Interview de Nick Pope dans « Mom’s Favorite READS eMagazine »

Interview de Nick Pope
par T.E. Hodden de « Mom’s Favorite READS eMagazine« .
Avril 2020
Source
(pages 31 à 34)

 

 

Il y a beaucoup d’auteurs de romans qui se sont inspirés de leurs expériences, travaillant dans le secteur de la défense, mais je pense qu’il est juste de dire que Nick Pope, auteur de thrillers à succès comme Blood Brothers et Operation Thunder Child, a des expériences qui sont quelque peu uniques. Aujourd’hui, c’est un visage familier, un grand spécialiste des théories du complot, il est apparu dans toutes sortes d’émissions de télévision, dans des articles de presse et lors de conventions, mais dans les années 1990, il a dirigé le projet du gouvernement britannique de recherche sur les ovnis et autres étrangetés.

 

Salut Nick, pouvons-nous poser des questions sur votre parcours? Comment vous êtes-vous impliqué dans le MOD?
Mon père était au Ministère de la Défense à un niveau supérieur et nous avons plaisanté en disant que c’était « l’entreprise familiale », il était donc naturel pour moi de le suivre dans la fonction publique. L’ironie, c’est que je savais très peu de choses sur le travail, car même en famille, mon père prenait son serment de confidentialité très au sérieux et parlait rarement de ce qu’il faisait. Je pense que cela a probablement ajouté à ma fascination!

Et comment avez-vous fini par vous impliquer dans l’enquête sur les ovnis?
Il y a des milliers d’emplois au MoD et beaucoup d’entre eux sont relativement peu passionnants, traitant de sujets qui vont de la politique de retraite des Forces Armées à l’introduction d’un nouveau design de bottes pour l’armée. Mais j’ai eu la chance d’être détaché au Joint Operations Center pendant la guerre du Golfe Persique (parce que j’avais une habilitation de sécurité très élevée) et pendant que j’y étais, j’ai attiré l’attention d’un gestionnaire qui allait ouvrir un nouveau poste – le travail sur les ovnis!

À quoi ressemblait une journée de travail moyenne? Y avait-il une journée moyenne?
Je sais que c’est un cliché, mais c’était dans l’un de ces messages mentionnant qu’il n’y avait pas deux jours identiques. Parce que c’est un domaine dirigé par les événements, je n’ai jamais su ce qui nous attendait et ce que le prochain rapport d’observation pourrait impliquer – ni même où mes investigations pourraient m’emmener. Et puis il y avait le côté recherche des choses, qui pourrait impliquer de fouiller dans notre vaste archive de rapports historiques, d’examiner une observation à l’étranger via le personnel de l’ambassade britannique, ou impliquer de faire une analyse des tendances, à la recherche de modèles potentiellement significatifs dans les données. Et nous n’avons jamais su ce qui allait arriver soudainement et de manière inattendue du côté de la politique:
– une question posée au Parlement, ce qui signifiait que nous devions tout laisser tomber et rédiger rapidement une réponse et faire une réunion de fond avec le Secrétaire à la Défense;
– une enquête médiatique où nous devions rédiger des « messages clés » et des « lignes défensives à prendre » pour le bureau de presse;
– ou même une lettre d’un enfant qui fait un travail scolaire sur les ovnis. Nous essayons toujours d’être utiles et amicaux.

Les médias vous appelaient le « vrai Fox Mulder » (des X-Files), était-ce une description juste?
C’est une désignation difficile. J’étais irrité au début, car je pensais qu’assimiler un programme gouvernemental sérieux à un drame fictif, banalisait notre travail. Mais je me suis vite rendu compte que c’était une attitude étouffante et que je devrais me détendre et voir la comparaison avec un peu de plaisir. Plus tard, j’ai travaillé comme porte-parole pour Fox et rencontré David Duchovny lors de la première britannique du deuxième film X-Files. Chris Carter m’a dit qu’il était bien au courant de mon travail et c’est à peu près à cette époque que j’aidais le gouvernement britannique à promouvoir la publication de nombreux fichiers d’ovnis sur lesquels j’avais écrit et travaillé. Bien sûr, il y a de grandes différences entre les faits et la fiction (en particulier avec certains des épisodes du « Monstre de la Semaine »), mais oui, nous avons enquêté sur les ovnis et oui, à travers cela nous nous sommes entraînés dans d’autres mystères et des « trucs bizarres » comme les crop circles, les enlèvements extraterrestres, les observations de fantômes sur des bases militaires et même la question de savoir si les pouvoirs psychiques étaient réels et pourraient être utilisés dans le travail de renseignement. Alors parfois, l’art imite bien la vie!

Alors, où votre carrière vous a-t-elle mené ensuite?
J’ai été promu du poste « ovni » à un poste de politique financière, ce qui était plus intéressant que cela puisse paraître et impliquait, entre autres choses, de négocier avec des sociétés de cinéma et de télévision qui voulaient utiliser des ressources militaires dans des films et des émissions de télévision.
Et après cela, j’ai de nouveau été promu à un poste de politique de sécurité, où la lutte contre le terrorisme était au cœur de la plupart de nos activités. Cela impliquait toutes sortes de choses fascinantes, y compris quelques courts voyages dans des endroits comme le Kosovo et l’Irak; une expérience intéressante pour un employé civil comme moi. Après cela, j’ai pris une retraite anticipée et travaille maintenant en tant que diffuseur et journaliste ainsi qu’en tant que consultant et porte-parole sur divers films, émissions de télévision et jeux vidéos sur le thème des extraterrestres.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre autobiographie « Open Skies, Closed Minds »?
C’est un peu ancien maintenant, pour être honnête. Le livre a été écrit il y a 25 ans et il est antérieur à la déclassification et à la publication des fichiers ovnis du MoD (un programme dont j’étais le fer de lance et dont je suis sorti pour prendre ma retraite), Il y avait donc des limites à ce que je pouvais dire. Je ne suis pas un dénonciateur, je respecte mon serment de sécurité, et je dois soumettre les manuscrits de mes livres pour une autorisation de sécurité, donc « Open Skies, Closed Minds »
a donné aux gens un aperçu, mais il y a eu beaucoup de non-dit. Et bien sûr, beaucoup d’eau est passée sous les ponts depuis sa publication: au cours des 2 dernières années seulement, nous avons vu d’énormes développements tels que la sortie de 3 vidéos de jets de l’US Navy chassant des ovnis, couplées aux révélations concernant le projet de recherche AATIP (Advanced Aerospace Threat Identification Program) du Pentagone, qui a examiné certains aspects du phénomène ovni.

Vos romans de science-fiction Operation Thunder Child et Operation Lightning strike ont été bien accueillis. Avez-vous toujours été fan du genre?
Oui. J’ai lu très tôt les classiques de H.G. Wells La guerre des mondes et La machine à voyager dans le temps et, plus tard, j’ai lu des romans de science-fiction d’auteurs tels que Isaac Asimov, Frank Herbert et Connie Willis. De plus, enfant, j’ai regardé et apprécié des films de science-fiction classiques tels que The Day the Earth Stood Still (Le jour où la Terre s’arrêta), Forbidden Planet et This Island Earth.

De quel genre de livres et de spectacles étiez-vous fan, en grandissant?
Mes parents m’ont encouragé à lire dès mon plus jeune âge. Cela comprenait beaucoup d’histoires de la mythologie grecque et de Sherlock Holmes, ainsi que des classiques d’auteurs tels que Robert Louis Stevenson, Lewis Carroll, C.S. Lewis, Tolkien et bien d’autres. Quand j’étais plus âgé, j’ai découvert George Orwell et j’ai également développé un amour pour les biographies, les histoires militaires et les thrillers. En ce qui concerne les émissions de télévision, j’ai toujours aimé les séries de science-fiction classiques comme Star Trek et Doctor Who.

Certains de nos lecteurs vous ont peut-être vu dans les campagnes médiatiques pour toutes sortes de films et d’émissions, de X-Files et Super 8 à Alien Covenant et Torchwood. Est-ce une orientation que vous attendiez de votre carrière?
Absolument pas! Mais maintenant, je fais beaucoup de travail de conseil et de porte-parole, souvent pour apporter un peu de réalisme aux projets en termes de réponse à des questions telles que « comment le gouvernement réagirait-il vraiment à quelque chose comme ça? ». Et puis, dans la campagne de marketing, discuter des similitudes et des différences entre les faits et les fictions. L’astuce consiste à s’amuser et à se souvenir qu’Hollywood consiste à divertir les gens, donc c’est génial d’être ancré dans la réalité, mais vous ne pouvez pas laisser cela devenir un facteur restrictif: les scénaristes et les réalisateurs doivent être capables de faire des bonds créatifs. Lorsque vous voyez des phrases comme « Basé sur une histoire vraie » et « Inspiré par de vrais événements », cela ne signifie pas que vous êtes sur le point de regarder un documentaire!

 

Nick Pope on the 7-Eleven « Super 8 Check
in to Space » promotion. © AP Images.

 

Avez-vous des souvenirs préférés de ce côté de votre carrière?
Rencontrer les acteurs de The X-Files était intéressant, et j’ai eu une expérience similaire à Hollywood avec Super 8. Mais j’apprécie vraiment chaque projet. Ce que j’aime vraiment, c’est quand je suis impliqué dans un film qui raconte un classique moderne, comme The Day the Earth Stood Still (Le jour où la Terre s’arrêta). Ce sont de grands projets car vous avez de solides explications à fournir. Mais les bons scénaristes, réalisateurs, acteurs et autres professionnels du cinéma / de la télévision trouveront toujours des moyens nouveaux et créatifs pour mettre à jour une histoire classique et la rendre pertinente de nos jours, comme nous le voyons, par exemple, avec la nouvelle série Fox TV « Guerre des mondes« , avec Gabriel Byrne.

Pensez-vous que la science-fiction et ses histoires inspirent de l’intérêt pour la science?
Je voudrais dire « oui », car ce serait une bonne chose, mais je pense que c’est plus complexe. Certaines personnes peuvent graviter vers la science, tandis que d’autres gravitent vers la fiction! Mais amener n’importe qui dans la science est une bonne chose, donc même si cela ne se produit pas toujours, quand c’est le cas c’est formidable. Par exemple, je suis conscient qu’un certain nombre de femmes ont décidé de poursuivre des études et des carrières scientifiques, inspirées par la représentation de Gillian Anderson dans Scully, volontaire et intelligente, dans The X-Files.

Alors, que pouvez-vous nous dire sur Blood Brothers?
Bien que je sois surtout connu pour mon travail gouvernemental sur le phénomène ovni et pour mes romans de science-fiction, je voulais écrire un thriller basé sur le terrorisme, les forces spéciales et les agences de renseignement, avec une référence particulière à la politique, aux communautés du renseignement, aux militaires et aux attaques terroristes. Inutile de dire que je devais être très, très prudent lors de l’écriture de ce roman, afin de ne pas m’égarer par inadvertance dans des zones classées. J’étais donc extrêmement reconnaissant au Ministère de la Défense pour leur contrôle minutieux de la sécurité de mon manuscrit. Je considère Blood Brothers comme ma meilleure écriture à ce jour et je pense sincèrement que cela donne aux gens une perspective réaliste d’initiés sur le contre-terrorisme et le renseignement, tout en étant un thriller rapide et percutant. J’espère que cela deviendra un film ou une mini-série télévisée à un moment donné.

Si cette interview a intrigué les lecteurs, où peut-on en savoir plus sur vos travaux?
Mon site Web www.nickpope.net contient des informations sur mon travail gouvernemental et mes livres, tandis que mon compte Twitter @nickpopemod est l’endroit où j’ai tendance à publier les dernières nouvelles.

Y a-t-il d’autres projets que nous devrions surveiller?
Je ne peux pas dire grand-chose sur les projets à venir, parce que les choses ont tendance à être tenues très serrées jusqu’à ce que des annonces officielles soient faites, mais j’ai des projets de films et de télévision très excitants à l’horizon, dont certains impliquent que j’accueille des documentaires télévisés et d’autres sont des émissions (réalité et fiction) que j’ai créées ou co-créées. Et je suis sûr que j’écrirai plus de livres aussi, même si je ne suis pas en mesure de divulguer les détails à ce stade. Désolé d’être si cryptique!

Y a-t-il des organismes de bienfaisance ou de bonnes causes que vous souhaitez mentionner?
Ayant travaillé aux côtés des militaires pendant la majeure partie de ma carrière, j’ai une immense admiration pour les hommes et les femmes qui servent et pour leurs familles, donc sans vouloir désigner une seule organisation, je vais remercier tous ces organismes de bienfaisance et d’autres organismes qui travaillent pour soutenir les anciens combattants et leurs familles. « Tous en ont donné; certains ont tout donné ».

Monsieur Pope, au nom de la communauté de Mom (maman), merci.

Traduction de Jacky Kozan, le 07 avril 2020

 


 

 

Il faut répondre à 4 questions en 2020 pour résoudre le mystère des ovnis

 

Il faut répondre à ces quatre questions en 2020
pour résoudre le mystère des ovnis

 

 

Par Jasper Hamill, journaliste scientifique et technologique
Lundi 6 janvier 2020

 

 

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous vivons actuellement dans un âge d’or de l’ufologie.

Au 20ème siècle, toute personne qui a vu des objets mystérieux dans le ciel a été rejetée en tant qu’excentrique ou fraudeur.

Mais cela a changé il y a presque exactement deux ans lorsqu’un article explosif publié dans le New York Times a révélé l’existence d’un projet gouvernemental américain caché appelé Advanced Aerospace Threat Identification Program (AATIP), qui recueillait des informations sur les « phénomènes aériens non identifiés » (PANs).

Ce programme secret a recueilli des informations sur au moins trois observations d’avions se déplaçant à des vitesses impossibles qui ont été enregistrées par des aviateurs ou des militaires américains.

Dans l’incident le plus célèbre révélé lors de la découverte de l’AATIP, deux pilotes de la Marine ont poursuivi un « objet ovale blanchâtre, de la taille d’un avion commercial ». Cet OVNI « Tic Tac » a été observé au large de San Diego en 2004 et suivi par deux jets lancés depuis l’USS Nimitz.

Depuis ce rapport, les détails des travaux étranges et presque incroyables effectués par l’AATIP ont lentement coulé dans le domaine public. Et pendant ce temps,Metro a travaillé en étroite collaboration avec Nick Pope, un ancien enquêteur sur les ovnis au Ministère de la Défense, pour traiter toutes les révélations.

Il a retenu quatre questions auxquelles nous devons répondre afin que nous puissions résoudre le mystère OVNI une fois pour toutes.

 

Nick Pope a déclaré à Metro:

"Nous avons récemment passé le deuxième anniversaire de l'histoire du New York Times révélant l'existence de l'initiative AATIP (Advanced Aerospace Threat Identification Program) du Pentagone, et au cours de ces 2 dernières années, le phénomène OVNI est sorti du marginal et est dans le courant dominant.
Les attentes sont élevées pour que 2020 apporte de nouvelles révélations, mais il est difficile pour la communauté OVNI et le grand public de naviguer dans cette histoire complexe. Il y a un surplus d'informations, avec tellement de données que la plupart des gens ont du mal à identifier les parties de l'histoire qui sont non seulement intéressantes, mais importantes.
Pour aider les gens à se concentrer sur les problèmes clés, j'ai utilisé mes connaissances initiales acquises en ayant dirigé le projet OVNI du gouvernement britannique afin de déterminer quatre questions critiques. Les réponses dissiperaient une grande partie de la confusion.

Bien sûr, il convient de se rappeler que nous n'avons pas encore d'explication officielle sur les observations. Les vaisseaux avancés pourraient être des machines volantes expérimentales construites secrètement par le gouvernement américain ou même l'un de ses ennemis. L'année dernière, nous avons découvert un brevet accordé à la marine américaine pour un avion exotique qui utilise la technologie de "réduction de masse" pour réduire sa masse et réduire son inertie (la résistance d'un objet au mouvement) afin qu'il puisse foncer à grande vitesse.
Bien que nous ne sachions pas si la technologie brevetée a été utilisée dans un véritable avion, l'invention était si avancée qu'elle ressemblait aux mécanismes anti-gravité trouvés dans les films de science-fiction.
Les chercheurs de l'AATIP ont également étudié les trous de ver, le camouflage par invisibilité, les déformations de l'espace-temps et les armes laser à haute énergie, lors d'une enquête sur les PANs."

Alors que se passe-t-il vraiment dans notre ciel? Voici les questions auxquelles Nick Pope espère recevoir des réponses cette année afin de percer le mystère une fois pour toutes.

Quelle est la « meilleure évaluation » actuelle du gouvernement américain concernant les objets représentés dans les 3 vidéos de la marine américaine?

"Tout le monde a posé la mauvaise question. Les gens demandent 'quels sont ces objets' et cela ouvre la porte à des réponses telles qu'une déclaration précédente d'un porte-parole qui a déclaré: 'La marine considère les phénomènes contenus / décrits dans ces 3 vidéos comme non identifiés'.

Très bien mais nous savons que le Président Trump et divers sénateurs ont été informés à ce sujet et je sais par mon expérience au Ministère de la Défense en tant que porte-parole, que vous n'entrez jamais dans de telles réunions avec une évaluation qui ne va pas plus loin que 'nous ne savons pas'.

C'est parce que même si c'est vrai, la question suivante est: 'D'accord, mais quelle est votre meilleure évaluation actuelle?'

Et lorsque vous avez affaire à des hauts dirigeants politiques, vous devez simplement avoir quelque chose de significatif à offrir, lorsque cette question inévitable est posée. La meilleure évaluation peut être erronée - pensez aux armes de destruction massive irakiennes - mais il y en aura absolument une !"


Quelle est la vérité sur les « métamatériaux »?

Les premiers rapports des médias sur l’AATIP parlaient de la modification des bâtiments de Bigelow Aerospace – la société qui a obtenu le contrat AATIP de la DIA – pour stocker des matériaux qui auraient récupéré de l’UAP, appelés métamatériaux.

"Juste au moment où cette histoire était rejetée avec la suggestion que les débris étaient principalement du matériel envoyé par des témoins et des ufologues au fil des ans, Luis Elizondo a déclaré que si certains documents provenaient effectivement du public, d'autres provenaient de 'sources gouvernementales'.

De plus, il a été révélé que l'armée américaine avait signé un accord de recherche et développement avecTo The Stars Academy of Arts & Science de Tom DeLonge - le groupe à but non lucratif pour lequel Luis Elizondo et d'autres acteurs clés de l'AATIP travaillent maintenant. Ce n'est pas la première fois que les militaires semblent intervenir pour que l'histoire continue, juste au moment où les choses s'éteignaient. C'est intéressant, car cela renverse la situation habituelle où les militaires essaient de minimiser ou de tuer des histoires d'OVNIS.

L'analyse du rapport isotopique et la diffraction des rayons X pourront déterminer si l'un de ces matériaux a été dans l'espace ou s'il y a quelque chose d'inhabituel dans leur structure. Ces tests sont si évidents qu'ils doivent déjà avoir été effectués. On pourrait s'attendre à ce que l'armée américaine sache cela et connaisse les résultats, donc le fait qu'elle soit toujours intéressée est potentiellement révélateur ici."

Pourquoi le Pentagone revient-il sur son admission antérieure selon laquelle l’AATIP a enquêté sur l’UAP?

Les premières déclarations officielles sur l’AATIP décrivaient ce programme comme un programme d’évaluation des « menaces aérospatiales avancées étrangères à long terme aux États-Unis » et ajoutaient « y compris des événements anormaux (tels que des observations de véhicules aérodynamiques engagés dans des manœuvres extrêmes, avec une phénoménologie unique, rapportés par les États-Unis »). Pilotes de la marine ou autres sources crédibles) ».

"Une déclaration de mai 2019 au journaliste du New York Post, Steven Greenstreet, d'un porte-parole de l'US Navy a confirmé que l'AATIP " a poursuivi ses recherches et ses enquêtes sur des phénomènes aériens non identifiés".

Cependant, dans une récente déclaration au chercheur sur les ovnis John Greenewald Jr., un porte-parole du Pentagone a déclaré que l'AATIP n'était pas lié aux PANs.

Cela contredit l’ancien responsable de la DIA et homme de confiance de l’AATIP, Luis Elizondo, qui a déclaré que l’AATIP était un 'programme 100% OVNI, ainsi que l’ancien leader de la majorité au Sénat, Harry Reid, qui a créé l’AATIP. Pour compliquer encore les choses, en janvier 2019, le Bureau des communications d'entreprise de la DIA m'a remis une copie de sa lettre au Congrès à laquelle ils ont joint une liste de tous les produits fabriqués dans le cadre du contrat AATIP, lequel comprenait des études sur l'anti-gravité, l'invisibilité, les déformations de l'espace temps (stargates, warp drive, trous de ver) et l'équation de Drake, cette dernière étant une construction théorique conçue pour estimer le nombre d'autres civilisations dans notre galaxie - ce n'est clairement pas quelque chose que vous auriez besoin de savoir si le problème concernait les avions russes et chinois.

Que ce soit le Président ou un membre du Congrès, quelqu'un doit intervenir et s'occuper de ce gâchis, car à l'heure actuelle, une partie du gouvernement dit une chose, tandis qu'une autre dit autre chose. C'est ridicule et ça rend fou tout le monde."

Le Sénateur Harry REID et Robert BIGELOW

 

Quel est le statut de l’intérêt du Congrès dans tout cela?

"Il y a eu un intérêt pour l'AATIP et des rencontres entre l'US Navy et plusieurs parties du Congrès: le Comité des Services Armés, le Comité du Renseignement et le Comité de la Sécurité Intérieure. Il a également été suggéré de faire participer le sous-comité de l'Espace et le sous-comité des Menaces et Moyens émergents.

Cependant, le fait que le Congrès dispose de deux chambres, le Sénat et la Chambre des Représentants, complique les choses. Le public ne sait ni quel comité ou sous-comité est à la direction actuelle de tout cela, ni quels documents ont été générés par cette activité du Congrès, ni même quelle quantité de cette documentation sera diffusée en vertu de la Freedom of Information Act.

On ne sait pas non plus si cet intérêt du Congrès se transformera en auditions formelles et dans l’affirmative, s’il s’agira d’auditions publiques ou à huis clos, comme cela peut être le cas si une grande partie des informations sont hautement classifiées."
Traduction de Jacky Kozan, le 8 janvier 2020

 

 

Nick Pope vient de sortir un film qui explore ce qui pourrait arriver si nous rencontrions des êtres de l’espace.

Source: un article de metro.co.uk

 

 

 

Lorsque la plupart des gens imaginent une technologie extraterrestre, ils pensent probablement aux ovnis et aux soucoupes volantes. Mais les créations extraterrestres seront probablement si avancées que nous, les humains, serions totalement incapables de les comprendre.

Nick Pope, un enquêteur britannique qui dirigeait le bureau d’enquête sur les ovnis au Ministère de la Défense, vient de sortir un film intitulé Indistinguishable From Magic (Indiscernable de la magie) qui explore ce qui pourrait arriver si nous rencontrions des êtres de l’espace.

Le film a été publié alors que s’accroit l’intérêt pour « les phénomènes aériens non identifiés » – le nom officiel des ovnis.

Au cours des deux dernières années, les détails d’un projet de recherche américain secret appelé Advanced Aerospace Threat and Identification Program (Programme de menace et d’identification de l’aérospatiale avancée – AATIP) ont lentement filtré dans le domaine public, suggérant qu’il se passe vraiment quelque chose d’étrange dans notre ciel.

« Indistinguishable From Magic est un regard profondément personnel sur la question de savoir comment un premier contact avec des extraterrestres pourrait se dérouler », a déclaré Pope à Metro.

‘Les révélations sur le programme d’identification des menaces aérospatiales avancées du Pentagone (le sujet de mon précédent documentaire, Aliens at the Pentagone), les récentes rencontres d’ovnis par la marine américaine et le fait que plusieurs membres du Congrès américain ont reçu des briefings classifiés à ce sujet font que Indistinguishable From Magic est un film qui arrive en temps opportun.

« La possibilité d’un premier contact ouvert n’apparaît plus comme de la science-fiction et même si quelques cyniques peuvent penser que le sujet est une blague, ceux d’entre nous qui ont regardé ça depuis le gouvernement ne rient pas.

« Ce qui s’est passé au cours des derniers mois, c’est que le Congrès américain et les principaux médias ont appris ce que beaucoup d’entre nous savaient déjà, à savoir que quelle que soit la véritable nature du phénomène ovni, cela pose des problèmes critiques de défense et de sécurité nationale. »

Le film met de côté les arguments pour savoir si les ovnis sont réels et examine les implications du contact avec des extraterrestres, en mettant l’accent sur trois aspects de la technologie extraterrestre: les armes, les voyages interstellaires et la génération d’énergie.

Nick a ajouté: « J’ai évité de me perdre dans une tentative de prouver que les ovnis étaient extraterrestres et j’ai simplement dit: « supposons que l’humanité établisse le premier contact de façon imminente. »

« De là, toutes sortes de questions se posent, et mon film explore les réponses à certaines de ces questions. »

Le titre du film provient d’une citation du légendaire auteur de science-fiction Arthur C. Clarke, qui a déclaré « qu’une technologie suffisamment avancée est indissociable de la magie « .

« Les films de science-fiction hollywoodiens ont convaincu les gens que, lorsque nous établirons un contact ouvert avec des extraterrestres, leur technologie aura environ cent ou deux cents ans d’avance sur la nôtre », a ajouté Nick.

« Je veux montrer aux gens à quel point il est statistiquement improbable que, dans un univers vieux de 14 milliards d’années, la première civilisation extraterrestre que nous rencontrons atteigne à peu près notre niveau de sophistication technologique.

Compte tenu de l’âge de l’univers, il pourrait y avoir des civilisations avec des millions voire des milliards d’années d’avance sur nous. Leur puissance serait indiscernable de la puissance des dieux adorés par les religieux, et leur technologie serait véritablement indiscernable de la magie.

Cette idée erronée que des extraterrestres ne seraient que légèrement plus avancés que nous conduit à une perception erronée liée aux ovnis. Les gens les imaginent comme étant comparables à nos propres avions, mais un peu plus rapides et plus maniables.

En réalité, si les ovnis sont des véhicules extraterrestres, comme beaucoup le pensent, ils seraient probablement au-delà de nos capacités de conception ».

« Pour avoir une idée de la technologie extraterrestre si elle était vue sur Terre, il suffit de penser aux distances que suppose le voyage dans l’espace.

Si notre sonde spatiale la plus rapide visait l’étoile la plus proche en dehors de notre système solaire, il faudrait environ 70 000 ans pour y parvenir.

Tout vaisseau extraterrestre qui atteindrait la Terre devrait être conçu avec une technologie incroyablement avancée, et les humains auraient beaucoup de difficulté à la comprendre, le « reverse engineering » (ingénierie à rebours) pour produire nos propres vaisseaux spatiaux est encore moins possible.

« En ce qui concerne les voyages dans l’espace, nous avons fait quelques pas de bébés en avant, rien de plus », a déclaré Nick.

« Nous ne sommes pas capables de comprendre une technologie extraterrestre ayant des millions d’années d’avance sur la nôtre.

Nous sommes passés de la charrette à la fusée en quelques centaines d’années. À quoi pourrait donc ressembler un million d’années de progrès?

La communauté UFO spécule souvent à propos du gouvernement qui reconstituerait l’ingénierie d’un vaisseau spatial extraterrestre écrasé, mais si nous avons affaire à des civilisations des millions d’années devant nous en termes de développement, cela n’arrivera pas.

C’est aussi improbable qu’un avion de chasse furtif se crashant devant une fourmilière et que les fourmis découvrent ce qu’il en est, puis construisent et pilotent leur propre version de cet avion. »

Nick a été au centre d’un certain nombre de théories du complot. Ce film donne déjà l’impression de prétendre qu’il travaille toujours secrètement pour le gouvernement.

Nick Pope accueille les fans et les supporters lors d’une conférence

« Il existe déjà quelques théories du complot sur Indistinguishable From Magic et j’ai été accusé de parler de la menace », a-t-il déclaré.

« La même accusation a été portée contre certaines des personnes impliquées dans AATIP – le T dans AATIP signifie menace, après tout.

Certains experts d’Internet ont qualifié mon film de ‘propagande’ et ‘d’alarmiste’.

L’accusation est que je travaille toujours secrètement pour le gouvernement et que mon nouveau film s’inscrit dans un complot étatique en vue de parler de la possibilité d’une invasion extraterrestre, d’aider le complexe militaro-industriel à obtenir davantage de financement, tout en construisant le soutien à la Force Spatiale du Président Trump.

Les accusations sont évidemment absurdes, bien que je soutienne la création d’une Force Spatiale, car l’espace sera un espace de bataille essentiel dans toute guerre future.

« Et non! avant que les théories du complot atteignent leur paroxysme, je ne parle pas d’une guerre avec des extraterrestres! »

Source

Traduction de Jacky Kozan, le 08 septembre 2019.

Commentaires de Nick Pope sur la lettre du Membre du Congrès des USA Mark Walker à l’US Navy.

Un extrait d’un article de « metro.co.uk »:

Les OVNIS pourraient poser un « risque grave pour la sécurité »,
avertit un membre du Congrès américain.

Un article de Jasper Hamill, daté du 1er Août 2019

Source

Nous avons demandé à Nick Pope, ancien enquêteur ovnis au Ministère de la Défense britannique, ses théories sur les origines de ces engins:

« Même si le gouvernement américain n’a pas toutes les réponses, il y aura quelque part dans le système une ‘meilleure évaluation’ de la situation.

Même si une grande partie est classifiée et ne peut pas être diffusée, l’évaluation donne probablement une indication du point de vue officiel sur ces rencontres.

Il n’y a probablement que quatre théories viables.

– Tout d’abord, les observations et les vidéos que nous avons toutes vues de jets de l’US Navy à la poursuite d’ovnis sont imputables à une combinaison de perceptions erronées des pilotes, de problèmes de radar et d’anomalies du système FLIR (infrarouge).

– Deuxièmement, nous traitons de la technologie des projets noirs des USA. Par exemple, nous entendons beaucoup parler d’essaims de drones et de missiles hypersoniques. Est-il possible qu’une telle technologie fasse l’objet d’un « test à l’aveugle » contre l’US Navy?

– Troisièmement, nous avons affaire à des avions militaires, des missiles ou des drones étrangers. De manière réaliste, seules la Russie ou la Chine sont susceptibles de posséder une telle technologie et de l’utiliser de cette manière.

– La quatrième et dernière option est que c’est extraterrestre. Il serait intéressant de savoir si cette théorie a été prise en compte et fait partie d’une évaluation officielle. Inversement, s’il ne peut pas être confirmé, a-t-elle au moins été éliminé?

Lorsque je travaillais sur cette question au Ministère de la Défense, nous avons sérieusement envisagé l’hypothèse extraterrestre et, même si nous n’avions pas la preuve que c’était notre problème, nous ne l’excluions pas. Certains fichiers UFO déclassifiés du MoD le montrent.

En ce qui concerne ma liste d’options, si la première ou la deuxième solution est la réponse, ce serait troublant à de nombreux niveaux, mais si les troisième ou quatrième options s’avéraient être la solution, les implications en matière de défense et de sécurité nationale sont énormes et effrayantes.

Le quatrième, bien sûr, nous emmènerait dans un nouveau territoire et la donne serait changée. »

Nick Pope a déclaré que la lettre du Membre du Congrès Mark Walker récemment publiée était un « développement extrêmement important et un signe de la pression politique croissante pour obtenir des réponses sur les ovnis », lettre qui vient juste après la révélation qu’un certain nombre de sénateurs américains aient eu un briefing classifié du Pentagone sur la situation et après la déclaration du Président Trump selon laquelle il aurait eu une réunion sur cette question.

Il a ajouté: « C’est un signe encourageant que le tabou de la discussion sur les ovnis pose moins de problèmes qu’auparavant. Il n’y a pas très longtemps, les politiciens évitaient complètement le sujet, à cause de la stigmatisation perçue et de la peur du ridicule. C’est encore une preuve supplémentaire que le sujet est sorti de la marginalité et est devenu une réalité.

Mark Walker a mentionné les directives récemment publiées par la marine américaine à l’attention de ses pilotes, leur indiquant quoi faire s’ils rencontraient ce que la marine appelle ‘des phénomènes aériens non identifiés’ (UAP est le terme reconnu par le gouvernement, l’armée et le renseignement pour décrire ce que les médias et le public appelle les ovnis). La Marine a refusé de rendre cette directive publique car elle contient des informations classifiées. Bien que je le comprenne bien, j’espère que le membre du Congrès sera en mesure de faire pression pour la publication d’une version expurgée, qui pourrait au moins donner aux gens une indication de ce à quoi nous avons à faire ici.

J’espère que le membre du Congrès Walker publiera la réponse qu’il recevra, qu’il restera impliqué et encouragera les autres membres du Congrès à s’impliquer. Et j’espère qu’il écrira également au secrétaire de l’US Air Force; il est inconcevable que l’USAF ne puisse rien ajouter à tout cela. Il serait également utile de savoir qui est le leader du débat au Congrès: le Comité des Forces Armées, le Comité de la Sécurité Intérieure ou le Comité du Renseignement.

J’espère que le membre du Congrès Walker restera motivé par cette question et je serais heureux d’utiliser mes propres connaissances officielles et mon expérience en la matière pour travailler avec lui et tous les autres membres du Congrès, afin de tenter de clarifier certains points. De par ma propre expérience au Ministère de la Défense, je sais que les informations sur les capacités militaires, les évaluations du renseignement sur la technologie d’autres pays, ainsi que les méthodes et les sources de collecte du renseignement doivent rester classifiées.

Mais il serait peut-être possible de trouver un moyen de produire un résumé non classifié qui indiquerait au moins si la meilleure évaluation actuelle est une identification erronée, une technologie de projet noir des USA, une activité militaire étrangère ou des visites extraterrestres.

Étant donné que d’autres sénateurs ont déjà reçu des briefings classifiés sur la situation de la part de responsables de l’US Navy, une stratégie évidente serait que le membre du Congrès Walker demande le même briefing, après quoi il pourrait donner aux gens un résumé non classifié de ce qui a été discuté. »

Traduction, Jacky Kozan le 05 août 2019

Lettre de Nick Pope au Ministère de la Défense britannique.

Message de Nick Pope le 10 mai 2019 sur Twitter

Voici le texte des instructions de reporting OVNI qui a fait l’objet d’un article récent dans le journal Metro. Bien que je l’ai préparé pour le gouvernement britannique, l’armée et le monde du renseignement, il ressemble probablement beaucoup au message récent de l'US Navy à sa flotte au sujet des OVNIs.

Source

Texte de Nick Pope:

Directive de la CDS – Déclaration de PAN.

1. Une récente initiative politique de la marine américaine concernant des « aéronefs non identifiés » faisant des incursions dans des zones de tir contrôlées par l’armée et dans un espace aérien désigné a mis en évidence la nécessité d’une orientation politique similaire au Royaume-Uni. La présente directive a pour objet d’informer tous les membres des forces armées de Sa Majesté de cette exigence, avant que des instructions détaillées en matière de rapport, qui seront promulguées sous peu.

2. Les rapports actuels sont inégaux. L’arrêt en 2009 du programme de recherche et d’enquête sur les ovnis du ministère de la Défense peut avoir créé une fausse impression que les autorités militaires n’étaient pas mécontentes de ces informations. Le terme « OVNI » est, en soi, inutile, étant donné le bagage de la culture pop qui lui est associé. Les pilotes militaires et civils ont donc été dissuadés de faire des rapports, ce qui a permis que des événements potentiellement importants ne soient pas signalés. Parfois, pour éviter une telle terminologie chargée, des expressions telles que « aéronef inhabituel » ou « hélicoptère non conventionnel » ont été utilisées ou, comme dans le cas d’incidents récents à l’aéroport de Gatwick, les observations ont été attribuées à des drones, qui peuvent ou non être l’explication dans ce cas.

3. Après la fin du programme OVNI en 2009, les seules options pour signaler de tels incidents étaient soit ad hoc à la chaîne de commandement, soit en faisant un rapport au « UK Airprox Board ». Ni l’une ni l’autre n’est satisfaisante et cette dernière solution n’est que partielle, car un Airprox est défini comme « une situation dans laquelle, de l’avis du pilote ou du personnel des services de la circulation aérienne, la distance entre les aéronefs, leur position et leur vitesse ont été telles que la sécurité des aéronefs en cause ait pu être compromise « .

4. La récente initiative de l’US Navy a mis l’accent sur cette exigence, parallèlement à la reconnaissance par le département de la Défense des États-Unis, de certains aspects de son programme AATIP (Advanced Aerospace Threat and Identification Program). Il s’agit d’un programme conçu pour évaluer les « menaces étrangères aux armes aérospatiales de pointe d’aujourd’hui et au-delà jusqu’à 40 ans ». Il comprenait l’étude « d’événements anormaux, tels que l’observation de véhicules aérodynamiques lors de manœuvres extrêmes, montrant une phénoménologie unique rapportée par les pilotes de la marine américaine ou d’autres sources crédibles ».

5. Évidemment, le Gouvernement de Sa Majesté, le Ministère de la Défense, les forces armées de Sa Majesté et l’Autorité de l’Aviation Civile doivent être au courant de toutes les activités menées dans la région de défense aérienne du Royaume-Uni, en raison des problèmes évidents de défense, de sécurité nationale et de sécurité aérienne. Une activité aérienne inhabituelle (réelle ou perçue) peut avoir différentes causes, notamment:

a. une activité militaire étrangère (ou non gouvernementale) impliquant un aéronef des missiles ou des drones engagés dans des activités opérationnelles, des essais en vol, de l’espionnage, du terrorisme, du trafic de stupéfiants ou dans le but d’évaluer les capacités de notre réseau de défense aérienne au moyen de pénétrations non autorisées visant à déclencher une réponse militaire.

b. des « Projets Noirs » impliquant des technologies prototypes exploitées par une autre partie des forces armées, des pays alliés ou des sous-traitants de la défense de Sa Majesté, dans des circonstances où le projet peut être hautement classifié, les informations étant détenues par très peu de personnes possédant les autorisations de sécurité appropriées et le « besoin de savoir ».

c. des activités de drones d’entreprises commerciales ou de particuliers effectuant des photographies aériennes légitimes ou illégitimes, ou délibérément dangereuses ou perturbatrices.

d. de mauvaises identifications d’objets ou de phénomènes connus.

e. des anomalies radar.

f. des canulars.

g. des délires psychologiques.

h. des causes encore inconnues.

Affaire Calvine – Image reconstituée par Channel 5 avec l’aide de Nick Pope

6. Une nouvelle unité du Ministère de la Défense doit être créée pour enquêter sur tous ces incidents. Tous les équipages de toutes les branches de l’armée qui voient de tels objets / phénomènes, tous les équipages d’aéronefs civils, tous les opérateurs radar qui détectent des cibles non corrélées et tout autre membre de l’armée, les témoins du Ministère de la Défense, ou des sous-traitants de la défense doivent présenter un rapport complet à cette unité dès que possible, avec une copie à l’attention de leur Officier Commandant / Directeur, afin de tenir la chaîne de commandement pleinement informée. Un formulaire de rapport et la liste de distribution associée seront publiés prochainement. Les événements doivent être décrits dans le format suivant:
a. Date, heure et durée de l’observation.
b. Description des objets (nombre d’objets, taille, forme, couleur, luminosité, odeur, etc…).
c. Comment l’objet a été observé (œil nu, jumelles, télescope, radar, caméra FLIR, etc…)
d. Emplacement géographique de l’observation.
e. Objets / points de repère / points de référence à proximité.
F. Distance par rapport à l’observateur.
g. Direction / orientation du ou des objets lors de la première observation.
h. Vitesse / description du mouvement.
i. Hauteur / angle d’élévation.
j. Conditions météorologiques.
k. Nom, grade, coordonnées du témoin et possibilités de rendez-vous.
l. Détails de tout autre témoin.
m. Preuves supplémentaires (photographies, vidéos, données radar, etc…).
n. Remarques et observations supplémentaires.

7. Le Ministère de la Défense doit enquêter de manière approfondie sur chaque événement, en recoupant les observations visuelles avec les données radar militaires et civiles et le radar de poursuite spatiale du système d’alerte rapide pour les missiles balistiques (Ballistic Missile Early Warning System) de la RAF Fylingdales. En outre, le Ministère de la Défense doit envoyer toutes les photographies, vidéos et autres données pertinentes au centre de défense et de défense du renseignement de la défense à RAF Wyton, afin que les analyses IMINT et MASINT puissent être effectuées.

8. Pour assurer la continuité de la terminologie, le terme UAP (Phénomènes Aériens non Identifiés) doit être utilisé exclusivement pour de tels événements.

9. Tous les rapports doivent être classifiés « Secret UK Eyes Only ».

Traduction Jacky Kozan, le 17 mai 2019

Plan d’urgence en cas de contact avec des extraterrestres

La Terre est-elle prête pour un contact extraterrestre? C’EST MAINTENANT – Le plan d’urgence du gouvernement.

Un expert en ovni qui a enquêté sur des observations d’extraterrestres pour le gouvernement britannique a rédigé un plan d’urgence pour le jour où les humains découvriront la vie extraterrestre.

Par Sebastian Kettley, le 26 septembre 2018

Source

Nick Pope, qui a travaillé pour le Ministère de la Défense (MoD) entre 1985 et 2006, a déclaré que le monde était incroyablement mal préparé à l’éventualité d’un contact extraterrestre.

Que les humains découvrent des microbes extraterrestres sur Mars ou détectent les signaux radio d’une civilisation éloignée, M. Pope a déclaré qu’un « plan stratégique de haut niveau » devrait être facilement accessible.

Et en exclusivité pour Express.co.uk, l’expert en ovnis s’est chargé de rédiger un document de cinq pages décrivant ce qu’il pense être une réponse adéquate à la découverte d’extraterrestres.

Vous pouvez lire l’intégralité du plan d’urgence rédigé par M. Pope sur ce lien.

M. Pope a déclaré qu’il pensait que l’espace était devenu une illusion après que le programme Apollo n’ait pas réussi à mettre les étoiles à la portée de l’humanité.

Il pense que cet enthousiasme du public a quelque peu freiné la chasse à la vie extraterrestre, ce qui a laissé nos défenses grandes ouvertes.

M. Pope a déclaré:

« – C’est un combat difficile. Il est toujours difficile de convaincre les gens de dépenser de l’argent pour ce que beaucoup considèrent comme des projets inutiles et coûteux, compte tenu de nombreux problèmes sociaux que nous avons.
Comme j’aime à le dire, des questions telles que ‘sommes-nous seuls ou non dans l’univers?’ est l’une des questions les plus profondes que nous puissions poser. Et si nous pouvions avoir une réponse à cela, nous voudrions cette réponse. Et pourquoi ne ferions-nous pas vraiment pression pour l’avoir? »

Selon M. Pope, l’une des plus grandes menaces entourant le manque de préparation de la Terre est la possibilité d’entrer en contact avec des contaminants extraterrestres mortels.

L’expert OVNI craint qu’en dehors de la NASA, il n’existe pas de législation adéquate pour traiter les microbes et virus extraterrestres potentiellement mortels.

Dans son projet de plan, M. Pope a exhorté le gouvernement britannique à veiller à ce que des protocoles appropriés de confinement des risques biologiques soient en place.

Il a écrit:

« – sur le plan scientifique, ce danger est décrit comme une ‘rétro-contamination’ et fait partie de la politique de ‘protection planétaire’.
A la NASA, cela relève du bureau de la sécurité et de l’assurance des missions (OSMA).
En cas de retour d’échantillons découverts lors de missions, le Gouvernement de Sa Majesté (HMG) souhaitera obtenir des assurances solides que l’agence principale, probablement la NASA ou peut-être l’agence spatiale d’un autre pays ou même une entreprise privée telle que SpaceX, dispose de protocoles appropriés de confinement des risques biologiques. »

Au début du mois d’août, M. Pope a déclaré à Express.co.uk que les gouvernements mondiaux commettaient une « grosse erreur » en ne se préparant pas à cette éventualité.

Il dit maintenant qu’il pense que les gens ne sont tout simplement pas au courant des dangers qui se cachent dans l’espace.

Il a ajouté:

« – Je ne pense pas que les gens comprennent ces problèmes. Je ne pense pas que les gens comprennent à quel point nous pourrions êtres proches d’avoir une réponse. »

Selon M. Pope, il y a trois façons dont les humains pourraient un jour trouver la réponse à « sommes-nous seuls dans l’univers ».

La plus probable des trois est la découverte de microbes exotiques, morts ou vivants, sur des mondes exotiques tels que Mars.

Les deux autres scénarios reposent sur des civilisations extraterrestres technologiquement avancées émettant des signaux dans l’espace ou envoyant des engins spatiaux sur Terre.

Le plan d’urgence de M. Pope décrit un ensemble de lignes directrices sur la manière de réagir à chacun de ces scénarios.

Celles-ci incluent des actions immédiates qui devraient être prises dans des situations qui menaceraient directement la sécurité de la planète.

Il a écrit: « – Il existe trois scénarios très différents, qui seront traités à tour de rôle, car chacun soulève des questions distinctes, où des actions très différentes devront être entreprises. »

Source

Traduction de Jacky Kozan le 28/09/2018

Ce document peut être téléchargé au format « .pdf »