Avons-nous appris quelque chose au cours des 71 dernières années?

Comparaison de l’événement FLIR 1 – Tic tac
avec un mémo de 1947

Un texte du Dr Bruce Maccabee publié le 29/05/2018

Le rapport récemment publié de l’enquête « officielle », principalement un historique de l’événement basé sur des interviews des participants, fournit des informations à l’appui des assertions rendues publiques en 2017. Le résumé analytique extrait du rapport est reproduit ci-dessous.

1 – FLIR 1 dit « Tic tac »


Extraits du rapport NIMITZ

Résumé
Pendant la période du 10 au 16 novembre 2004, le Groupe Bombardier (CSG) du Porte-Avions Nimitz opérait au large de la côte ouest des États-Unis en préparation de leur déploiement dans la Mer d’Arabie. L’USS Princeton a détecté, a plusieurs reprises, plusieurs véhicules aériens anormaux (VAA) agissant dans le voisinage du CSG. Les AAV sont descendus « très rapidement » depuis une altitude d’environ 20 000 mètres jusqu’à environ 15 mètres en quelques secondes. Ils ont alors fait un vol stationnaire, constaté sur le radar, pendant une courte période et ils sont ensuite partis à des vitesses-accélérations élevées. Le 14 Novembre après avoir de nouveau détecté un VAA, l’USS Princeton a profité de l’occasion d’un vol de deux F/A-18Fs revenant d’une mission d’entrainement, pour enquêter davantage sur ces VAA. L’USS Princeton a pris le contrôle des F/A-18Fs à partir de l’Aéronef d’Alerte Avancée E-2C assigné aux F/A-18Fs pour faire une interception visuelle à environ un mile(1,6 km) du VAA, lequel a été décrit comme étant « un œuf allongé ou une forme de ‘Tic Tac’ avec un axe horizontal médian; c’était blanc uni, lisse, sans bords; c’était uniformément coloré, sans nacelles, ni pylônes, ni ailes; il mesurait environ 15 mètres en longueur. » Le radar du F/A-18Fs n’a pas pu se verrouiller sur le VAA. Cependant, il pouvait être suivi par l’infrarouge (FLIR) lorsqu’il évoluait à vitesses plus lentes ou lorsqu’il était à l’arrêt. Après avoir été interceptée par le F/A-18Fs, le VAA a eu un comportement d’évitement tout en démontrant son aérodynamique et ses accélérations (G) et propulsions avancées.
Le VAA n’a pas eu d’attitude offensive contre le CSG; cependant, compte tenu de sa capacité à opérer sans contestation à proximité du CSG, il a démontré le potentiel de mener une reconnaissance non détectée, mettant en évidence les limites de détection, de suivi et d’engagement du Goupe Bombardier du Porte-Avions Nimitz.

Éléments clés de l’évaluation
– Le véhicule aérien anormal (VAA) n’était ni aéronef ni un véhicule aérien inventorié actuellement par les États-Unis ou toute autre nation étrangère,
– Le VAA présentait, sur plusieurs bandes radars, des caractéristiques avancées faiblement observables, rendant inefficaces les capacités d’engagement basées sur les radars américains,
– Le VAA a présenté des performances aérodynamiques avancées sans surfaces de contrôle visibles et sans moyen visible pour générer une ascension,
– Le VAA a montré une capacité de propulsion avancée en démontrant une capacité à rester stationnaire avec peu ou pas de variation de l’altitude, des transitions horizontales ou verticales à des vitesses beaucoup plus grandes que celles de n’importe quel aéronef connu et avec peu ou pas de signature visible,
*- Le VAA a peut-être démontré sa capacité à se « dissimuler » ou à devenir invisible à l’œil humain ou à l’observation humaine,
– Le VAA a peut-être démontré une capacité très avancée de fonctionnement sous-marin complètement indétectable par nos capteurs les plus avancés.

2 – Mémo de 1947

ÉLÉMENTS ESSENTIELS DE L’INFORMATION (EEI)
Dans ce contexte, les éléments essentiels de l’information, sont des listes de caractéristiques particulières à certains dispositifs technologiques que recherchent les agences de renseignement. Les EEI sont générées au siège de l’agence et sont ensuite envoyées aux agents pour leur dire ce qu’ils doivent rechercher lorsqu’ils collectent des informations de renseignement (espionnage). Un mémorandum de collecte de renseignements particulier énumère certains EEI qui s’appliquent aux objets volants qui présentent les caractéristiques suivantes:
– maniabilité extrême,
– capacité de sustentation,
– absence de trace d’échappement,
– possibilité d’apparaître soudainement sans avertissement comme provenant d’une altitude extrêmement élevée,
– capacité à disparaître rapidement à haute vitesse ou par désintégration complète,
– présente une action fuyante.

En comparant les informations contenues dans les deux documents, nous voyons qu’elles sont assez similaires dans leurs listes de caractéristiques, en particulier en ce qui concerne la vitesse et la manœuvrabilité. Également noté dans la liste des EEI est la suggestion qu’ils peuvent apparaître soudainement en descendant à grande vitesse d’une altitude élevée. Alors, quel est le document qui répertorie ces EEI? C’est un mémo des Services de Renseignement de l’US Air-Force rédigé par le Général George Schulgen de la Division des Exigences en matière de Renseignement, dans la rubrique « Aéronefs de type soucoupes volantes ».
Et quand ce document EEI a-t-il été créé?
Il a été créé à l’automne 1947! (voir The FBI CIA UFO Connection, page 31)
Une sorte de merveille!
Avons-nous appris quelque chose au cours des 71 dernières années?

Traduction Jacky Kozan, le 30/5/2018

Divulgation – Les pièces manquantes

Un texte de Marc Hurlbert
pulié sur facebook le 15 mai 2018

En regardant la vidéo récente de Grant Cameron sur YouTube intitulée « Portal Update and Experiencers« , j’ai remarqué qu’il y a mentionné Joseph Firmage. Je n’avais jamais entendu parler de lui auparavant, j’étais intrigué et j’ai commencé à faire des recherches. Je pense maintenant que cela m’a conduit à une grande partie de la réponse au mystère actuel de ce qui se passe avec la divulgation. Une autre vidéo de Grant Cameron qui donne plus d’informations à ce sujet se trouve ici:

Joseph Firmage semble avoir gardé les choses plutôt tranquilles concernant ses entreprises et ses projets pendant des années, bien qu’il ait sorti quelques vidéos plutôt cryptiques dès la fin des années 90. J’ai découvert qu’il a publié des informations sur une organisation qu’il a fondée sous le nom de International Academy of Science and Arts (Académie Internationale des Sciences et des Arts), qui comprend des divisions telles que InterNASA, Motion Physics, ManyOne et Science Modeling, entre autres. Avant cela, il était PDG de USNet, une société de trois milliards de dollars qui était responsable d’une grande partie du développement de l’Internet. Il a démissionné de son poste pour démarrer ses nouvelles entreprises à la suite d’une expérience de contact qu’il rapporte avoir eu avec une entité intelligente et non-humaine. Ici, il décrit cet événement et où cela l’a conduit:

En creusant plus profondément, j’ai découvert certaines choses qui semblent le relier à la Sécurité de l’État, ainsi que certaines similitudes avec les actions de DeLonge TTSA. Des similitudes telles que la familiarité avec Hal Puthoff et avec Martin-Lockheed ainsi que son ouverture récente d’une branche de production de médias, entre autres. Cette recherche m’a finalement conduit à l’appareil « Bouncing Box » auquel Grant a fait référence, ainsi qu’à des vidéos de cet appareil. Ceci est censé être un dispositif de propulsion anti-gravité, et on peut lire son développement et comment apparemment il fonctionne à travers le phénomène de précession gyroscopique. Ils travaillent apparemment avec le prototype de la troisième édition. Je trouve que cela pourrait expliquer l’affirmation récente de M.DeLonge selon laquelle, pour la technologie qu’ils ont promis de dévoiler, elle doit être inventée et brevetée par une entreprise privée. L’organisation de Firmage prétend être en train d’envoyer des articles techniques pour qu’ils soient publiés dans des revues scientifiques et il semble également déposer des brevets.

Il est à noter que l’une des vidéos, intitulée « Become ManyOne« , a trait aux affaires, à la finance et à Internet. Il parle de la façon dont la population générale a été escroquée au fil des années, concentrant la richesse entre les mains de quelques élites. Il ajoute que « pendant 25 ans, un autre système d’exploitation Internet s’est développé », promettant de changer d’une façon ou d’une autre tout cela et déclare qu’il a pour but, entre autres choses, d’améliorer la situation financière de plus d’un milliards de personnes et d’entreprises en 60 mois, en promettant de faire un nouvel internet pour tous. « Ceci est apparemment, au moins en partie, censé aider à fournir des revenus à vie pour toutes les personnes impliquées ». Il y a une vidéo d’une réunion et d’une discussion de Joe Firmage avec le Dr John Mack, Daniel Sheehan et un petit groupe d’autres personnes qui a eu lieu à San Francisco le 5 juin 2002 et qui est utile pour comprendre la philosophie de M. Firmage. Ce qu’il prétend être tentant semble merveilleusement altruiste et j’espère que cela prouvera que nous devrons attendre et voir.

Sur la base de ces constatations, j’en suis arrivé à quelques conclusions hypothétiques. La première est que Firmage et Compagnie ont apparemment développé un véritable processus d’énergie anti-gravité et libre. Ils déclarent qu’il peut soulever et propulser un poids de 200 livres, auto-alimenté et n’utilisant que la quantité d’énergie nécessaire pour alimenter une ampoule. Cela signifierait qu’il fonctionne sur une base de surunité, étant ainsi également une source « d’énergie du point zéro » qu’il tirerait du champ d’énergie du vide quantique.

Une autre conclusion hypothétique et provisoire que j’ai tirée est qu’il semble y avoir au moins quatre parties séquentielles dans ce processus de divulgation étroitement géré.
# 1. Divulgation (révélation) par des sources gouvernementales officielles que les ovnis sont réels,
# 2. Révéler la technologie anti-gravité / énergétique libre (qui peut s’avérer être deux aspects de la même technologie),
# 3. Développement final et mise en œuvre de systèmes informatiques pour l’intégration de l’infrastructure financière et sociale sur Internet (programme ManyOne). Il semble probable que cela puisse être lié à une grande partie de la gestion des perturbations sociales potentielles causées par l’introduction de ce qui sera probablement la technologie la plus perturbatrice introduite depuis l’utilisation contrôlée du feu,
# 4. Divulgation de la présence ET. Elle est susceptible d’être d’une importance primordiale pour les suprèmes PTB (Powers That Be – Le Pouvoir Réel) pour qui l’étape # 4 ne doit pas être divulgués avant # 1, # 2 et # 3 (dans cet ordre) .. Je viens de penser qu’il est très probable que l’ordre, l’importance de la séquence dans laquelle ces événements se produisent, est rendue un peu plus claire maintenant. Cette progression expliquerait au moins en partie pourquoi le secret des ovnis et des ET a été si important pour les PTB. InterNASA, the Academy of Science and Arts et MotionPhysics sembleraient être la clé de l’étape # 2 avec TTSA et AATIP en jetant les bases pour cette entreprise en liant tout cela dans un cadre social/financier avec le # 3. Il semblerait que ceux qui dirigent cette opération estiment probablement qu’il est de la plus haute importance que la présence extraterrestre de l’étape # 4 ne soit pas révélée tant que nous n’aurons pas la technologie, au moins au niveau le plus modeste et basique, des OVNIs / ET. Cela pourrait expliquer pourquoi les preuves, sous la forme de vidéos d’OVNIS, viennent si lentement de la Sécurité de l’État et d’une manière qui laisse leur provenance un peu douteuse. Il semblerait que les PTB sentent qu’ils n’osent pas risquer de laisser savoir trop tôt quoi ou qui est derrière les OVNIS. Je ferai aussi l’observation qu’il semble que Trump et son équipe (note de JK: « Q anon »?) fournissent une distraction qui fournit un effet amortisseur « utile » du processus, comme le font les barres de contrôle dans un réacteur nucléaire, peut-être …

Je vais risquer quelques prédictions très hypothétiques et spéculatives, si je peux me permettre, cela semblerait résulter de mes conjectures précédentes. La première est que, dans un avenir pas si lointain, International Academy of Science and Arts (IASA– Joe Firmage) et TTSA (Elizondo, Puthoff, Justice, DeLonge) se regrouperont ou fusionneront. Si ce n’est pas le cas, il est probable qu’ils travailleront au moins très étroitement ensemble étant donné que l’IASA pourrait fournir les moyens – la technologie – d’accomplir certains des objectifs de TTSA. Une autre c’est que Firmage parle de son programme ManyOne en tant que « portail » vers un nouveau futur qui joindra les peuples du monde ensemble à travers Internet dans une société plus équitable. Je pense qu’il est possible que le portail que le Dr Ronald Pandolfi, présenté comme le chef scientifique de la CIA ayant aussi des liens avec l’IASA, continue à être la référence prometteuse qui pourrait bien être basée sur Internet, mais pas nécessairement celle qui nous transportera vers d’autres endroits dans l’univers (bien que ce soit aussi possible).

Au fil des ans, de nombreuses personnes ont proposé des idées et des plans pour changer le monde pour le mieux. Peu d’entre eux ont trouvé le succès dans leurs tentatives et beaucoup de ces choses se sont avérées être des escroqueries. Joe Firmage est le premier que j’ai vu qui pourrait, en fait, avoir les ressources, l’expérience et les liens nécessaires pour le faire. Il semble juste possible que, s’il a du succès avec ses entreprises, alors les prochaines décennies peuvent s’avérer être les moments les plus perturbateurs, excitants et espérons-le, bénéfiques que l’on pourrait espérer éprouver. Cela reste à voir. Je lui souhaite bonne chance dans ses efforts.

Voici sa vision du futur. Qu’il en soit ainsi:

Traduction Jacky Kozan, le 19/5/2018