Lorsque je travaillais sur cette question au Ministère de la Défense, nous avons sérieusement envisagé l’hypothèse extraterrestre et, même si nous n’avions pas la preuve que c’était notre problème, nous ne l’excluions pas. Certains fichiers UFO déclassifiés du MoD le montrent.

En ce qui concerne ma liste d’options, si la première ou la deuxième solution est la réponse, ce serait troublant à de nombreux niveaux, mais si les troisième ou quatrième options s’avéraient être la solution, les implications en matière de défense et de sécurité nationale sont énormes et effrayantes.

Le quatrième, bien sûr, nous emmènerait dans un nouveau territoire et la donne serait changée. »

Nick Pope a déclaré que la lettre du Membre du Congrès Mark Walker récemment publiée était un « développement extrêmement important et un signe de la pression politique croissante pour obtenir des réponses sur les ovnis », lettre qui vient juste après la révélation qu’un certain nombre de sénateurs américains aient eu un briefing classifié du Pentagone sur la situation et après la déclaration du Président Trump selon laquelle il aurait eu une réunion sur cette question.

Il a ajouté: « C’est un signe encourageant que le tabou de la discussion sur les ovnis pose moins de problèmes qu’auparavant. Il n’y a pas très longtemps, les politiciens évitaient complètement le sujet, à cause de la stigmatisation perçue et de la peur du ridicule. C’est encore une preuve supplémentaire que le sujet est sorti de la marginalité et est devenu une réalité.

Mark Walker a mentionné les directives récemment publiées par la marine américaine à l’attention de ses pilotes, leur indiquant quoi faire s’ils rencontraient ce que la marine appelle ‘des phénomènes aériens non identifiés’ (UAP est le terme reconnu par le gouvernement, l’armée et le renseignement pour décrire ce que les médias et le public appelle les ovnis). La Marine a refusé de rendre cette directive publique car elle contient des informations classifiées. Bien que je le comprenne bien, j’espère que le membre du Congrès sera en mesure de faire pression pour la publication d’une version expurgée, qui pourrait au moins donner aux gens une indication de ce à quoi nous avons à faire ici.

J’espère que le membre du Congrès Walker publiera la réponse qu’il recevra, qu’il restera impliqué et encouragera les autres membres du Congrès à s’impliquer. Et j’espère qu’il écrira également au secrétaire de l’US Air Force; il est inconcevable que l’USAF ne puisse rien ajouter à tout cela. Il serait également utile de savoir qui est le leader du débat au Congrès: le Comité des Forces Armées, le Comité de la Sécurité Intérieure ou le Comité du Renseignement.

J’espère que le membre du Congrès Walker restera motivé par cette question et je serais heureux d’utiliser mes propres connaissances officielles et mon expérience en la matière pour travailler avec lui et tous les autres membres du Congrès, afin de tenter de clarifier certains points. De par ma propre expérience au Ministère de la Défense, je sais que les informations sur les capacités militaires, les évaluations du renseignement sur la technologie d’autres pays, ainsi que les méthodes et les sources de collecte du renseignement doivent rester classifiées.

Mais il serait peut-être possible de trouver un moyen de produire un résumé non classifié qui indiquerait au moins si la meilleure évaluation actuelle est une identification erronée, une technologie de projet noir des USA, une activité militaire étrangère ou des visites extraterrestres.

Étant donné que d’autres sénateurs ont déjà reçu des briefings classifiés sur la situation de la part de responsables de l’US Navy, une stratégie évidente serait que le membre du Congrès Walker demande le même briefing, après quoi il pourrait donner aux gens un résumé non classifié de ce qui a été discuté. »

Traduction, Jacky Kozan le 05 août 2019

Lettre de Nick Pope au Ministère de la Défense britannique.

Message de Nick Pope le 10 mai 2019 sur Twitter

Voici le texte des instructions de reporting OVNI qui a fait l’objet d’un article récent dans le journal Metro. Bien que je l’ai préparé pour le gouvernement britannique, l’armée et le monde du renseignement, il ressemble probablement beaucoup au message récent de l'US Navy à sa flotte au sujet des OVNIs.

Source

Texte de Nick Pope:

Directive de la CDS – Déclaration de PAN.

1. Une récente initiative politique de la marine américaine concernant des « aéronefs non identifiés » faisant des incursions dans des zones de tir contrôlées par l’armée et dans un espace aérien désigné a mis en évidence la nécessité d’une orientation politique similaire au Royaume-Uni. La présente directive a pour objet d’informer tous les membres des forces armées de Sa Majesté de cette exigence, avant que des instructions détaillées en matière de rapport, qui seront promulguées sous peu.

2. Les rapports actuels sont inégaux. L’arrêt en 2009 du programme de recherche et d’enquête sur les ovnis du ministère de la Défense peut avoir créé une fausse impression que les autorités militaires n’étaient pas mécontentes de ces informations. Le terme « OVNI » est, en soi, inutile, étant donné le bagage de la culture pop qui lui est associé. Les pilotes militaires et civils ont donc été dissuadés de faire des rapports, ce qui a permis que des événements potentiellement importants ne soient pas signalés. Parfois, pour éviter une telle terminologie chargée, des expressions telles que « aéronef inhabituel » ou « hélicoptère non conventionnel » ont été utilisées ou, comme dans le cas d’incidents récents à l’aéroport de Gatwick, les observations ont été attribuées à des drones, qui peuvent ou non être l’explication dans ce cas.

3. Après la fin du programme OVNI en 2009, les seules options pour signaler de tels incidents étaient soit ad hoc à la chaîne de commandement, soit en faisant un rapport au « UK Airprox Board ». Ni l’une ni l’autre n’est satisfaisante et cette dernière solution n’est que partielle, car un Airprox est défini comme « une situation dans laquelle, de l’avis du pilote ou du personnel des services de la circulation aérienne, la distance entre les aéronefs, leur position et leur vitesse ont été telles que la sécurité des aéronefs en cause ait pu être compromise « .

4. La récente initiative de l’US Navy a mis l’accent sur cette exigence, parallèlement à la reconnaissance par le département de la Défense des États-Unis, de certains aspects de son programme AATIP (Advanced Aerospace Threat and Identification Program). Il s’agit d’un programme conçu pour évaluer les « menaces étrangères aux armes aérospatiales de pointe d’aujourd’hui et au-delà jusqu’à 40 ans ». Il comprenait l’étude « d’événements anormaux, tels que l’observation de véhicules aérodynamiques lors de manœuvres extrêmes, montrant une phénoménologie unique rapportée par les pilotes de la marine américaine ou d’autres sources crédibles ».

5. Évidemment, le Gouvernement de Sa Majesté, le Ministère de la Défense, les forces armées de Sa Majesté et l’Autorité de l’Aviation Civile doivent être au courant de toutes les activités menées dans la région de défense aérienne du Royaume-Uni, en raison des problèmes évidents de défense, de sécurité nationale et de sécurité aérienne. Une activité aérienne inhabituelle (réelle ou perçue) peut avoir différentes causes, notamment:

a. une activité militaire étrangère (ou non gouvernementale) impliquant un aéronef des missiles ou des drones engagés dans des activités opérationnelles, des essais en vol, de l’espionnage, du terrorisme, du trafic de stupéfiants ou dans le but d’évaluer les capacités de notre réseau de défense aérienne au moyen de pénétrations non autorisées visant à déclencher une réponse militaire.

b. des « Projets Noirs » impliquant des technologies prototypes exploitées par une autre partie des forces armées, des pays alliés ou des sous-traitants de la défense de Sa Majesté, dans des circonstances où le projet peut être hautement classifié, les informations étant détenues par très peu de personnes possédant les autorisations de sécurité appropriées et le « besoin de savoir ».

c. des activités de drones d’entreprises commerciales ou de particuliers effectuant des photographies aériennes légitimes ou illégitimes, ou délibérément dangereuses ou perturbatrices.

d. de mauvaises identifications d’objets ou de phénomènes connus.

e. des anomalies radar.

f. des canulars.

g. des délires psychologiques.

h. des causes encore inconnues.

Affaire Calvine – Image reconstituée par Channel 5 avec l’aide de Nick Pope

6. Une nouvelle unité du Ministère de la Défense doit être créée pour enquêter sur tous ces incidents. Tous les équipages de toutes les branches de l’armée qui voient de tels objets / phénomènes, tous les équipages d’aéronefs civils, tous les opérateurs radar qui détectent des cibles non corrélées et tout autre membre de l’armée, les témoins du Ministère de la Défense, ou des sous-traitants de la défense doivent présenter un rapport complet à cette unité dès que possible, avec une copie à l’attention de leur Officier Commandant / Directeur, afin de tenir la chaîne de commandement pleinement informée. Un formulaire de rapport et la liste de distribution associée seront publiés prochainement. Les événements doivent être décrits dans le format suivant:
a. Date, heure et durée de l’observation.
b. Description des objets (nombre d’objets, taille, forme, couleur, luminosité, odeur, etc…).
c. Comment l’objet a été observé (œil nu, jumelles, télescope, radar, caméra FLIR, etc…)
d. Emplacement géographique de l’observation.
e. Objets / points de repère / points de référence à proximité.
F. Distance par rapport à l’observateur.
g. Direction / orientation du ou des objets lors de la première observation.
h. Vitesse / description du mouvement.
i. Hauteur / angle d’élévation.
j. Conditions météorologiques.
k. Nom, grade, coordonnées du témoin et possibilités de rendez-vous.
l. Détails de tout autre témoin.
m. Preuves supplémentaires (photographies, vidéos, données radar, etc…).
n. Remarques et observations supplémentaires.

7. Le Ministère de la Défense doit enquêter de manière approfondie sur chaque événement, en recoupant les observations visuelles avec les données radar militaires et civiles et le radar de poursuite spatiale du système d’alerte rapide pour les missiles balistiques (Ballistic Missile Early Warning System) de la RAF Fylingdales. En outre, le Ministère de la Défense doit envoyer toutes les photographies, vidéos et autres données pertinentes au centre de défense et de défense du renseignement de la défense à RAF Wyton, afin que les analyses IMINT et MASINT puissent être effectuées.

8. Pour assurer la continuité de la terminologie, le terme UAP (Phénomènes Aériens non Identifiés) doit être utilisé exclusivement pour de tels événements.

9. Tous les rapports doivent être classifiés « Secret UK Eyes Only ».

Traduction Jacky Kozan, le 17 mai 2019

Plan d’urgence en cas de contact avec des extraterrestres

La Terre est-elle prête pour un contact extraterrestre? C’EST MAINTENANT – Le plan d’urgence du gouvernement.

Un expert en ovni qui a enquêté sur des observations d’extraterrestres pour le gouvernement britannique a rédigé un plan d’urgence pour le jour où les humains découvriront la vie extraterrestre.

Par Sebastian Kettley, le 26 septembre 2018

Source

Nick Pope, qui a travaillé pour le Ministère de la Défense (MoD) entre 1985 et 2006, a déclaré que le monde était incroyablement mal préparé à l’éventualité d’un contact extraterrestre.

Que les humains découvrent des microbes extraterrestres sur Mars ou détectent les signaux radio d’une civilisation éloignée, M. Pope a déclaré qu’un « plan stratégique de haut niveau » devrait être facilement accessible.

Et en exclusivité pour Express.co.uk, l’expert en ovnis s’est chargé de rédiger un document de cinq pages décrivant ce qu’il pense être une réponse adéquate à la découverte d’extraterrestres.

Vous pouvez lire l’intégralité du plan d’urgence rédigé par M. Pope sur ce lien.

M. Pope a déclaré qu’il pensait que l’espace était devenu une illusion après que le programme Apollo n’ait pas réussi à mettre les étoiles à la portée de l’humanité.

Il pense que cet enthousiasme du public a quelque peu freiné la chasse à la vie extraterrestre, ce qui a laissé nos défenses grandes ouvertes.

M. Pope a déclaré:

« – C’est un combat difficile. Il est toujours difficile de convaincre les gens de dépenser de l’argent pour ce que beaucoup considèrent comme des projets inutiles et coûteux, compte tenu de nombreux problèmes sociaux que nous avons.
Comme j’aime à le dire, des questions telles que ‘sommes-nous seuls ou non dans l’univers?’ est l’une des questions les plus profondes que nous puissions poser. Et si nous pouvions avoir une réponse à cela, nous voudrions cette réponse. Et pourquoi ne ferions-nous pas vraiment pression pour l’avoir? »

Selon M. Pope, l’une des plus grandes menaces entourant le manque de préparation de la Terre est la possibilité d’entrer en contact avec des contaminants extraterrestres mortels.

L’expert OVNI craint qu’en dehors de la NASA, il n’existe pas de législation adéquate pour traiter les microbes et virus extraterrestres potentiellement mortels.

Dans son projet de plan, M. Pope a exhorté le gouvernement britannique à veiller à ce que des protocoles appropriés de confinement des risques biologiques soient en place.

Il a écrit:

« – sur le plan scientifique, ce danger est décrit comme une ‘rétro-contamination’ et fait partie de la politique de ‘protection planétaire’.
A la NASA, cela relève du bureau de la sécurité et de l’assurance des missions (OSMA).
En cas de retour d’échantillons découverts lors de missions, le Gouvernement de Sa Majesté (HMG) souhaitera obtenir des assurances solides que l’agence principale, probablement la NASA ou peut-être l’agence spatiale d’un autre pays ou même une entreprise privée telle que SpaceX, dispose de protocoles appropriés de confinement des risques biologiques. »

Au début du mois d’août, M. Pope a déclaré à Express.co.uk que les gouvernements mondiaux commettaient une « grosse erreur » en ne se préparant pas à cette éventualité.

Il dit maintenant qu’il pense que les gens ne sont tout simplement pas au courant des dangers qui se cachent dans l’espace.

Il a ajouté:

« – Je ne pense pas que les gens comprennent ces problèmes. Je ne pense pas que les gens comprennent à quel point nous pourrions êtres proches d’avoir une réponse. »

Selon M. Pope, il y a trois façons dont les humains pourraient un jour trouver la réponse à « sommes-nous seuls dans l’univers ».

La plus probable des trois est la découverte de microbes exotiques, morts ou vivants, sur des mondes exotiques tels que Mars.

Les deux autres scénarios reposent sur des civilisations extraterrestres technologiquement avancées émettant des signaux dans l’espace ou envoyant des engins spatiaux sur Terre.

Le plan d’urgence de M. Pope décrit un ensemble de lignes directrices sur la manière de réagir à chacun de ces scénarios.

Celles-ci incluent des actions immédiates qui devraient être prises dans des situations qui menaceraient directement la sécurité de la planète.

Il a écrit: « – Il existe trois scénarios très différents, qui seront traités à tour de rôle, car chacun soulève des questions distinctes, où des actions très différentes devront être entreprises. »

Source

Traduction de Jacky Kozan le 28/09/2018

Ce document peut être téléchargé au format « .pdf »