Lettre ouverte à l’Académie des Sciences

Cette lettre en .pdf

Préambule

La Science d’en bas s’adresse à la Science d’en haut.
Il y a des questions qui deviennent incontournables, vouloir les ignorer en ne les posant pas ou en n’y répondant pas, devient « inacceptable ».

 

Montgeron, 11 juin 2013

Lettre ouverte à

Monsieur Philippe TAQUET
Président de l’Académie des Sciences
23 quai de Conti
75006 Paris

Objet: Recherche ovniologique française.

Monsieur le Président,

Les signataires de la présente lettre ouverte représentent les principales associations françaises réunissant des chercheurs bénévoles dans les domaines scientifiques et épistémologiques relatifs au phénomène ovnien.

Les membres de ces associations, mais non seulement eux, s’étonnent et s’inquiètent de l’attitude d’ignorance ostensible et fréquemment de dénégation de ce phénomène, attitude affichée et parfois proclamée par certaines institutions scientifiques françaises.

D’un commun accord nous souhaitons, par notre initiative d’aujourd’hui, attirer votre attention sur les points suivants:

1 – Le GEIPAN missionné par la Direction du CNES pour assurer la collecte, le classement des témoignages d’observation de phénomènes non conventionnels aériens (ovnis) ou aquatiques (oanis) recueillis par la Gendarmerie Nationale, n’a pas reçu comme objectif d’effectuer une étude scientifique exhaustive de ces phénomènes afin d’en comprendre la nature, l’origine et la physique sous-jacente.

Cependant les relevés statistiques régulièrement publiés par cet organisme révèlent que 25% des cas ainsi recueillis se rapportent à des phénomènes violant les lois de la physique actuelle.

2 – Les conclusions du rapport d’activité daté de 1977 par le GEPAN (dit « rapport POHER ») toujours tenu secret bien qu’émanant d’un organisme civil étatique soulignent la nécessité prioritaire d’entreprendre une étude scientifique exhaustive de ce phénomène.

3 – Les termes du rapport COMETA publié en 1999, faisant suite à un rapport similaire écrit par l’IHEDN, préconisent des avis identiques concernant la prise en compte sérieuse et responsable de la réalité physique de ces phénomènes par l’institution scientifique « nationale et même internationale ».

4 – La « Lettre Ouverte » rédigée par six scientifiques sous l’égide du Contre-amiral Gilles PINON en date du 16 avril 2008 adressée au Président de la République Française:
– à notre connaissance cette lettre n’a pas été suivie de décisions ou d’actions dans le domaine civil de la recherche fondamentale ou appliquée.

5 – Les archives étatiques et présidentielles des États-Unis d’Amérique rendues publiques dans le cadre du FOIPA font état de la participation d’Albert Einstein, Robert Oppenheimer et de toute l’équipe scientifique du projet « Manhattan » à l’étude d’épaves d’objets volants et aquatiques non conventionnels récupérées par les autorités américaines.
Imagine-t-on de telles sommités scientifiques (vos illustres confrères) consacrer un temps si précieux à l’étude de « Lanternes Thaïlandaises » ou de la technologie d’objets « qui n’existent pas  » comme ne devaient pas exister les météorites ou ne devaient pas voler les plus lourds que l’air?

a) Considérant d’une part les éléments précités dont la liste, par nécessité logistique, est volontairement incomplète,

b) souhaitant d’autre part que la Science française maintienne sa place dans la Science mondiale,

les soussignés, se tenant résolument à l’écart de toute polémique stérile et loin de la rumeur publique ont l’honneur de vous demander de leur faire connaître la position de la Science institutionnelle française concernant la question fondamentale de l’éventualité de la présence dans notre environnement d’une intelligence, peut-être d’une conscience mais certainement de technologies non humaines.

Dans cette attente soyez assuré, Monsieur le Président, de notre très haute considération.

Fait à Montgeron le 11 juin 2013

Signataires de la lettre ouverte

Pour l’Académie d’Ufologie (association privée de type 1901): Jacky KOZAN
Pour la Fédération Européenne Airplane (FEA): Michel RIBARDIERE
Pour le « Groupe Contre-Amiral Gilles PINON »: Claude LAVAT

Lettre ouverte au Président du Centre National d’Études Spatiales

Cette lettre en .pdf

Préambule

La Science d’en bas s’adresse à la Science d’en haut.
Il y a des questions qui deviennent incontournables, vouloir les ignorer en ne les posant pas ou en n’y répondant pas, devient « inacceptable ».

Montgeron,le 21 décembre 2013

Lettre ouverte à

Monsieur Jean-Yves LE GALL
Président du Conseil d’Administration du
Centre National d’Études Spatiales (CNES)
2 place Maurice Quentin
75001 PARIS

  • Objet: Politique du GEIPAN

Monsieur le Président,

Les signataires de la présente lettre ouverte, fortement impliqués à titre personnel ou associatif, dans une étude scientifique transdisciplinaire et épistémologique du phénomène ovni, représentent un large éventail national et international des ovniologues actifs.

Certains d’entre nous ont acquis une expérience de plus de 50 ans dans ce domaine, expérience s’appuyant sur de solides connaissances en physique et en sciences humaines.

Ceci nous amène à nous interroger sur la politique menée par le GEIPAN, organisme placé sous votre autorité au sein du CNES en ce qui concerne notamment les 2 affaires suivantes:

1. La disparition encore inexpliquée à ce jour, de 2 septuagénaires du 10 au 16 novembre de cette année entre Trans-en Provence et le village de Tourrettes (Var), septuagénaires retrouvés en Italie, à 500 kilomètres de leur point de départ. L’enquête menée auprès de la Gendarmerie Nationale et sur le terrain par l’un des signataires de la présente lettre fait apparaître de nombreux éléments évoquant aux personnes ayant « quelques connaissances en ufologie », un incident probablement lié au phénomène ovni, par ailleurs très actif dans la région à l’époque concernée.

Le GEIPAN rapidement alerté par nos soins a fait preuve dans ses réponses téléphoniques et informatiques d’une apparente ignorance de la phénoménologie ovnienne et d’une réactivité insuffisante, malgré la transmission qui lui a été faite, d’une liste des mesures conservatoires à prendre d’urgence pour garantir la qualité de l’enquête à effectuer aux niveaux matériel et humain. La passivité et l’incompétence que nous avons rencontrées auprès de votre service nous sont incompréhensibles.

2. A notre connaissance le rapport d’activité 2010 du GEIPAN approuvé et signé par l’ensemble des membres du Copeipan a été interdit de publication, notamment la deuxième partie de ce rapport, exposant une analyse du phénomène et l’hypothèse la plus vraisemblable à retenir.

En conséquence, en raison des éléments précités et de bien d’autres qu’il serait superflu de lister ici, nous vous demandons de faire comprendre aux citoyens que nous sommes, ce dysfonctionnement d’un service public placé statutairement sous votre autorité.

Nous tenons à votre disposition et si nécessaire à celle du « public intéressé », les documents et autres éléments justifiant ces questions.

De même nous nous tenons à votre disposition pour en discuter de vive voix et à votre convenance.

S’agissant d’un problème pouvant devenir à tout moment crucial pour la sureté de la population, et plus généralement pour son avenir nous ne saurions cautionner une éventuelle politique de silence et de « totale désinformation »(*), ni d’en devenir les complices ou même seulement les comparses.

Dans cette attente soyez assuré, Monsieur le Président, de notre très haute considération.

A Montgeron le 21 décembre 2013

(*) interview de Yves Sillard sur RFI Soir le 29/9/2005

Signataires de la lettre ouverte:

  • Pour l’Académie d’Ufologie (association privée de type 1901): Jacky KOZAN
  • Pour le « Groupe GSO »: Jacques COSTAGLIOLA
  • Pour les Repas Ufologiques: Christian COMTESSE
  • Pour la Fédération Européenne Airplane (FEA): Michel RIBARDIÈRE
  • Pour le « Groupe Contre-Amiral Gilles PINON »: Claude LAVAT

Lettre Ouverte au Président du Comité de Pilotage du GEIPAN

Cette lettre en .pdf

Le 09/12/2014 dans la rubrique Publications
Texte de la lettre

Le 24 novembre 2014

Lettre ouverte à

Monsieur Pierre Bescond,
Président du Comité de Pilotage du GEIPAN
Centre National d’Etudes Spatiales
2 place Maurice Quentin – 75001 PARIS

Lettre recommandée avec accusé de réception

Objet: Engins volants non identifiés survolant nos installations nucléaires

Monsieur le Président,

L’Académie d’Ufologie, a statutairement comme objectif l’étude scientifique et épistémologique des objets volants non identifiés, rejoignant ainsi partiellement les objectifs assignés au GEIPAN, dont vous assumez la présidence du comite de pilotage ou COPEIPAN.

A ce titre vous avez certainement pris connaissance par les média nationaux et étrangers du fait que nos installations nucléaires civiles et militaires sont depuis plusieurs semaines survolées par des « engins non identifiés » (réf: Le Parisien du 20/10/2014 et la BBC notamment).

Ces nouvelles ont été confirmées fin Octobre 2014 par un directeur national d’EDF s’exprimant sur les chaines de télévision, en utilisant l’expression “engins volants non identifies”.

En conséquence et sans information provenant du GEIPAN, nous vous demandons de nous faire connaître les résultats d’une enquête qui a ”certainement” été diligentée par le GEIPAN.

Votre réponse intéressera au plus haut point non seulement les membres de l’Académie d’Ufologie, mais aussi l’ensemble de nos compatriotes.

Dans cette attente, Veuillez agréer Monsieur le Président, l’assurance de notre plus haute considération.

Pour le Conseil Permanent de l’association de type 1901 « Académie d’Ufologie », son coordinateur: Jacky KOZAN

Contact uniquement par e-mail à coordination@ufolog.eu